26eme anniversaire du Cnid Faso Yiriwa-Ton : « Il faut rapidement que les maliens pour construire notre pays », a dit Me Mountaga Tall »

2
26eme anniversaire du Cnid Faso Yiriwa-Ton : « Il faut rapidement que les maliens pour construire notre pays », a dit Me Mountaga Tall »

Créé le 25 mai 1991, le CNID Faso Yiriwa-ton a 26 ans. Depuis, le parti célèbre le 25 mai de chaque année son anniversaire, date à laquelle les membres du parti se rencontrent pour faire le bilan c’est-à-dire réfléchir sur les acquis, les perspectives, et les difficultés rencontrées. La cérémonie a été célébrée au siège du parti,  sous la présidence de Mountaga Tall, président du parti.

Selon le président Mountaga Tall, leur parti a fait 26 ans de combat pour l’avènement et la consolidation de la démocratie au Mali. Il a affirmé que le parti est passé de la 4ème place à la 5ème sur l’échiquier politique après les élections communales passées. Il a invité les militants à tirer les leçons de cette chute pour la bonne marche du Parti. L’occasion était propice pour le président Tall de parler de son parcours, du bilan de son parcours au gouvernement, qui est un acte noble pour montrer la transparence et la clarté de son travail.

Il faut rappeler que le CNID a été la première force d’opposition dans ce pays immédiatement  après l’installation de la démocratie, c’était une mission extrêmement difficile, mais exaltante. « C’est dans ce cadre que notre parti a été le premier au Mali à avoir déposé à l’Assemblée Nationale une proposition de loi, à avoir interpelé un gouvernement, à avoir déposé et défendu une motion de censure », a-t-il dit.

Par rapport au résultat de 2016, les militants ne sont pas satisfaits des résultats, selon lui, rare sont les partis politiques qui sont satisfaits des résultats des consultations communales de 2016. « La raison principale est que notre pays connait aujourd’hui un émiettement préjudiciable à la conciliation des partis politiques, préjudiciable  à la démocratie. Les trois principaux partis ont perdu quasiment  la moitié de leurs élus communaux. Le cas est venu à point nommé de réfléchir sur les conséquences dramatiques de l’émiettement sur des renforcements des partis politiques dans notre pays, sur le renforcement de la démocratie dans notre pays, sur le point d’aboutissement  des actions de développement dans notre pays », a-t-il rappelé.

Parlant de la démocratie, il dira que la démocratie est une quête permanente, elle n’est jamais achevée, il y a toujours des hauts et des bas, mais il y a une exigence de veille permanente. « La démocratie, c’est comme un arbre qu’il faut arroser tous les jours. Quand on oublie de le faire l’arbre s’étiole. Oublier de faire face à la démocratie, de faire face à ses exigences, compromet toujours dangereusement la démocratie. Ce n’est pas la démocratie qui est en cause, elle serait jamais en cause, ce sont les acteurs politiques qui sont en cause aujourd’hui. Il faut rapidement que les maliens, partisans ou non partisans se mettent ensemble pour construire notre pays. La formation des jeunes et des femmes du parti, l’implantation du parti, faire la politique autrement sont entre autres  sujets discutés lors de la célébration de ce 26ème anniversaire. Les membres du parti ont effectué un don de sang à l’endroit des militaires et des accidentés. Une des particularités de cette célébration est  qu’une sous section de PS Yelen Koura a rejoint le CNID Faso Yiriwa Ton. Au sein du CNID il n’y a pas de nouveaux militants, mais de bons militants. Le rendez-vous est donné pour l’année prochaine », a signalé le président Tall.

Fatogoma Coulibaly

 

 

 

 

 

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Présidium du parti du Gondwana: le Président himself, son jeune frère à droite, sa sœur à gauche et son neveu qui suit.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here