Amis hier, ennemis aujourd’hui : Sanogo perd ses premiers soutiens

17 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Comme il fallait s’y attendre, les Forces du Mal au seul service du Diable sont parvenues à mettre Sanogo et Mariko à dos. Selon nos informations puisées à la bonne source, les deux hommes ne se voient plus depuis au moins deux mois.

Sur la base de faux rapports, habilement concoctés dans le grand laboratoire de la médisance, de l’intoxication et la calomnie, Son Altesse Sérénissime le Prince Sanogo s’est défait de son tout premier soutien poste putsch. Par inexpérience certainement. «Si tu abats ton chien méchant, tu te feras mordre par celui d’autrui. » Comme pour dire à Mariko : ‘’ je n’ai plus besoin de toi et ton foutu MP22, Kati est en train de créer un nouveau mouvement’’.

Ce mouvement, c’est ce groupe qui a marché, juste une semaine seulement après la marche organisée par le MP22 le 24 décembre dernier. Les nouveaux amis de Kati, en quête de légitimité, devaient organiser leur congrès constitutif, jeudi dernier, 03 janvier à 11 heures, à la Maison de la Presse. Dans les caniveaux bassement célèbres du diviser pour mieux régner, les nouveaux compagnons de Sanogo ont cru bon d’inviter le président de la COPAM, le professeur Younoussi Hamey Dicko, comme principal conférencier.

Il était 09 heures et la conférence était prévue à 11 heures. Le vieux briscard, en homme légaliste, respectueux de la parole donnée, a demandé à sa base ce qu’il fallait faire. Le bureau de la COPAM qui se sent de plus en plus marginalisé par Kati recommande à son président de ne tenir aucune conférence si ce n’est au nom de l’organisation. Les nouveaux amis de Kati, n’avaient d’autre choix que de reporter la tenue de leur conférence.

Le même jour, le bureau de la COPAM s’est réuni en urgence pour définir une position claire par rapport à sa relation avec Kati. Informé par un diable (allez savoir qui), Sanogo appelle le professeur Dicko en pleine réunion et demande à rencontrer une délégation de la COPAM (deux délégués par association) le vendredi 05 décembre, après la prière.

La COPAM qui n’est plus sur la même longueur d’onde que Kati a donc envoyé une délégation avec des messages clairs, à savoir une définition nette des rapports des deux entités. La COPAM dit ne rien comprendre dans les derniers développements des événements caractérisés par le retour en force des dignitaires du défunt régime d’ATT, à travers la nomination de Diango Cissoko. La COPAM qui inscrit ses actions dans la construction d’un Mali nouveau, débarrassé des vermines et autres crapules, dont le travail a conduit le pays dans l’abime, ne comprend pas les récents comportements d’un Sanogo qu’elle a pourtant sauvé des pures représailles de la Communauté dite Internationale. Des voix s’élèvent en son sein  pour clamer la rupture avec Kati qui n’a plus d’égard pour ses premiers soutiens.  « S’il n’ouvre pas bien les yeux, il finira comme ATT », prédit un monsieur entre deux âges, très en colère.

Avant de clore ce billet, nous attirons l’attention de nos lecteurs sur des faits récents majeurs. Les Forces du Mal sont parvenues à casser le Haut Conseil Islamique du Mali. Ousmane Madini Haïdara a créé un regroupement réunissant les seuls Chiites.

Depuis avant-hier samedi, AMUPI « Association Malienne pour l’Unité et le Progrès de l’Islam », (vous ne rêvez pas, mais non plus, il ne faut rien demander à Moussa Traoré) en train de se reconstituer. Ce qui reste du Haut Conseil est connu. Ils sont parvenus à isoler Mahmoud Dicko et ceux qui sont de la même obédience que lui, les Sunnites Wahhabites.

Reste maintenant « pour terminer le boulot » de mettre Amadou Haya en quarantaine, et le cueillir comme une mangue mure.

Boly, faites attention vos «amis » ne sont peut-être pas vos complices, et vos conseillers ne conseilleraient pas forcement dans le sens de vos intérêts. Nous avions dit la même chose à un certain Amadou, fils de Toumani en mars 2003. Il est encore vivant et il peut témoigner.

Affaire à suivre !

A.K. Dramé, journaliste indépendant

SOURCE:  du   8 jan 2013.    

17 Réactions à Amis hier, ennemis aujourd’hui : Sanogo perd ses premiers soutiens

  1. kodda

    bandiraabe HOORE WODDAANI DAANDE

  2. L'opportuniste Mariko est satan en personne dont Sanogo a intérêt à se séparer avant d'en être victime.

    On dirait que cet article est écrit sur commande.
    Vous voulez réconcilier Sanogo et satan Mariko mais vous n’avez aucun argumentaire. Vous plaingnez l’opportuniste Mariko abandonné par Sanogo mais vous l’insultez sans en être conscient car Mariko n’est digne que d’insultes:
    «Si tu abats ton chien méchant, tu te feras mordre par celui d’autrui.»

    Vous voulez dire que c’est Mariko le chien méchant ? Tous les méchants vont mal finir même si ce sont des chiens comme mariko.

  3. jokilen

    Non c’est Dionkis qui est fort. Tant pis, nous nous voulons regarder seulement le nord après ils feront ce qu’ils veulent. Commandement, taisez-vous et regarder le nord pour qu’il soit libéré des bandits armés.
    C’est une conviction le matheux est très fort mais qui va laisser sa peau. Gardez-là jusqu’à le libération du nord qui est proche. Dieu nous aime malien malgré nos péchés. Mais il demande de nous repentir et d’aimer nos frères qui souffres.

  4. old

    FDR est un regroupement de partis démocratiques et c est la démocratie alors foutez les la paix les égoïstes leur revendications sont légitimes.

  5. Rafael

    la devise de tous les maliens est de faire cette guerre pour enfin liberer nos regions. Mais je voie que nous entrain de bavarder ici sur une question qu on en finira jamais de donnee de reponses. je croix qu au lieu discuter ici nous avons besoin au moins un minimuim action de la part de sanogo et ses hommes pour nous montré qu ils sont pretes a l assaut contre l ennemi.

  6. Maliba den

    je pense que la plus par de nos autorités politique ou non son des malhonnête si vous ne pensé pas un tout petit peu a ce peuple vous allez tous mal finir si Dieu le veux bien car aucun crime ne reste impuni soit vous payer ici ou bien dans l’au delà car Dieu ne faillit jamais a ses paroles espèce de salopard que vous êtes des dirigeants apatride ce lui ou celle qui ont volé un rond de ce pays que Dieu fasse que l’argent volé soit leur malheur(maladie, malédiction,destruction de vos foyer que vos enfants soit des buveurs et bon a rien)ammen

  7. yayyyy

    je vous le dis cet sanogo est egal a ATT meme plus pur ,parceque lui en plus d’etre malhonnete ,corronpu ,con il est impoli .j’appel les vrais citoyens de’ cet pays (,je n’ai pas dit les voleurs et leurs fils qui vont lui supporté maintenant sur l net ,et dans les presses parceque CMD est allé et le royaume du vol s’installe espece des vermines que vous etes ) de faire quelque chose ;il ne serait ce que le peu que tu peux faire ,pour que cet mal puisse dégager .ça va dans le sens du sauvetage d’un etat en danger .le clan FDR a tué c pays ,ils sont de retour maintenant pour l’enterré avec la complicité de cet abrouti de sanogo et ces kidnappeurs .CMD on est avec vous quoi qu’il arrive ,nous on a pas un rond du mali dans le ventre et on a besoin d’une valeur sur comme vous(CMD) pour conduire le camion mali a bon port

  8. yabba

    Capitaine SANOGO, j’ai beaucoup de respect pour vous. Un conseil, les politiciens ne sont et ne seront jamais vos amis. Les vrais énnemis du Mali s’appellent FDR et COREN.

    Un autre conseil, vos énnemis sont d’une puissance redoutable, il faut donc renouer avec tes anciens amis que le MP22 et la COPAM. Vous aurez besoin de soutiens dans un proche avenir.

  9. Adama TRAORE

    En ma connaissance,au Mali il n’y a pas de Chiites, il n’y a que des Sunnites et des Wahhabites.A bon entendeur salut!

    • tièkoun

      Alors,je t’informe que les chiites sont belle et bien là pour être à l’hippodrome de Bamako près de la concession baba sora.

  10. Hadarémen

    Arrêtez de nous parler de COPAM, on est fatigué de donner trop d’importance à ces démons de la république! Arrêtez tous les jours de dénoncer FDR, FDR, ça suffit! Allez-y chercher les informations à Sévaré, Konan, Douentza, c’est de ça dont on a maintenant besoin

  11. tiefari

    les islamimistes sont aux portes de sevaré et vous nous parlez des futilités de ce genre journaliste en-foi-re de mer-de!!!!
    que certains journalistes sont des ba-t-ards nés

  12. Americana

    Le capitaine voulais continuer a ramasser de l’argent tous les jours aupres des ministeres et l’ancien premier ministre n’etait pas d’accord pour ca. D’ou le malentendu. CMD voulait une sortie de crise rapide avec l’aide militaire de l’exterieur mais le capitaine et ses hommes ne veulent pas une liberation du Mali.

    Le capitaine doit d’abord nous dire ce qu’ils font de l’argent collecter aupres des douanes et du tresor tous les jours pour l’amener a Kati. Le capitaine Sanogo est incapable de reunir l’armee malienne. Il essaye de payer les militaires pour qu’ils le suivent. Vous militaires sachez que un jour vous serrez tous a la bar.

    • BATHIO

      Toutalement vrai! L’homme est accuse de tout les mots et finalement remplacer par qqun d’autre tres mediocre. Les raisons du limogeage du capi ne tiennent pas debout. Qu’on lui laisse parler enfin!!!

    • diamond1

      Americana je pense qu’on a compris ton message car on le lit sur tous les articles. je pense que ca suffit

    • Bazouka

      Arrêter de semer la division dan notre armée. Le pays est en guerre, les jihadistes cherchent à gagner du terrain et vous les apatrides continuez à distraire les maliens du Sud en vous focalisant sur des faux problèmes tels démission de CMD, COPAM, MP22, FDR et consors.Soyez de vrais patriotes en consacrant à prime abord vos efforts sur la libération des 2/3 du pays. La politique viendra après. Sachez tout de même que nous n’allons pas nous laisser distraire par vos balivernes. Puisse Dieu vous débarrasser du démon de la division, et que Dieu bénisse le Mali.