1er congrès ordinaire de l’Anc le 25 février prochain: Le parti mobilise ses militants autour de la candidature de Jeamille Bitar

0
1

L’alliance de nationalités convaincues pour le développement du Mali (ANC) tiendra le samedi 25 février dans le pavillon des sports du stade omnisport Modibo Keita de Bamako, son premier congrès ordinaire. Ces assises seront surtout mises à profit par de cette jeune formation politique pour afficher publiquement leur soutient à la candidature de Jeamille Bitar à la présidentielle du 29 avril prochain.

Porté sur les fonts basicaux le 22 septembre 2010 par un groupe de jeunes dissidents de la force citoyenne démocratique (FCD), l’alliance des nationalistes convaincus pour le développement du Mali une formation politique qui veut apporter sa pierre à l’édification de la démocratie malienne. Cela, a travers la construction d’un de droit, la lutte contre toute les formes de discrimination racial, ethnique etc. s’y ajoute la réalisation d’un développement durable économique et culturel  et l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire du Mali. Selon le secrétaire à la communication du parti, Youssouf Plea, se sont plus de 200 délégué venant de l’extérieur (France, Cote d’Ivoire, Sénégal) qui sont attendus à ces assises. Il ajouté aussi que les délégués viendront de toute localités du pays sauf Gao.

Ce congrès sera location pour les délégués de réaffirmer leur soutien à la candidature du parrain de l’Union des mouvements et association pour le Mali(UMAM), M jeamille Bittar, par ailleurs, candidat à la présidentielle du 29 avril prochain.

Pour M.plea, le soutient de sa formation politique à Bitar se justifie à plus d’un titre : «’’A L’ANC, nous n’allons pas présenter de candidat à la prochaine présidentielle. A cet effet nous avons décidé de soutenir la candidature de Jeamille Bitar. Pour plusieurs raisons. Primo, Bitar est le candidat le mieux placé pour répondre à l’aspiration des jeunes car il a déjà fait ses preuves dans le secteur privé à la lutte contre le chômage. Secundo, il est jeune comme la plupart des membres de notre parti.

Il faut rappeler que l’ANC est dirigé par Alassane Dembélé dit Alasco, un ancien leader estudiantin.

A.D

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.