Réclamation des primes et indemnités à la Police nationale : Le SPN menace de boycotter le rang

0

Après un long silence, le Syndicat de la Police nationale dirigé par le sergent-chef DAOUDA Cissé a décidé de sortir de sa réserve. A la faveur d’une rencontre tenue Samedi dernier au siège dudit syndicat sis au GMS,  il a dénoncé la lenteur constatée dans la mise en œuvre du décret 350 modifié relatif à l’application des primes et indemnités et menacé de boycotter les rangs si rien n’est fait avant fin Mars. C’était en présence du sergent Fadiala Maiga et de plusieurs militants. 

Aux dires du SG Daouda Cissé, depuis 2014 les primes et indemnités de tous les travailleurs de l’Etat ont été modifié dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des travailleurs. Bénéficiant d’un statut particulier, les fonctionnaires de police n’ont pas bénéficié de ces avantages. Et pourtant depuis plus de 6 mois, le dossier traine au Ministère du Travail et de la fonction publique. «Tout e monde en bénéficie sauf nous», dit-il.

Et de poursuivre : «Pendant que les autres camarades militaires se frottent 30.000 à 40.000FCFA, nous nous ne recevons que des miettes comme primes de logements soit 2.000 FCFA pour les sous –officiers, 2.250 pour les inspecteurs et 2.750F pour les Commissaires… Depuis le 25 Octobre 2015,  nous avons saisi le ministre de tutelle à travers une correspondance. Dans un esprit de justice et d’équité, nous demandons la signature du décret des primes et indemnités prenant effet à partir du 01/01/2016».

Et si rien n’est fait d’ici fin Mars, poursuit l’orateur, «nous allons montrer nos musques. Déjà les militants des différents commissariats et du GMS sont dans la dynamique».

Sadio Dembélé 

 

PARTAGER