Alliance pour le renouveau politique en vue de conquérir Koulouba : 16 partis s’allient à l’Adema pour porter Dioncounda Traoré au pouvoir

0
0





Seize formations politiques viennent de se donner la main pour sceller avec l’Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice (Adema-PASJ) une alliance dénommée " Alliance pour le renouveau politique " en vue " de soutenir la candidature du Pr Dioncounda Traoré, comme candidat de l’alliance dès le 1er tour de l’élection présidentielle de 2012 ". Mais aussi pour constituer un pôle républicain et démocratique pour les législatives de juillet 2012 et les communales de 2014. La cérémonie de signature de cette plate-forme s’est déroulée hier jeudi 26 janvier au siège de l’Adema sous la présidence du 1er vice-président et directeur de campagne du candidat, l’ex-ministre Iba N’Diaye.  

Plusieurs cadres de l’équipe de campagne du candidat Dioncounda Traoré, désormais candidat de «l’alliance pour le renouveau politique (ARP)»étaient présents hier au siège de l’Adema sis à Bamako-Coura.

      Il s’agit du premier vice-président et non moins Directeur de campagne du candidat, l’ex-ministre Iba N’Diaye, le 2ème vice-président et Directeur de campagne adjoint chargé des alliances, le Chef de Cabinet du candidat et Secrétaire politique du parti, l’ex-ministre Ousmane Sy, les vice-présidents Oumarou Ag Ibrahim Haïdara, Boubacar Bah dit Bill, Mme Konté Fatoumata Doumbia, le porte-parole du candidat et Secrétaire chargé des questions juridiques et judiciaires, Me Kassoum Tapo, des ténors de l’équipe de campagne du parti et de la direction du parti comme le Secrétaire général Marimanthia Diarra, le Secrétaire politique adjoint Makan Moussa Sissoko et bien d’autres. 

      A leurs côtés, on notait la présence des chefs et représentants des partis signataires de l’alliance : l’UFDP, le PSD, le RPD, la CD, le MDD, le PECSAM, le PDP, le PDJ, le PSR, le PADEM, le PDD, l’AMAT, le PJDD, le RCD, le PDS, le PEI. Les signatures des partis comme l’URP, l’UDD et deux autres partis seraient en stand by.

A l’entame de la rencontre, le maître de cérémonie, le Secrétaire à la communication Cheick Mohamed dit Mamoutou Thiam a  précisé que cette plate-forme va lier l’Adema à 20 autres formations politiques, les autres devant arriver avant la fin de la rencontre pour signer le document.

Dans son intervention, le Directeur de campagne, Iba N’Diaye, a exprimé la fierté  et la satisfaction du parti de l’abeille et du candidat empêché, après la conclusion de ce processus en cours depuis plusieurs mois. Il a rassuré les partis signataires sur le bon choix fait par eux. "Nous avons senti votre impatience, vos angoisses lorsque vous voyez d’autres alliances voir le jour ailleurs, mais sachez qu’à l’Adema, nous travaillons sérieusement et calmement, un travail de fond se fait par l’équipe pour maximiser nos chances de victoire. Nous avons cette réputation d’être qualifiés de moteur Diesel qui prend du temps pour être très performant… Nous prenons le temps de peaufiner les choses ", a-t-il expliqué.

Pour le 1er  vice-président du PASJ, en plus du premier tour, le parti de l’abeille est en discussions avancées avec d’autres partis ayant des candidats en vue de signer des  alliances pour le second tour.

Dans son adresse, le 2ème vice-président du parti de l’abeille et Directeur de campagne adjoint chargé des alliances, Sékou Diakité, a déclaré que ce jour, 26 janvier 2012 marquait l’aboutissement d’un processus qui a commencé depuis plusieurs mois.

  Il a salué la fidélité, la loyauté et le sens politique élevé des partis signataires; aux chefs et représentants desquels il a adressé ses salutations chaleureuses. Parlant de ces acteurs politiques, Sékou Diakité dira qu’ils n’ont cessé d’assurer qu’ils sont avec l’Adema depuis longtemps au sein du CNDP, de l’ARD, de l’ADP et ce n’est pas aujourd’hui qu’ils vont s’éloigner du parti de l’abeille. " Ils ont compris que l’Adema a les ressources et les capacités pour diriger ce pays à compter du 9 juin 2012. A l’Adema, nous n’avons qu’un seul objectif : gagner les élections de 2012 ", a-t- il déclaré. Pour M Diakité, cet accord n’est pas une alliance électorale mais une alliance politique qui prend en compte des engagements électoraux pour la présidentielle de 2012, les législatives de 2012 et les communales de 2014.

Pour le porte-parole des partis politiques signataires, le Colonel Youssouf Traoré de l’UFDP, les enjeux des élections de cette année n’échappe à personne. "C’est pourquoi nous nous retrouvons 20 partis politiques pour signer cette alliance politique ; qui dit mieux ? ", s’est-il exclamé. Et Col Youssouf Traoré d’illustrer à sa manière la naissance de l’alliance pour le renouveau politique : "Avec l’Adema, nous allons à la chasse. Si nous attrapons du gibier, on le partage ". Avant d’ajouter qu’en soutenant l’Adema chacun de ces partis se soutient. Il a proclamé que Dioncounda Traoré n’est plus le candidat de l’Adema mais celui de l’alliance. Aux termes du document signé, les partis signataires réitèrent leur volonté de participer ensemble et de manière responsable et solidaire à toutes les élections présidentielles, législatives et communales futures et de gérer ensemble toutes les institutions de la République sur une base consensuelle, transparente et dans l’intérêt exclusif de la nation. Ils  décident de soutenir la candidature du Pr Dioncounda Traoré, comme candidat de l’ARP dès le 1er tour de la présidentielle du 29 avril prochain. Ils décident, en outre, "de constituer un pôle républicain et démocratique fort stable bâti sur les valeurs de liberté, de dialogue, de justice, de solidarité et de dignité".

Il faut signaler, par ailleurs, que la plate-forme décide de mettre en commun les efforts des partis signataires et leurs compétences pour bâtir un programme commun de gouvernement qui réponde aux aspirations du peuple malien et apte à relever les défis du développement. La plate-forme est dirigée (de  façon rotative tous les six mois par un chef d’un parti) par la Conférence des présidents composée des présidents de chaque parti signataire.Précisons que l’ARP a présenté un communiqué sur la situation au Nord-Mali.

Bruno D SEGBEDJI

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.