Alliance politique entre le PDESD et la CODEM : Séméga et «Poulo» ne chantent pas les mêmes mélodies

0
0





Le ministre Hamed Diane Séméga, président du PDES (Parti pour le Développement Economique et de la Solidarité), n’a pas été aussi catégorique que le président de la CODEM (Convention pour le Développement du Mali) Housseyni Amion Guindo dit Poulo et candidat à la présidentielle de 2012 quant à une alliance formelle qui aurait été scellée entre les deux responsables.

Réagissant à la question de cette alliance (PDES et CODEM : désormais ensemble pour la victoire en 2012) entre son parti et la CODEM, lors de cette rencontre (qualifiée de « cocktail de travail » par les initiateurs) qui a eu lieu dans la nuit du mercredi dernier à l’Hôtel Radisson Blue, Hamed Diane Séméga a simplement fait dans le clair obscur. Selon lui, le PDES tout comme la CODEM est une formation politique légalement constituée. Mais il estime que l’analyse de la situation politique au Mali débouche sur le constat de la fragmentation du paysage politique qui fragilise les formations politiques et ne donne pas une grande visibilité à leurs actions. Pour cette raison, Séméga déclare : « nos deux partis, hélas, n’échappent pas à cette règle générale, quand bien même, ils visent les mêmes objectifs globaux à savoir : le soutien aux actions du président ATT ». Avant d’indiquer : « pour réagir à cette situation, il nous incombe de coordonner nos actions pour qu’elles deviennent un instrument efficace de promotion et de vulgarisation des idéaux du président ATT ». Aussi poursuit-il, même si nous avons soutenu la candidature d’ATT en 2007 dans le cadre d’une coalition ponctuelle qui a fait son temps, cette page est tournée depuis belle lurette et le PDES est aujourd’hui en train de batailler ferme pour faire germer la coalition du siècle pour le développement du pays. Et dans cet ordre d’idées, fait-il savoir, que les deux formations politiques ont l’obligation historique et patriotique de coordonner les actions pour qu’elles deviennent un instrument efficace de promotion et de vulgarisation des idéaux du président ATT. Dans la mesure où ce dernier amorce la mise en œuvre des réformes constitutionnelles qui seront sanctionnées par le référendum d’Avril 2012.

Dans son intervention, le président du PDES est réticent car tous ces mots tournent autour du président ATT. Mais ce qui est flou dans cette rencontre bilatérale, c’est le fait que le président du PDES, Ahmed Diane Séméga n’est pas précis sur le genre d’accord qui lie son parti à la CODEM. Surtout que le PDES jusque-là n’a pas de candidat potentiel pour la présidentielle 2012.                                              

S’agissant de la présidentielle de 2012, le président de la CODEM Housseyni Amion Guindo de dire que son parti a déjà entamé la marche vers la construction d’un ensemble viable de partis politiques partageant la même vision, d’où la naissance le 26 février 2011 des PUR (Partis Unis pour la République). Housseyni Amion Guindo dit Poulo est le candidat qui répond au profil que cette coalition a dessiné. Un profil qui a amené les PUR à faire de Poulo leur candidat pour la présidentielle de 2012. « Ce que nous recherchons, ce n’est pas une personne avec un nom mais plutôt une personne avec des qualités et des descriptions. Aussi nous pensons que l’homme avec qui nous nous sommes concertés est quelqu’un qui peut porter notre projet de société surtout qu’il a été rejoint par une alliance que forme les PUR », martèle un responsable des Partis Unis pour  la République qui a requis l’anonymat.                  

Toutefois, le président de la CODEM et non moins candidat des PUR, demande aux uns et aux autres de ne pas aller trop vite en besogne. Car il ne s’agit, pour l’instant, que d’une volonté et d’une dynamique enclenchée par les deux responsables, Ahmed Diane Séméga et Housseyni Amion Guindo de nouer une alliance pour la réussite des grands projets politiques du président ATT. Mais aussi, de tout mettre en œuvre pour offrir au pays en 2012 des élections apaisées et crédibles conformément aux vœux du président ATT. Une volonté qu’il va falloir formaliser d’autant que le président de la CODEM signale que l’objectif de se rapprochement  est surtout de voir comment apporter des solutions aux préoccupations des maliens et prendre en charge leurs aspirations conformément au projet de société du président ATT. Dans cette logique, l’intervention de Poulo fait savoir que la particularité de cette rencontre est que non seulement il est le président de la CODEM mais aussi qu’il a accepté  sans hésitation d’être le porte étendard des PUR à la présidentielle 2012. Aussi faudra-il formaliser cette alliance qui apparemment est déjà effective au niveau des deux leaders. Pour simplement dire, selon un membre de la CODEM, que le parti de la quenouille (Codem) et le PDES sont en pourparlers pour formaliser une dynamique d’alliance et de partenariat sur la base d’objectifs bien définis. Mais, précise ce cadre, la CODEM et le PDES ne s’inscrit pas dans une logique de soutien mais plutôt de partenariat politique conformément à son projet de société.                         

Contrairement à une idée répandue, la CODEEM  a été démarchée par le PDES. Pour cette rencontre. Et comme s’il doutait de ce rapprochement Séméga a tergiversé avant de prendre la parole lors de cette rencontre au point qu’il n’a plus lu son discours. En attendant, rien n’est précis quant à cette alliance entre le PDES et la CODEM. En clair, les clauses sont obscures entre Séméga et Poulo. Le temps nous en dira de plus !                                                             

Jean pierre James

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.