Alassane Ag Mohamed Moussa : Le ministre qui dort

4

L’on croyait que pour sa deuxième participation à une équipe gouvernementale, Alassane Ag Mohamed Moussa allait briller. C’est le contraire : invisible, il est plus en plus décrié pour son inefficacité sur le terrain.

 

A la différence de plusieurs ministres du gouvernement Abdoulaye Idrissa Maïga qui s’activent sur le terrain pour répondre aux besoins des populations, le ministre de la Décentralisation et Fiscalité locale, Alassane Ag Mohamed Moussa, ne donne pas signe de vie.

 

Il est, selon des observateurs indépendants, le ministre le moins visible dans les activités. Cloîtré dans son bureau feutré à la Cité administrative, le ministre Alassane Ag Mohamed Moussa est invisible sur le terrain. Pour preuve, les simples traditionnelles visites de terrain aux services rattachés sont arrivées tardivement ou du moins n’ont pas eu lieu à certains endroits.

 

Nommé dans le gouvernement d’AIM pour répondre aux besoins de la décentralisation et fiscalité locale au Mali, le ministre Alassane Ag Mohamed semble avoir d’autres préoccupations que de montrer aux citoyens sa détermination à relever les défis. Que dire du bon fonctionnement des autorités intérimaires ? Le ministre de tutelle manque d’initiatives à ce niveau !

 

Plusieurs ministres du gouvernement effectuent des visites de travail sur le terrain pour recenser les différentes préoccupations afin d’apporter des solutions. Tel n’est pas le cas de celui chargé de la Décentralisation donc de la base.

 

Pourtant, le ministre avait suggéré et promis dans une de ses sorties sur le terrain, d’améliorer le recouvrement des taxes destinées aux collectivités territoriales. De trouver aussi les voies et moyens pour élargir l’assiette fiscale de ces collectivités territoriales en améliorant la gestion financière.

 

Pour répondre aux besoins des collectivités territoriales, il a annoncé la création d’un Hôtel de la décentralisation qui regroupera tous les services et structures rattachés relevant de son département. Rien à ce jour, les services du département sont au contraire mal logés et s’entassent dans un capharnaüm.

 

Là où l’incompétence du ministre est visible, c’est au niveau de l’Anict, jadis une structure par excellence, de nos jours, l’agence tourne au ralenti et ses moyens sont désormais quasi-inexistants.

Ces engagements du ministre tardent toujours à se concrétiser sur le terrain. Toutes choses qui expliquent son invisibilité sur le terrain et son manque d’initiative contrairement aux autres ministres qui se montrent constants dans les activités.

 

Pour donner au département en charge de la Décentralisation et Fiscalité locale ses lettres de noblesse, le ministre Alassane Ag Mohamed Moussa doit faire mieux en se rendant sur le terrain et en apportant des solutions aux problèmes dont souffrent les services relevant de son département à la base.

C’est sur ce terrain-là qu’il est attendu et son salut en dépendra légitimement.

 

Abdoul Latif

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. FOUTEZ LA PAIX A CE MINISTRE QUI FAIT PARTIE DES CADRES LES PLUS COMPETANTS ET RIGOUREUX DE CE PAYS ET TRES BRILLANTS POUR CE QUI ONT EU A L’ APPROCHER.

  2. Je vous l’accorde ce type ne sert Ă  rien et n’a jamais servi Ă  rien. Il colore juste comme il l’a toujours fait sauf que aucun touareg n’a du respect pour lui.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here