74e édition du club de la presse de radio Kledu : Vers une participation effective des femmes au processus électoral

1

” Action de sensibilisation des communautés pour la promotion du vivre ensemble et des décideurs sur l’implication des femmes dans la gestion des futures élections “. Tel était le thème du panel organisé le week-end dernier par le club de la presse de la radio kledu en collaboration avec le réseau paix et sécurité des femmes de l’espace Cédéao (Repsfeco/Mali) avec l’appui financier de l’Onu femmes. Il a été débattu par l’honorable Ouleymatou Tamboura, député à l’Assemblée nationale et Boubacar Bah, juriste-écrivain.

Ouleymatou Tamboura
Ouleymatou Tamboura

Initié à l’occasion de la célébration de la 74e édition du club de la presse de la radio Kledu, cet espace d’échange visait à trouver des mesures idoines pour le renforcement de la paix et de la sécurité au Mali et une participation effective des femmes aux prochaines élections.

Le thème à en croire les panelistes, vient à point nommé compte tenu de l’actualité du jour axée sur deux priorités majeures à savoir l’organisation des élections et la reconquête des régions du nord déjà en cours. Gage du retour de la paix et de la sécurité. Aux dires de l’honorable Mme Ouleymatou Tamboura, les femmes ont un grand rôle à jouer pour le retour de la paix au Mali. Une paix qui passe obligatoirement par la réconciliation des cœurs et des esprits. Selon l’honorable, on ne peut pas parler de réconciliation et de dialogue sans l’implication des femmes qui doivent être au début et à la fin de tout processus. Sans quoi, ajoutera-t-elle, ce serait peine perdue. “Ce sont elles qui sont les plus affectées par les conflits armés à travers des exactions comme le viol. Aussi, au niveau de nos familles, ce sont elles également qui jouent le rôle de médiateur “.

L’implication des femmes et leur totale participation aux instances de prise de décision deviendront beaucoup plus faciles, dira Mme Tamboura, si elles parviennent à avoir le statut d’élu. Selon Ouleymatou Tamboura, il existe plusieurs cadres juridiques qui offrent des dispositions favorables quant à l’implication des femmes dans le processus électoral tant sur le plan national qu’international. Cependant dans la pratique, il y a un hiatus par rapport aux textes. Au Mali, le nombre de femmes députés élues à l’Assemblée nationale n’est que de 15 sur 147 hommes sans parler de l’actuel gouvernement qui ne compte que 3 femmes. Le nombre de femmes maires également est très minime. Selon Mme Tamboura, la parité du genre aux futures élections demande une volonté politique. “ Il faut des mesures transitoires notamment des mesures de quota. Mais d’abord, il faudrait que les femmes prennent conscience elles-mêmes de leurs droits et devoirs. Savoir ce qu’il faut faire pour être au cœur du processus électoral “, a-t-elle poursuivi. L’élue de Tenenkou a par ailleurs invité les maliens particulièrement les femmes à plus de cohésion en vue de la réussite du processus de réconciliation déjà enclenchée. Abondant dans le même sens, Me Saran Kéita, présidente du Repsfeco a exhorté les femmes à œuvrer à travers notamment la sensibilisation de la population pour qu’ensemble nous puissions aller vers la paix. Une paix qui, dit-elle, nous conduira à l’organisation des élections susceptibles d’être acceptées par tous dans un Mali apaisé.

Pour sa part, Boubacar Bah, expert en prévention des conflits et auteur de l’ouvrage ” justice transitionnelle et paix durable au Mali “, affirmera que pour le retour et la consolidation d’une paix durable au Mali, l’Etat doit aller vers l’adoption ou l’appropriation d’une justice transitionnelle. Laquelle dira-t-il, repose sur 4 piliers dont la garantie de non-récurrence pour lutter contre l’impunité. Aux dires de M.Bah, l’Etat malien doit se doter de textes adéquats afin que plus jamais son intégrité territoriale ne soit menacée par un quelconque groupe d’individus armés.  Pour cela, poursuivra M.Bah, on doit aller vers la définition des objectifs à long terme et non à court terme.     Ramata S KEITA

Stagiaire

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.