Alpha Oumar Konaré longuement reçu mercredi dernier à Koulouba

0
0

Le président de la République, Amadou Toumani Touré, a reçu son prédécesseur, Alpha Oumar Konaré,  mercredi dernier au Palais de Koulouba après le conseil des ministres. Les deux hommes ont certainement évoqué des questions d’intérêt national comme la situation au nord du pays et les préparatifs des élections générales de l’année prochaine.

 

Selon de sources concordantes, le président de la République a reçu son prédécesseur, le président Alpha Oumar Konaré, le mercredi dernier après le conseil des ministres. Les discussions  entre les deux hommes ont couru sur trois heures d’horloge. Ils ont évoqué surtout l’actualité politique et surtout  l’organisation des élections générales prévues dans les prochains mois. Aussi, les reformes en cours ont été au cœur des discussions entre les deux premiers président de la République de l’ère démocratique. Après cette entrevue, on s’attend à des décisions importantes car les rencontres entre les deux hommes d’Etat sont annonciatrices d’événements importants. En tout cas, de nombreux Maliens  croient dur comme fer que l’ancien président sera décisif en 2012. Lui qui semble choisir de ne pas se mouiller, du moins pour le moment et surtout loin des agitations politiques. Et pourtant, Pourtant, à son retour au pays après un mandat bien rempli à la tête de la commission de l’Union africaine, le 1er président de l’ère démocratique au Mali clamait sa détermination à continuer le combat politique. « Je me battrai pour que les valeurs de Justice, de Solidarité et de Panafricanisme que je partage avec mes camarades de l’Adéma et d’autres qui sont dans d’autres parties soient répandues » a assuré Alpha Oumar Konaré quelques jours avant de passer la main à son successeur, le Gabonais Jean Ping sur les antennes de la Radio France Internationale, précisément dans l’émission « Appel sur l’actualité » de notre confrère Juan Gomez.

Une annonce sans lendemain car l’ancien ministre du général Moussa Traoré a coupé le pont, du moins publiquement avec ses anciens camarades. Pis, de l’avis de plusieurs personnalités du parti de l’Abeille, aucun baron ne peut justifier actuellement un contact avec l’ancien maitre du pays. « Aucun baron ne peut dire aujourd’hui qu’il peut voir Alpha quand il veut. Sa porte semble désormais fermée à nous tous, mais jusqu’à quand ? Personne ne le sait » nous expliquait un ancien ministre et membre du comité exécutif qui précise que les militants cherchent tous à savoir lequel des candidats, il soutiendra. Ils ne le sauront certainement jamais car Alpha soutiendra un candidat, mais ne le dira jamais, nous a confié hier un de ses plus proches collaborateurs.

 

Abdoulaye Diakité

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.