2è congrès de l’ANCD-Mali : Alassane Dembélé fortifié par la confiance de ses militants

0

Les 28 et 29 Mai 2016 s’est déroulé é à Diéma le 2è congrès statutaire du parti Alliance des Nationalistes Convaincus pour le Développement du Mali (ANCD Mali). Une première dans la localité de Diéma car jamais, un parti n’a tenu son congrès dans cette ville désormais qui constitue un bastion fort au vu des adhésions et d’accueil réservé par des personnalités à la moralité établie et aux actions certifiées.

Une forte délégation constituée de tous les délégués des régions à l’exception de Kidal, a eu droit à un accueil triomphal par les populations de Lakamané, village d’origine d’Alasko situé à 85 Km de Diéma.
Dans les témoignages des partis amis présents (URD représenté par Moussa Traoré, Fare An ka willi représenté par Adama Sidibé, PIDS représenté par Abdourhamane Aliou Diallo et Adama Traoré), de la société civile de Diéma, de la CAFO, et du premier conseiller du chef de village de Diéma en la personne de Yassa Konté, premier député UDPM de Diéma. Les interventions ont porté sur le choix salutaire de la localité car jamais de mémoire d’homme, un parti n’a eu l’idée et le courage de tenir son congrès à Diéma. Ce qui sonne comme un attachement profond aux populations de ce cercle qui compte 15 communes toutes représentées.

Les bonnes œuvres de son père Sounkoutoun Dembélé dont l’intervention n’est pas restée en marge de ce congrès, est un signal fort que l’ANCD est désormais une force à craindre. Selon Sounkoutoun Dembélé, conseiller Adema de Diéma, « l’action unie et consciente d’une élite d’intellectuels engagés est capable de de soulever des montagnes, capable de sauver la paix pour aboutir à l’avènement d’une ère de paix. »Alassane Dembélé et sa famille sont connus de ces populations qui retiennent leur courage, leur probité et leur honnêteté.

Lors de l’ouverture des assises, le Président sortant Alassane Dembélé dit Alasko a tenu un discours qui l’examen de toute la gouvernance actuelle. « Les jeunes doivent avoir confiance en eux » a-t-il martelé. Dans ses propos, il a redéfinit l’orientation du parti dans l’opposition. Un parti qui est libre dans une opposition plurielle. L’ANCD est un parti responsable qui défendra ses idéaux jusqu’aux bout. Même au sein de l’opposition, l’ANCD défendra ses convictions pour une meilleure réussite des intérêts collectifs.
L’erreur, aux dires du président Alasko, ne devrait plus se répéter, l’élection du président IBK était une grosse erreur et il donne l’alerte à nouveau « la réélection de Ibrahim Boubacar Keita sera une bombe à retardement »a lancé le président de l’ANCD Mali dans la salle de conférence de Diéma lors de l’ouverture de ce deuxième congrès.
Durant deux jours les congressistes ont procédé au toilettage des textes qui leur servent de guide et de vision. Lors de la clôture des travaux, le président sortant Alassane Dembélé et tous les membres de l’ancien bureau ont rendu leur démission.
Ensuite fut mis en place un nouveau bureau dont la présidence a été confiée de nouveau à Alassane Dembélé Alasko grâce à sa détermination, à sa franchise et son engagement. Les missions de cette nouvelle équipe seront entre autre l’implantation régionale du parti, le respect des valeurs de gouvernance et le courage de pouvoir saluer le bon et de fustiger le mauvais.

Cellule de communication du Parti ANCD Mali

PARTAGER