4ème conférence régionale de l’URD à Bafoulabé : Vers l’adhésion massive des militants du PDES et d’autres partis politiques

0
3

La section de Bafoulabé a accueilli la 4ème conférence régionale de l’Union pour la démocratie et la république (URD), le samedi 18 février en présence de toutes  les sections de la région.  Cette conférence a enregistré la présence du candidat du parti à l’élection présidentielle Soumaila Cissé et plusieurs responsables du parti de la poignée de mains. Le fait marquant de cette conférence est l’intérêt manifesté par des partis politiques de la contrée pour la formation politique de Soumaila Cissé. C’est dire donc que la base de l’URD s’élargira inéluctablement dans les jours à venir. Cela avec le ralliement du PDES et d’autres partis politiques.

La salle du centre de lecture et d’animation culturelle de Bafoulabé a accueilli la 4ème conférence régionale de l’URD. Cette conférence a enregistré la présence des sections de Kayes, Nioro, Yélimané, Keniéba, Kita et Bafoulabé.  Au cours de cette conférence, on notait la présence de Soumaila Cissé, candidat du parti, de Cheick Hamallah Bathily, coordinateur régional, des députés élus à Bafoulabé, Kita et Diéma, du représentant des jeunes, Bengaly Guindo et la présidente des femmes, Mme Wadidié Salimata Dagnoko.

Le Secrétaire général de la section de Bafoulabé, Ibrahima Dansogo,  a souhaité la bienvenue aux conférenciers. Il a affirmé que les élections générales de 2012 sont capitales la formation politique. Elle est une occasion pour le parti de la poignée de mains de se mesurer sur le plan national et d’apprécier à sa juste valeur sa très forte présence sur l’échiquier politique national. Il a affirmé que de nos jours, l’URD est la 2ème formation politique du cercle. Ce classement, a-t-il précisé, est le résultat de plusieurs années de travail. Cependant, a-t-il martelé, malgré quelques difficultés, les réunions se tiennent et la base est informée régulièrement de toutes les décisions prises au sommet. Il a salué le courage du Maire de Banafilé et son conseil communal qui ont viré à l’URD.

Le secrétaire général adjoint du bureau éxécutif national, Mahamadou Sissoko,  qui dirigeait les travaux, a déclaré que le parti a mis en place une plate- forme composée de plusieurs formations politiques. Les partis signataires  de cette plate-forme s’engagent à apporter leur soutien au candidat du parti de la poignée de mains au second tour. Il a salué la cohésion qui prévaut au sein du parti.

Les délégués ont salué la tenue de cette conférence et ont fait des recommandations dans le cadre des alliances, des adhésions et des préparatifs de la campagne. Ils ont invité les sections à plus de rigueur pour améliorer le système de communication.

Le lendemain 20 février, s’est tenu un meeting autour du candidat Soumaila Cissé. Le secrétaire de la section, Ibrahima Dansongo, s’est réjoui du choix de sa section.

Le candidat  Soumaila Cissé a, dans son intervention, salué toutes les sections ainsi que les partis amis. Selon lui, c’est à Bafoulabé qu’est née la politique au Mali. Il a salué le travail abattu par les militants et les militantes du parti qui ont fait de cette jeune formation politique la  deuxième force politique du pays. Malgré ce succès, a-t-il dit, le parti ne doit pas baissé les bras.

Le candidat de l’URD s’est prononcé sur la situation au nord. Il a invité tous les Maliens à dialoguer et à ne pas faire  d’amalgame. “Chez nous à l’URD, nous avons mené des réflexions, rencontré des acteurs sur le terrain, les déplacés dans les pays limitrophes ainsi que les chefs d’Etat des pays voisins. L’objectif de ces rencontres est d’étudier la situation afin de trouver une solution définitive. C’est le slogan de l’URD pour unir le Mali blanc et le Mali noir “, a déclaré Soumaila Cissé.

Cette conférence a été l’occasion pour des militants du PDES et d’autres partis politiques d’être favorables au candidat de l’URD et de manifester leur désir d’adhérer à ce parti.

Moussa SIDIBE

 Envoyé spécial

 

Le bureau national des jeunes de l’URD à Dioïla

Les jeunes débloquent 300 000 F CFA pour la caution de Soumaïla Cissé

Le bureau national du mouvement des jeunes de l’Union pour la république et la démocratie (MJ-URD) était à l’écoute de la jeunesse de Dioïla, le dimanche 19 février. Cette rencontre s’inscrivait en droite ligne des promesses du bureau des jeunes du parti à savoir visiter les 55 sections du Mali et de contribuer au payement de la caution du candidat Soumaïla Cissé. La délégation était conduite par le président du MJ-URD et non moins conseiller technique au ministère chargé des relations avec les institutions, le Dr Madou Diallo. Il avait à ses côtés son 5ème vice-président, Moussa Sey Diallo.

C’est aux environs de12 heures que la délégation a fait son arrivée dans la cité du Banikô. Les visiteurs ont eu droit à un accueil chaleureux, des militants habillés aux couleurs du parti, sont venus nombreux rendre hommage  aux visiteurs du jour. La salle de spectacle de Dioïla a abrité les activités de cette rencontre. Après les mots de bienvenue du représentant du secrétaire général de la section, Mama Camara, la présidente des femmes, Sidibé Mariam Sanogo a soutenu qu’ ” avec cette visite, les jeunes du parti sauront qu’il ya une force derrière eux “. Depuis  la mise en place du bureau des jeunes de Banikô ils n’ont pas reçu la visite d’une délégation de cette taille. Le président des actifs de la localité, Drissa Koné, a fait l’état des lieux du parti de la poignée de mains à Dioïla. La section des jeunes de la cité du Banikô compte 20 sous-sections et 328 comités de jeunes tous mobilisés pour la victoire finale.

Drissa Koné  a étalé les préoccupations de la jeunesse  au nombre desquelles, le manque de moyens de déplacement pour faciliter l’acheminement des courriers, le manque de moyens financiers pour faire face aux dépenses des jeunes.

Par ailleurs, le problème du chômage des jeunes a meublé les débats. Il a, pour ce faire, rassuré ses visiteurs de leur participation à la révision des listes électorales. Le chef des actifs de Dioïla a, au nom de la section des jeunes, remis une enveloppe de 300 000f cfa au bureau national des jeunes de l’URD comme contribution à la caution de “Soumi champion”. Le secrétaire général de Dioïla et non moins président de la sous-section de Fana, Amadou Timité, a soutenu que “Soumaïla Cissé est parvenu à rassembler les 8 pays de la sous-région avec brio donc, il n’aura pas de difficultés pour diriger le Mali”. Le président national des jeunes, Dr Madou Diallo a indiqué que “pour beaucoup de personnes ,la politique est une activité malhonnête car, on a laissé la politique aux mains des personnes malhonnêtes”. “Qui maitrise mieux le dossier de la CMDT que Soumaïla Cissé ?” s’est-il interrogé.

Sur le sujet brûlant du nord, Dr Diallo a déclaré que le candidat de l’URD avait rendu visite aux Maliens réfugiés dans les pays voisins. Le président du bureau des jeunes a invité les plus hautes autorités à mettre plus de moyens à la disposition de nos braves soldats pour qu’ils rétablissent la paix et la sécurité  dans les régions nord de notre pays. 

Boubacar PAÏTAO,

        Envoyé spécial

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.