Abdoulaye Maiga, président l’Asas : « Plus de 90% des militants du Pdes sont avec Ahmed Sow »

0
3

Président de l’Asas (Association des Amis et sympathisants d’Ahmed Sow), Abdoulaye Maïga, croit dur comme fer que le brillant ancien ministre de ATT, probablement candidat à l’élection présidentielle d’avril prochain, est l’homme de la situation. Ahmed Sow, puisqu’il s’agit de lui, de l’avis de ses militants, a, les atouts pour diriger le Mali dès 2012. Interview…   
Le Matin : Monsieur le président, pourriez-vous nous parler brièvement de votre association ?
Abdoulaye Maïga : L’Asas, en toutes lettres « Association des amis et sympathisants d’Ahmed Sow, que j’ai l’honneur de présider, a été créée pour aider notre parrain, le président Ahmed Sow. Nous avons officiellement lancé nos activités le samedi 04 février 2012 au Centre international des conférences de Bamako (Cicb). Elle est un instrument de conquête du pouvoir pour un homme qui aime le Mali ; un homme qui a des qualités et des compétences avérées pour le Mali, dans tous les domaines. Il s’agit du Docteur Ahmed Sow. Et, nous lui avons demandé de se présenter à l’élection présidentielle de 2012.
Et quelle a été la réponse de votre président d’honneur ?
Nous lui avons lancé un appel. Et, c’est sûr qu’il va l’accepter. Il va se présenter donc comme candidat à l’élection présidentielle d’avril prochain, sous les couleurs de l’Asas. Et, je suis sûr et certain qu’il sera élu président de la République du Mali.
Vous semblez très optimiste au sujet de votre candidat qui, au demeurant n’est pas « politicien de carrière », il ne sera que le candidat d’une association et n’a pas l’onction de sa propre formation politique…
Je suis un jeune. Et la jeunesse malienne cherche toujours ses repères. Et c’est en la personne d’Ahmed Sow que la jeunesse peut retrouver ses repères. Après le président Amadou Toumani Touré, il nous faut quelqu’un qui puisse entretenir le flambeau et c’est le président Ahmed Sow qui peut le faire.
Cette association, l’Asas, a été créée afin de l’aider. Elle va aller très loin, nous allons aider notre parrain à concrétiser sa vision pour le Mali. Nous voulons que l’Asas serve le Mali à travers Ahmed Sow. Le monde est marqué par la crise financière et il nécessite plus que jamais des compétences avérées.
Le choix fait sur la personne d’Ahmed Sow, président d’honneur de l’Asas, et président d’honneur exécutif du Pdes (parti pour le développement économique et social), n’est pas fortuit. C’est un choix mûrement consenti, un réel espoir pour le Mali. Sa manière de faire nous a beaucoup impressionnés. Ahmed Sow est un homme qui a une vision positive pour le Mali. C’est lui qui peut faire avancer le Mali dans tous les domaines, secteur par secteur. Dans les jours à venir, il va présenter son projet, vous le verrez. C’est un programme ambitieux pour le Mali. Ahmed Sow, est une chance pour le Mali.
Comment se porte votre association aujourd’hui ?
L’Asas se porte à merveille ! Elle est implantée partout au Mali. Nous avons des structures dans les 8 régions, dans les 49 cercles, et dans les 6 communes du District de Bamako. Et nous militants, sommes engagés et déterminer à travailler pour le porter à la tête de la magistrature de notre pays, le Mali. Je jure que, il y a un engouement total autour de la candidature d’Ahmed Sow. L’ensemble de la jeunesse du Mali, à travers l’Asas, est plus que décidée pour soutenir et aider Ahmed Sow, a réaliser son ambition pour le Mali. Mon téléphone n’arrête pas de sonner. Les gens m’appellent de partout, et même, de l’extérieur pour réaffirmer leur soutien à Ahmed Sow. Le seul mot d’ordre, que nous avons, c’est le travail.
Avez-vous le soutien de votre parti, le Pdes, contre les instructions duquel vous vous présentez ?
Aujourd’hui, je peux répondre par oui. 90% des militants du Pdes sont avec Ahmed Sow. Nous avons beaucoup de personnes qui sont avec nous. Au-delà même du Pdes, nous avons des soutiens d’autres militants.
Pour ce qui est des rapports du Pdes avec l’Asas, je dirais qu’il n’y a pas de problème. Nous sommes tous du Pdes. Il était convenu que le Pdes présente un candidat à l’élection présidentielle ; chose qui n’a pas été faite. C’était la débandade totale ! La panique au Pdes ! Et nous ne savions pas où aller ! Mais aujourd’hui, le fait qu’Ahmed Sow va se présenter nous permet de nous retrouver. Sinon, nous étions désemparés et perdus.
Est-il vrai qu’une personne a essayé de vous corrompre avec une voiture et la somme de 10 millions de F cfa ? Qui est cette personne ?
Oui, c’est vrai, mais je ne donnerai pas son nom ; j’ai refusé son offre. Je suis un homme de conviction, je crois que seul Ahmed sow peut prendre la relève d’ATT. Si non plusieurs de personnalités politiques sont venus me voir, mais j’ai refusé, j’ai confiance à Ahmed Sow et je crois en lui. J’ai une conviction politique à défendre et je ne regarde pas les yeux de quelqu’un. Je suis le 34ème membre du bureau exécutif national du Pdes, secrétaire chargé du mouvement des jeunes et des organisations socioprofessionnelles et le président du bureau des jeunes du Pdes de la commune IV. Je ne céderai pas aux chantages.
Est-ce-que le Pdes va soutenir un candidat ?
Non, le Pdes ne va pas présenter un candidat. C’était prévisible, puisque depuis que la de ne pas présenter un candidat issu du parti a été prise, d’ailleurs sur le dos des militants, certains sont partis à l’Adema, d’autres dans le camp de Modibo Sidibé. Je jure que nous avons récupérés plus de 90% des militants du Pdes et certains hauts cadres de la coordination du Pdes sont même prêts à faire une déclaration de soutien à Ahmed Sow.
Votre mot de la fin ?
Nous sommes en train de travailler nuit et jour pour réussir notre objectif. Celui de porter Ahmed Sow, à la tête du Mali dès avril prochain. Je suis convaincu qu’Ahmed Sow sera le futur président de la République du Mali.
Entretien réalisé par Aliou Touré

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.