A Sikasso : Les héritiers d’ATT réussissent un début de la reconquête du Kénédougou

5
A Sikasso : Les héritiers d’ATT réussissent un début de la reconquête du Kénédougou

Samedi, dans le cadre de sa tournée nationale, le Parti pour le développement économique et la Solidarité (PDES) a mobilisé plus d’un millier de personnes dans la salle Lamissa Bengaly de Sikasso. Venus des cercles et communes de la région, militants et sympathisants du PDES ont décidé de se retrouver pour rebondir.

Bamako-05/03/2016- « Qui l’aurait cru ? », s’interroge-t-on dans la grande salle Lamissa Bengaly, la plus grande de la Région, qui se refuse brusquement de militants se réclamant du PDES. Mais pour les jeunes du bureau régional de Sikasso, « le temps est un autre nom de Dieu ».

Ici, les responsables du Pdes ont salué le travail abattu par Bakary Kampo de la coordination régionale et lancé des messages de paix, d’unité et de réconciliation nationale. Ils ont profité de l’occasion pour rappeler que leur mentor Président Amadou Toumani Touré, même au Sénégal pense au pays et prie pour le retour de la paix.

Et comme «l’arbre ne doit pas cacher la forêt », selon son expression, Moulaye Haïdara, le Président du bureau national du parti a dénoncé la gouvernance actuelle du pays. Car pour lui, « ceux qui nous gouvernent actuellement n’ont aucune solution pour nous sortir de la crise ».

Dans son allocution, Mme Dandara Touré a salué ses camarades de lutte qui ont su jusqu’ici maintenir le cap malgré les turbulences endurées depuis bientôt quatre (04) ans.  Elle a aussi salué les responsables d’autres partis politiques qui ont répondu à l’invitation. Aux militants, Mme Dandara a appelé à la mobilisation pour grossir les rangs du parti.

Toutefois, la Présidente des femmes qui est visiblement satisfaite de la qualité de la mobilisation, a fait un rappel de reconnaissance historique à l’endroit des Sikassois.  Elle a notamment dit :

« Je me souviens en 2002, c’est par Sikasso que le Président ATT a entamé ses campagnes présidentielles. C’est ici qu’ATT a annoncé sa candidature. En réponse à votre soutien, ATT a tenu ici un conseil des ministres et fêté le 22 septembre 2005, accompagné du Président sénégalais. Tout ça pour l’amour de la région et le sens de la reconnaissance du bienfait.»

A son tour, le chargé à la communication du parti, Nouhoum Togo a rappelé que c’est dans une crise qu’ATT avait pris le Mali. « C’est lui ATT qui a sauvé le Mali un certain 26 Mars 1991 au moment où beaucoup avaient peur d’affronter l’ancienne dictature. ». En somme, « ATT  est un sauveur » dira Togo, avant d’ajouter que « tous ceux qui ont comploté contre ATT ont tour à tour connu l’humiliation et la déchéance».

Dans une courte allocution, le Président du parti, Sadou Harouna Diallo a salué les populations de Sikasso pour la mobilisation. Notamment, des délégations venues de Yanfolila, Kolondiéba et d’un peu partout dans le Kénédougou, y compris, Sikasso la ville chef-lieu de la région.

« Nous sommes ici dans le cadre de notre tournée nationale qui consiste pour nous, à voir, ce qui reste des cendres du Pdes. Je dis cendres, parce que le Pdes est un parti qui a géré le pouvoir durant deux quinquennats avant de connaitre du désert. »

Selon le Président Sadou qui dit faire parler son cœur, il s’agit pour le comité directeur national du Pdes, d’aller à la rencontre de gens encore restés fidèles aux idéaux du parti et à l’ancien Président ATT, leur mentor dont ils sont les fiers héritiers.

« ATT qui est le père fondateur du parti, est un homme de paix et de réconciliation, et nous, au Pdes, nous ne pouvons passer outre qu’en respectant ceux qui sont aujourd’hui au pouvoir tout en leur demandant  d’aller chercher ATT pour qu’il revienne vivre dignement au bercail. »

Se réclamant d’une opposition constructive, le Président-maire Sadou a demandé aux populations de Sikasso de faire des prières afin qu’ATT dont l’absence lui coupe le sommeil, puisse revenir avec toute sa famille au pays ». Et, « tous les Maliens doivent quelque chose à ATT », conclura Sadou Harouna Diallo, l’imbattable élu de la cité des Askia.

Issiaka M Tamboura (maliweb.net)

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Le grand malheur du Mali a été que son président d’alors n’était pas à la hauteur les grands défis des années 2000. C’est un monsieur bien gentil mais pas trop clairvoyant. Se réclamer de son héritage n’est que du non sens.

    • Merci dignes fils de ce pays, ne parlez pas de renaître parce que vous êtes immortels.Allah ka tignè dèmè.

  2. Aw ni Tieeee!!! Aw ni baraaa!!!! On a besoin des hommes comme les actuels dirigeants du PDES!! Tout le monde pensait que votre parti était mort, mais au contraire, il se montre aujourd’hui plus dynamique qu’à sa création quand il n’y avaientt que des mouches ( hamed Sow et cie…) qui ne voulaient profiter que du pouvoir!! Continuez votre engagement comme l’a toujours fait votre mentor ATT: Pour le Mali, rien que pour le Mali!!

  3. Un grand bravo au PDES et un grand merci pour cette belle leçon de l’engagement politique fondé sur des convictions et une vision qui, celle du PDES, ne fait que se confirmer aujourd’hui dans un Mali en panne totale de cap!! Encore bravo et continuez cette tournée !!

Comments are closed.