Temps Forts >
Burkina Faso : La tombe du feu capitaine Sankara exhumée ce lundi

Burkina Faso : La tombe du feu capitaine Sankara exhumée ce lundi ... (10)

Moussa Mara rebondit : « Je n’ai pas dit que l’avion d’ATT n’est pas une propriété du Mali »

Moussa Mara rebondit : « Je n’ai pas dit que l’avion d’ATT n’est pas une propriété du Mali ... (35)

Nouvelle réunion entre la médiation et la CMA sur fond de tensions dans le nord

Nouvelle réunion entre la médiation et la CMA sur fond de tensions dans le nord ... (8)

IBK, un symbole de la politique africaine  de Hollande sous le regard des juges anti- corruption

IBK, un symbole de la politique africaine de Hollande sous le regard des juges anti- corruption ... (26)

il y a 3 années

Le texte de l’«accord-cadre» conclu entre la junte et les représentants de la Cédéao

Decrease Font Size Increase Font Size Taille Police Imprimer

L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.

3 Réactions à Le texte de l’«accord-cadre» conclu entre la junte et les représentants de la Cédéao

  1. fifi
    4 commentaires
    20 avr 2012 à 12:44

    cet accord ne veut rien dire et tout va à travers quelle uronie du sort pour le Mal c’est vraiment dommage. que le bon DIEU sauve notre maliba amen.

  2. Dossier x
    19 commentaires
    11 avr 2012 à 19:38

    Que dieu sauve le mali sinon cet accaord ……………….. :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry:

  3. rebel
    505 commentaires
    9 avr 2012 à 16:59

    « une loi d’amnistie générale au profit des membres du CNRDRE et de leurs associes » [art. 7] hmm! bien malins, ces gens-la… et sans nul doute qu’ils avaient bien de raison d’accomplir leur forfaiture contre la nation entière, pour ensuite en « profiter au mieux ». c’est quand même incroyable, que d’utiliser un putsch pour se faire une « virginité » judiciaire totale, au nez et à la barbe de tous (enfin, ou plutôt de la classe « politichienne », représentant légitime du peuple). mais ce n’est que partie remise, car ceux qui ont une moindre responsabilité dans la mort de 5 personnes à l’EMIA, ceux-la payeront tôt ou tard… car les crimes, ça doit se payer ! eh oui, d’une manière ou d’une autre…