Ahmed Sow et la présidentielle 2012 : Une candidature aux relents de blanchiment

1
0
Hamed Sow

Traqué par l’Union européenne au point d’être viré du Gouvernement en son temps, l’ancien ministre des Mines et de l’Energie, Ahmed Sow, serait blanchi des présomptions de favoritisme accordé à l’entreprise africaine. Mais le résultat des enquêtes n’a jamais convaincu les juges européens très méticuleux dans le genre d’affaires et qui, selon nos sources, auraient jugé opportun de relancer le dossier. L’affaire n’est donc pas totalement élucidée, mais le président d’honneur du PDES s’estime lui  assez blanc pour prétendre à la plus haute responsabilité de son pays. Mais en mesurant ses ambitions avec les chances réelles d’un candidat sans le moindre soutien au sein de sa propre famille politique, on ne peut s’empêcher de penser à un créneau de légitimation d’une richesse à la provenance douteuse. Il se susurre par ailleurs que le candidat du ASAS dispose de pas moins de milliards F CFA à injecter dans sa campagne.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
le refuge<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 260</span>
Membre
le refuge 260
4 années 7 mois plus tôt

Voila un journaliste qui commence à chercher du bon côté . Ce Monsieur sait tres bien que meme si tous les hommes de ce pays là mourrait , il sera difficile pour lui d’avoir la confiance des femmes qui resteront . Cherche toi c’est mieux ! N’attire pas la foudre du peuple sur toi !

wpDiscuz