4e Congrès ordinaire du RPM : Tréta, Diarrassouba et les autres

2
Tréta, Diarrassouba et les autres
Bocary Treta et Mamaduo Diarrassouba (G-D)

C’est ce week-end que le RPM tiendra son 4e congrès ordinaire au Palais de la culture, Amadou Hampathé Ba. Les cadres  et les militants du parti présidentiel s’activent pour faire de cette rencontre une véritable fête populaire.  Annoncées par certains pour être un congrès de tous les dangers, tout laisse à croire que ces assises seront une occasion de retrouvailles, de communion, d’unité et d’actions pour le bonheur du Mali et des Maliens.

Depuis l’accession d’Ibrahim Boubacar Keïta au pouvoir, le RPM est au centre de toutes les convoitises. Ainsi, au sortir des élections législatives de 2013, il est devenu la première force politique du pays, avec plus de 70 députés à l’Assemblée nationale. Avec la victoire du RPM, on comprend l’ambition légitime de ses cadres pour prétendre à des postes de responsabilité.  Malheureusement, certains ont vite désenchanté. Des mécontentements se sont manifestés çà et là, avec le départ prématuré de Bocary Tréta du Gouvernement. S’y ajoute le renouvèlement des structures qui a suscité des grincements de dents par endroits. Cette donne laissait présager une division voire un éclatement du parti. Il n’en fut rien.

En effet, déterminés à ne pas laisser leur parti sombrer pour des questions d’agendas personnels, les artisans du congrès du RPM dont l’ancien ministre du développement rural, Bocary Tréta, le député élu à Dioïla, Mamadou Diarrassouba, Boulkassoum Haïdara, Sangaré Oumou Bah et bien d’autres se sont mobilisés pour mettre de l’ordre et éviter au parti toute tentative de division possible. Ainsi, après plusieurs rencontres publiques et privées, des rendez-vous nocturnes et des entretiens téléphoniques, ils ont réussi à rapprocher les différentes positions. C’était le cas notamment en commune II et III du District ainsi qu’à Kati. La situation de Gao a récemment trouvé un dénouement heureux. En effet, grâce à la ténacité et à sa volonté de fédérer toutes les énergies, Mamadou Diarrassouba, avec le concours de Tréta, le ministre Ousmane Koné, Boubacar Touré, le RPM est sur le point de retrouver son unité et sa sérénité d’antan. Aussi, apprend-t-on, que les commissions d’organisation du congrès travaillent d’arrache-pied. Elles ont mis les bouchés doubles pour qu’il n’y ait aucun couac durant le congrès. Selon certaines indiscrétions, le consensus est presque acquis. Elles indiquent que c’est l’ancien ministre, Bocary Tréta, comme nous l’avions annoncé en exclusivité, qui sera le futur président du RPM. Ces mêmes sources annoncent l’arrivée de Mamadou Diarrassouba au poste de secrétaire général du parti.

Dévoué à la seule cause des Tisserands, Mamadou Diarrassouba, est l’un des rares cadres RPM au four et au moulin. Il ne jure que par IBK, son fétiche, son idole.

Youssouf Diallo

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. ABDOULATE IDRISSA MAIGA, SERA INCONTESTABLEMENT, LE MEILLEUR PRÉSIDENT DU RPM, COMPTE-TENU DE SES SAVOIRS ÊTRE (COMPORTEMENT, CONVICTION, FIDÉLITÉ, CULTURE, …) ET DE SES COMPÉTENCES, QUI FONT QU’IL EST APPRÉCIÉ DE TOUS.

    IL EST CONSENSUEL, RASSEMBLEUR ET FIDÈLE A IBK.

    ABDOULATE IDRISSA MAIGA CONFORTERA L’ÉLECTORAT DU RPM ET PERMETTRA A IBK DE SE PRÉSENTER A L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE EN 2018.

    Bonjour,
    Seuls le Mali et les compétences comptent.

    Le poste de Président du RPM ou tout autre poste doit être occupé indépendamment de l’appartenance ethnique ou de la couleur du candidat ou de la région ou zone d’où est ressortissant le candidat.

    Seule l’arme démocratique et/ou les compétences doivent être utilisées pour prétendre à un tel poste.

    Après tout, pourquoi, ne pas organiser un débat entre candidats suivi d’une élection réduite aux seuls membres du RPM pour choisir le meilleur candidat ?

    Le Ministre Mahamane Baby bien qu’ayant tenté de rassembler les membres du RPM a du mal à le faire (aucun signe dans ce sens n’est visible) et à gérer son département ministériel.

    De même que Tréta Boukary, après l’éviction du ministère de l’agriculture et le problème des engrais frelatés, il a aussi du mal à unir et à créer la cohésion au sein du RPM malgré le fait qu’il soit son secrétaire général.

    En plus, Mahamane Baby et Boukary Tréta ne sont pas charismatiques tous les deux.

    Vous savez, indépendamment d’être ressortissant du nord du Mali, Abdoulaye Idrissa Maïga était le Directeur de campagne d’IBK pour accéder à la magistrature suprême. Il a fait ses preuves, en plus, en tant que Ministre à trois reprises (dans trois gouvernements différents), il a été performant.

    Il met le Mali en avant. Il étendra l’électorat du RPM à travers la mutualisation de l’électorat des différents membres du RPM ET l’extension sur le nord du Mali.

    Il est un grand travailleur, fidèle, ouvert et a les capacités pour unir les membres du RPM, comme il l’avait fait, en tant que Directeur de campagne, lors de l’élection Présidentielle de 2013.

    Il vient, il y a à peine un mois, d’être nommé Ministre de la défense et il intervient en personne auprès du Haut Représentant du Président pour la mise en œuvre de l’accord de paix, dans le cadre de la réunion, du 14 OCTOBRE 2016, entre acteurs et parties prenantes, pour contribuer à impulser la mise en œuvre de ce dernier, en particulier, à travers le planning pour la mise en place du MOC (Mécanisme Opérationnel de Coordination) via les patrouilles mixtes, du DDR (Démobilisation, Désarmement et Réinsertion) et le redéploiement des forces de défense reconstituées.

    Ministre de la défense, Abdoulaye Idrissa Maïga permettra à IBK de réaliser un de ses rêves : avoir une armée Malienne performante et moderne à travers la loi d’orientation et de programmation militaire (LOPM) qui relèvera tous les défis en termes de défense et sécurité du Mali mais aussi en termes, entre autres, de valorisation des fonctions associées et de renforcement de capacités.

    Travaillant rapidement et efficacement, Abdoulaye Idrissa Maïga a les compétences requises et mérite d’être le Président du RPM.

    IBK LE CHOISIRA SUREMENT POUR AVOIR LA GARANTIE DE SE PRÉSENTER CONFORTABLEMENT A L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2018.

    Après tout que le meilleur gagne.

    Militons pour une gouvernance et une gestion au mérite.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC, Gouvernance et sécurité
    TEL 00223 95 58 48 97

  2. AU pays des incapables, des detourneurs, des voleurs c est le carnaval de l’inertie.Mais on s en balle les couilles que ces energuimenes se canardent entre eux, ils font de la diversion pour juste amener les gens a parler d’eux pour apres faire des arrangements entre eux , ils creent des fausses tensions cela ne passe plus ,une chose est sure votre dechance c est amorçé et ni le vole ni le mensonge ne permettent de l’oculter, vivement une masse pour mettre fin ace pouvoir ahistorique ou si il est sera historiqueil sera dns les ordures de l histoire vivement ue des jeunes comme Ras Bath germeront pour mettre fin a ce pouvoir merdique des incompetents.
    VIVA

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here