Affaire Foutanga Sissoko dit Babani–Me Tall : Une procédure de levée d’immunité parlementaire contre Me Tall

10 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

La nouvelle a défrayé  la chronique la semaine dernière. Il s’agit de l’expulsion de son domicile sise à l’hippodrome de  Foutanga Sissoko Babani Député élu à Keniéba, Administrateur de Société. Afin d’échapper à la suprême humiliation, l’homme s’est retranché dans une chambre et les négociations  entamées par les bons offices ont permis de trouver un sursis en faveur de l’ex richissime du Mali. Mais son conseil Me Tall n’est  certainement pas  pour rien dans ses déboires.

Babani Sissoko

L’affaire remonte à 2007 suite à la vente de l’Hôtel  Mariétou Palace. Babani a bel et bien remis à Me Tall la somme de 700 000 000 FCFA prélevée  sur les trois milliards  issus de la  vente de l’Hôtel. Ce, avec mandat spécial à son conseil de  désintéresser ses créanciers dont la liste et le montant des créances ont  été arrêté par acte séparé.

Rappelons que Fountanga a constitué Me Tall aux fins de conseils, de défense et de représentation en justice. Dans le cadre de cette collaboration Babani  confia au cabinet Tallex une vingtaine de dossiers de différentes natures dont ceux l’opposant au Ministère public français pour blanchiment de plus de 150 000 000 de dollars, ainsi qu’à l’operateur Economique Boubacar Djigué qui avait obtenu contre lui ,sur la base d’actes notariés et de décisions judicaires définitives, l’adjudication de sa résidence à Bamako.

C’est à la suite d’une négociation entre les différentes parties que le principe du règlement à l’amiable  a été arrêté sur la base du remboursement de toutes les sommes résultant des décisions de justice y compris les frais d’huissiers, les débours, frais de mutation etc.…. Soit un total de 257.203.410FCFA.

Ne disposant pas de cette somme au moment des faits et harcelé par ses créanciers, il a décidé de vendre son hôtel « Mariétou  Palace » et de désintéresser les différents créanciers.

Me Mountaga Tall, Avocat et député à l’Assemblée Nationale a donc perçu pour cette opération, la somme de sept cent  millions de FCFA. Il s’est avéré que tous les créanciers ont été réglés sauf Boubacar Djigué  qui réclamait 1 milliard au lieu de 257 millions FCFA.

Mais pour Me Tall,  Babani  s’est mis à faire des ponctuations répétées sur les 257.000.000 FCFA destinés à Boubacar Djigué.

Par contre, Foutanga Sissoko dit Babani accuse Me Tall d’abus de confiance, de faux en écriture. A ses dires, Me Tall aurait produit un reçu falsifié de 30 millions alors que monsieur Cissé, avec qui « je n’ai jamais eu à faire,  possède  un reçu de 50 millions qu’il a directement versés par Me Tall qui serait, par surcroit  son beau –frère et que ce dernier lui a restitué,  suite à l’annulation d’une prétendue vente  à la quelle je n’ai  jamais été partie…. Peu importe, je ne peux devoir de l’argent à Me Tall dans cette opération quel qu’en soit le montant».

Dans les dossiers versés par Babani, figurent, en tout état de cause des reçus très compromettants contre Me Tall. Une procédure en vue de la levée de l’immunité parlementaire de l’avocat a été engagée. Aux dernières nouvelles, c’est le ministre de tutelle (Malick Coulibaly) qui tarderait à adresser une correspondance au président de l’Institution (Assemblée Nationale).

A suivre

TC

 
SOURCE:  du   19 déc 2012.    

10 Réactions à Affaire Foutanga Sissoko dit Babani–Me Tall : Une procédure de levée d’immunité parlementaire contre Me Tall

  1. Balotelli

    Honnêtement, il faut trouver une solution à la profession de journalisme sinon on va à la dérive.
    Comment un journal peut faire des titres comme ça sans faire de point d’interrogation.
    Le procureur Tessougue l’a dit je pense qu’il est temps de sévir sans quoi on ne finira jamais de ternir l’image d’honnete gens. Avec moins 10000 f CFA on vous traite de tous les noms. À méditer

  2. L'imame

    Je ne crois pas à Babani , il est toujours dans les salle affaires

  3. justinloo

    Me M.TALL Dieu ne dort pas :-D :-D :-D aussi il n’attend pas toujours l’au delà pour châtier les gros détracteurs :lol: :lol: :lol: . Prenez garde barrez lui les routes sinon il n’hésitera pas de s’enfuir

  4. SOUSOU

    Affaire à suivre.

  5. kukoï

    Au lieu de ponctions, vous dites que Babani a fait des ponctuations (comme un écrivain ou un journaliste?) C’est la preuve du manque de sérieux de ce journal. je m’en tiens là, mais il y a plein de fautes et incohérences dans ce papier. Si nos enfants s’aventuraient à lire ce genre d’articles, ils seraient nuls en Français.

  6. kukoï

    Au lieu de ponctions, vous dites que Babani a fait des ponctuations (comme un écrivain ou un journaliste? C’est la prteuve du manque de sérieux de ce journal. je m’en tiens là, mais il y a plein de fautes et incohérences dans ce papier. Si nos enfants s’aventuraient à lire ce genre d’articlees, ils seraient nuls en Français.

  7. Fakrid Ahmed

    Donc au Mali , il n’ya que des coupeurs de routes, des ivrognes et des vagabonds de kati à l’assamblée.C’est grave.

  8. coulibalycoulibaly

    ça c’est serieux pour Tall.