A l’occasion de son lancement le 11 décembre au CICB : L’Association «Les jeunes patriotes pour le Mali de demain» s’engage à devenir de dignes héritiers d’Amadou Toumani Touré

0
0

Lancée le 11 décembre à la faveur d’un meeting au CICB, l’association des jeunes patriotes pour le Mali de demain (AJPMD) a affiché d’entrée de jeu ses ambitions : être de dignes héritiers du chef de l’Etat Amadou Toumani Touré afin de mieux poursuivre son combat en faveur de la jeunesse. Au chef de l’Etat, l’AJPMD dit merci pour avoir doté le Mali d’infrastructures indispensables à la réalisation de son développement et dit s’inspirer de lui pour poursuivre le combat en faveur du développement économique et social du Mali.

Cette cérémonie à laquelle de nombreux jeunes étaient conviés a enregistré la présence du député de la commune I, Oumar Moussa Diawara, du Directeur de la pyramide du souvenir, Thierno Diallo, du Président du RAC et d’un représentant du parti Yéléma.

A l’ouverture des travaux, le président de l’association, Boubacar Bah, a tenu, tout d’abord, à exprimer sa compassion envers les personnes les plus vulnérables et les plus défavorisées de la population.

Il a mis l’accent sur les valeurs fondatrices de notre société avant d’inviter les jeunes à les cultiver.

Boubacar Bah dit avoir conscience de la souffrance du peuple malien et cela en dépit des efforts consentis par le gouvernement.

Cependant, le changement, relève t-il, ne se fera que si «nous, citoyens du Mali, donnons le meilleur de nous mêmes pour améliorer nos conditions de vie». Aussi, face à des problèmes comme le chômage, la dégradation de l’éducation, le manque de civisme, etc, l’association dit se mobiliser «pour  sensibiliser la population et l’aider à poser des actions concrètes à travers la réalisation de microprojets».

L’intégration africaine et les Maliens de la diaspora occupent une place de choix dans les objectifs que s’est fixés la jeune association.

Des efforts seront faits à l’endroit des compatriotes de l’extérieur pour les inciter à investir au Mali afin de pouvoir mieux contribuer au développement du pays.

Le chef de l’Etat, que l’association prend pour modèle, a été vivement  salué pour son combat pour les jeunes et les enfants. Un combat qui n’a laissé personne indifférent et qui a été une véritable source d’inspiration pour beaucoup de pays africains.

L’AJPM, qui est convaincue que le changement ne peut s’opérer qu’avec une volonté commune, estime que le moment est venu pour que nous rompons avec certaines habitudes et que «nous ayons constamment en vue que notre développement ne viendra de nulle part. Il est et reste entre nos mains».

Abdoulaye DIARRA

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.