1er anniversaire de l’ADM célébré le week-end prochain à Tombouctou : Madani Tall veut braver Al Qaïda et autres bandits armés

0
0





Le parti Avenir pour le développement du Mali célébrera le 18 décembre prochain son premier anniversaire à Tombouctou. Dans un contexte d’insécurité dans cette partie du pays, l’ADM veut manifester sa solidarité avec les populations locales. Et son président, Madani Amadou Tall, se rendra personnellement sur les lieux des enlèvements, histoire de braver Al Qaïda et autres bandits armés.

Confronté à des actes terroristes, le nord du Mali bénéficiera d’un soutien de choix le 18 décembre prochain avec l’organisation du  premier anniversaire de l’ADM à Tombouctou. Pour le président de l’ADM,  « c’est un signal fort que ce parti va adresser à l’ensemble de la classe politique malienne et l’opinion internationale ».  C’est pourquoi, l’évènement sera placé sous le signe de la solidarité et de l’unité du peuple malien. Il s’agit, à en croire Madani Tall, « de témoigner à nos frères du nord le soutien de l’ADM face à une période de tension sociale et économique difficile et également pour envoyer un message à tous les Maliens ». Ce message consiste à leur dire que «  le Mali est uni et qu’il n’y a pas de division entre les hommes de notre nation. Nous sommes tous unis pour le bien de notre pays et le bien-être de nos populations. Que les occidentaux désertent le nord de notre pays, c’est compréhensible, mais que nous Maliens ne sachions pas que chaque grain de sable doit être aimé est impensable », a expliqué l’élu de Docombo.

Pour le président de l’ADM, « ce qui touche à Tombouctou ou au reste du nord, touche le Mali ». « Si Tombouctou est sinistré, nous le sentirons ici à Bamako. Il est évident qu’il n’y a pas de développement sans sécurité et que sans le développement, il n’y a pas de sécurité. C’est cette complexité que connaît tout le Mali de Tessalit à Zégoua. Les populations du nord comme partout au Mali sont républicaines et nous ne souhaitons pas que quelques individus viennent mettre du doute là-dessus », a souligné le président Tall avant de rappeler que « Bozos, Peulhs, Sénoufos, Miankas, Amazis, Arabes etc., nous avons tous appris pendant des millénaires à vivre ensemble dans le respect des différences coutumières et de l’unité qui a fait la grandeur du Mali ».

Pour  cela, a-t-il souligné, « nous avons décidé de tenir l’évènement au Centre Ahmed Baba avec des  délégations venant de tous les coins du Mali : Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, San, Bafoulabé, Badiangara, en vue de rappeler l’union sacrée qui unit tous les Maliens de quelque ethnie et religion autour de notre mère patrie ».

Le président, qui se rendra personnellement à Tombouctou comme pour braver Al Qaïda et autres bandits armés, espère que cette initiative soit suivie de beaucoup d’autres et amène d’autres acteurs du domaine politique à venir montrer que dans le bonheur comme dans la difficulté, nous sommes Maliens.

Abdoulaye Diakité

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.