Protection des droits des citoyens : L’Ecole de police lance un manuel de formation en droits humains à l’intention des policiers

1

L’école nationale de police a procédé hier mardi 23 décembre à la présentation du rapport provisoire des experts en vue de l’élaboration d’un manuel de formation en droits humains à l’usage des élèves policiers du Mali. C’était en présence des responsables de la police nationale.

Une vue des responsables de la police malienne en compagnie de la police de la Minusma
Une vue des responsables de la police malienne en compagnie de la police de la Minusma

Le manuel est le résultat d’une enquête de quatre mois menée à travers différents commissariats de Bamako et de l’intérieur du pays sous la conduite de deux éminents experts le professeur de droit Demba Diallo et le  socio-économiste  Daouda Koné. Il s’agissait pour ces experts d’exhorter les policiers dans l’exécution de leur mission  publique à  faire respecter la loi.

Les cours enseignés aux policiers devront traiter  les défis identifiés par l’étude des chercheurs qui se posent le plus souvent  aux policiers dans l’exercice de leur mission. Il s’agit de faire de la police  régulièrement au contact du public  une institution protectrice  et respectueuse des droits des citoyens. Le manuel pédagogique qui a été présenté a, à cet effet, été élaboré par les policiers eux-mêmes avec l’appui de l’Institut danois des droits de l’homme.

Par ailleurs, l’objectif de la présentation interne est d’obtenir les commentaires des cadres de la police sur les résultats des enquêtes menées par les deux experts. Pour la réussite de cette mission, ils ont travaillé avec des policiers mieux encadrés chargés d’élaborer ce manuel. Il s’agit du contrôleur général Konozié Dao, du commissaire divisionnaire Mamy Sylla directeur de l’école nationale de police, du commissaire principal Mamadou Kita Diallo et de son collègue Lassana Cissé.

La première partie de cette étude a porté sur l’historique, l’organisation et le fonctionnement de la police nationale. S’y ajoute la deuxième partie  consacrée à l’implication de tous dans l’élaboration de ce document afin de discuter  les défis identifiés par l’étude de terrain et recueillir les suggestions des participants pour une meilleure amélioration du rapport.

Le Directeur  de la formation à l’école nationale de police M.Sinenta s’est réjoui du travail des experts tout en félicitant l’Institut Danois pour les droits humains qui a insisté à ce que la formation soit élargie aux responsables de la police.

Même son de cloche chez le Directeur général de la police Hamidou Kansaye  qui a déclaré tout mettre en Å“uvre pour renforcer les capacités opérationnelles des fonctionnaires placés sous son autorité. Il a salué l’appui danois à la police nationale à travers l’ouverture d’une bibliothèque   enrichie  et d’un bibliothécaire bien formé.

  ABDOULAYE DIARRA

PARTAGER

1 commentaire

  1. bonjour,ne perdez pas votre temps avec des policiers comme Adama sibiri coulibaly dit chine rien la police malienne n’ira nulle part

Comments are closed.