Amadou Thiam, député: «mes 5 raisons pour dire «non» à la réforme constitutionnelle»

22

Président de l’Alliance Démocratique pour la Paix (ADP-Maliba), l’honorable Amadou Thiam, élu en commune V du district de Bamako, est l’un des 35 députés avoir voté contre la loi portant modification de la constitution. Il nous explique ses raisons.

 Le contexte

Selon le député Thiam, l’article 118 de la constitution actuelle interdit une révision constitutionnelle quand une partie du territoire national est menacée. Ce qui est, malheureusement, le cas aujourd’hui. L’Accord de Paix était censé résoudre un certain nombre de problèmes avant la révision constitutionnelle. «Au contraire, on constate même l’accroissement de l’insécurité dans le centre du pays». Dans ce contexte, développe-t-il, «réviser la constitution, c’est mettre la charrue avant le bœuf».

L’impréparation du texte

«Nous avons constaté trop d’immixtion de l’Exécutif pendant l’adoption de la loi», déplore l’ancien 2e vice-président de l’Assemblée nationale. Ce travail devrait être fait en amont entre l’Exécutif et sa majorité présidentielle. Car, explique le député, à l’ouverture de la session, l’Assemblée nationale doit travailler en toute souveraineté. Ce qui n’a pas été le cas. Au final, plus de 75 amendements ont été portés au texte déposé par le gouvernement.

La mainmise du président de la République sur la Cour constitutionnelle

Pour qui ne le sait pas, dans la plupart des pays africains,  la Cour constitutionnelle est cette juridiction chargée de valider les candidatures et de proclamer les résultats définitifs des élections. Vaut mieux l’avoir de son côté. «Avec la nouvelle constitution, le président de la République aura la mainmise sur la cour constitutionnelle. Avant le président de la Cour constitutionnelle était nommée par ses pairs. Maintenant, c’est le chef de l’Etat, lui-même qui le nomme. Cela pose le problème de l’indépendance de la justice», s’inquiète l’élu.

L’effacement de l’équilibre entre le gouvernement et le président de la République

Avec la nouvelle constitution le Premier ministre n’a aucun pouvoir. «Il devient un simple commis de l’Etat», regrette notre interlocuteur. Même si le Premier ministre présente la Déclaration de politique générale du gouvernement, il est dit que c’est le président de la République qui détermine la politique du gouvernement. «Pis, s’indigne le député Thiam, le président pourra limoger son Premier ministre comme bon lui semble. C’est dire que l’équilibre entre gouvernement et le président disparait».

Une constitution assez souple

De tous les pouvoirs accordés au président de la République, par  la future constitution, ce qui inquiète le plus l’honorable Thiam, c’est la possibilité donnée directement à celui-ci de modifier la constitution sans consulter le peuple. Avec la majorité des 2/3 du parlement. «C’est la voie à tous les excès car le peuple perd toute sa souveraineté», conclut le député de l’opposition.

Mamadou TOGOLA / Maliweb.net

PARTAGER

22 COMMENTAIRES

  1. merci le President Thiam et vous savez ppurquoi le peuple de la commune V vous font confince et viva votre parti ADP Maliba

  2. Je vous prie de bien vouloir lire et relire le Contenu de cette nouvelle constitution ce qui permettra les hors Sujet je vous en prie

  3. Commençons déjà la campagne pour le NON, sur internet et le porte à porte et vous aurez le résultat. NON et NON à la constitution pour le CMA.

  4. C’est ne pas mon intention, Mais malheureusement le Oui va l’emporter parce que le citoyen lamda qui votera est sous informer. En ce qui concerne la nomination du président de la cour constitutionnelle, c’est une stratégie de le mettre dans sa famille pour qu’il valide son élection en 2018 même en cas de perte car il le savais déjà que sa ne va pas aller.

  5. Au Mali on a plus de passant de faculte de droit et c’est au vues de tous que cet article est torstionne comme ca .Etudiant en droit levez vous expliquer a la population les vraies raisons C’est comme de l’eau de la roche que ces autres deputes se mettent ensemble pour changer la constitution .Le manque de respect au peuple Malien .Alpha n’y avait pas reussi ,ATT pareil et alors Pourquoi maintenent ou l’heure est encore plus grave.
    Tout le monde sait que l’article 118 de la constitution de 25 fev 1991 est contredite .
    Si un referendum adopte ce changement alors Popoulation Malienne les politiciens vous ont dribler par deux fois .

  6. Quand ces gens ont à boire et à manger, ils se moquent éperdument de votre opinion. Pour eux, le chiot aboit la caravane passe

  7. Merci Mr THIAM, nous soutenons votre position, RDV le 9 juillet pour le non à la révision constitutionnelle. Honorable vous êtes à la hauteur de votre fauteuil. Courage……….;

  8. Mr Thiam, c’est parce que tu n’as pas eu gain de cause dans la CMP, que tu a pris l’argent (20 millions)pour aller à l’opposition, tu n’es pas honnête.

  9. Voter un NON catégorique à cette imposture constitutionnelle sera la meilleure réponse à Ladji et son clan qui ont fait assez de mal à ce pays.

    Pensées rebelles.

  10. Le crime au Mali c’est pensé le contraire de ce que les tenants du pouvoir pensent .Honorable votre avis est respectable et vous porter à hauteur de dignité votre mandat .Merci pour votre contribution

  11. Avec cette constitution “modifiée”, vous voulez nous ramener à la dictature de l’état-RPM: votez NON à cette constitution adaptée à la volonté des rebelles! Nous sommes en démocratie alors levons-nous pour dire NON NON et NON à cette nouvelle constitution qui ne contribuera même pas à ramener la paix au Mali.

  12. IBK a promis terre et ciel aux maliens. Maintenant qu’il a eu le pouvoir, les maliens savent desormais qui il est. Il n’a aucun souci pour son peuple. Les activites du Gouvernement sont essentiellement acces a la mise en oeuvre de l’accord de paix, alors qu’aucun malien n’a souscrit a la mise en oeuvre.

  13. Merci Honorable THIAM. A travers des vos 5 raisons de voter NON à la révision constitutionnelle prévue le 09 Juillet 2017, meme celle ou celui qui n’a pas été à l’école comprend parfaitement le complot que le President de la Republique prépare contre son peuple. Les 111 députés qui ont voté Oui savent bien cela , mais ils sont achetés. Cette traîtrise des députés n’est pas la première . Cette fois ci, ils trouveront le Mali sur ses deux pieds , pour dire NON à tout tripatouillage de la constitution. C’est honteux d’entendre de la par d’un Ministre qui se dit juriste (Avocat), de défendre à l’Assemblee Nationale, que la Constitution doit s’adapter à un simple Accord de paix signé sous la pression de la communauté internationale avec les bandits armes . Selon toujours Me Kassoum TAPO, puisque c’est de lui qu’il s’agit , revele que cet encore cette même communauté internationale qui exige la révision de la constitution . Ce qui veut dire que le Mali n’est pas souverain, mais sous tutelle de la communauté internationale . C’est honteux !

    • Jamais le Mali n’a connu une telle humiliation. L’histoire retiendra que c’est sous IBK que Kidal a eu son indépendance . C’est encore sous IBK que la constitution du Mali démocratique a été révisé pour prendre en compte les aspirations de la CMA.

    • Pourquoi dites vous que THIAM n’est pas instruit? Lire quel texte à fond? Que voulez vous nous enseignez du droit? Le texte est clair, soutenu par les explications du Ministre chargé de faire la sale besogne. Cet homme Me TAPO, est un transhumant politique. Nous connaissons maintenant IBK. Il est assoiffe de pouvoir. La revision annoncee ne vise que deux choses: 1) Inserrer l’accord de paix , 2) renforcer le pouvoir d’IBK dans la constitution. Soyez sur que ca ne passera pas. Cette defaite sera annonciatrice de la defaite a l’election presidentielle.

    • Quant a Me Kassoum TAPO, inutile de lui prodiguer des conseils. Il dit connaitre tout. Conscient de sa capacite d’analyse, il a fait un choix. Juriste de formation, avocat de renomme , il a ferme les yeux sur l’article 118 de la constitution. La raison est toute simple. Personne ne lui dira le contenu de cet article. Il est devenu Ministre pour cette revision constitutionnelle, maintenant a quel prix, il est le seul a pouvoir repondre a cette question. Il trene derriere lui plusieurs casseroles, mais cette derniere sera lourde de consequences .

  14. Merci Monsieur thiam vous pouvez dormir tranquille pas seulement Birama Keita même un nom de famille comme Keita ne passerai plus jamais dans set payés je t’ai le j’irai

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here