Après la formation officielle d’une équipe gouvernementale de 32 ministres : Cheick Modibo Diarra forme un gouvernement officieux de six membres

29

A bien analyser  le nouveau gouvernement mais aussi et surtout la configuration du Cabinet du Premier ministre Cheick Modibo Diarra, on peut s’inquiéter d’une boulimie  doublée d’un népotisme avéré chez l’astrophysicien malien. Toutes choses qui se traduisent par une… hypertrophie du cabinet du chef du gouvernement. Résultat : une primature budgétivore à effectif  pléthorique avec six “ministres spéciaux” dont les trois derniers sont nommés en toute illégalité. Il s’ensuit que, finalement, de 32 membres (avec la nomination hier d’un autre ministre délégué, voir article ci-dessous), l’effectif total des ministres est de 38 membres.
La majorité de la classe politique et de la société civile maliennes, la CEDEAO et la communauté internationale attendaient du duo Dioncounda Traoré-Cheick Modibo Diarra un véritable gouvernement d’union nationale pour relever rapidement le défi de la libération du nord du Mali, organiser des élections acceptables et permettre au Mali de renaître. C’est plutôt un gouvernement d’ouverture qui a été formé.
En effet, sur les 24 ministres du gouvernement sortant, 18 ont été reconduits. Parmi ceux-ci, hormis les trois officiers supérieurs (émanant de l’ex-junte)  que sont les colonels Yamoussa Camara à la Défense, Moussa Sinko Coulibaly à l’Administration territoriale et le Général Tiefing Konaté à la Sécurité, les autres ministres sont essentiellement des amis du Premier ministre. Parmi les 13 entrants, dont un  est de l’ex-CNRDRE, Cheick Modibo Diarra réussit encore à placer un pion à lui, un vice-président de son parti, le RpDM, Dr Yaranga Coulibaly.
Ce qui fait que sur les 31 membres du gouvernement, le Colosse ségovien a, à lui seul, au moins 17 personnalités qui sont ses hommes. Il aura donc, comme le dirait l’autre  tenu parole : son gouvernement est le meilleur que le Mali n’ait jamais connu, il a accompli un excellent travail en trois mois dans des conditions extrêmement difficiles, il peut l’ouvrir à d’autres fils du pays si cela est nécessaire mais, pour l’essentiel, il ne le changerait pas. Ainsi s’exprimait-il, lors de son  “one man show télévisé ” à l’occasion de ses 100 jours à la primature, le 27 juillet.
Pour montrer à quel point, il est décidé de jouer toute sa partition au sein de l’exécutif malien, l’ex-navigateur interplanétaire, par gourmandise, verse dans l’illégalité en pondant des décrets de nomination de trois anciens nouveaux ministres au sein de son Cabinet. Le PM a ainsi récupéré Sadio Lamine Sow, Hamadoun Touré et Mamadou Diakité comme “Conseillers spéciaux avec rang de ministres” dans son cabinet. Alors que selon plusieurs juristes, des décrets de cette nature ne peuvent être pris qu’en conseil des ministres.
Et, en Droit administratif (jurisprudence de l’arrêt Meyet), un décret pris en conseil des ministres doit être signé par le président de la République. Ce qui n’est pas le cas de ces nominations hâtives qui ressemblaient plus à un pied de nez fait au président de la République par intérim et à toute la classe politique, très faiblement représentée au sein du nouveau gouvernement.
Ainsi, ces trois personnalités, qui étaient précédemment et respectivement ministres des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, de la Communication et de la jeunesse et du travail quittent le Gouvernement officiel pour être des ministres spéciaux dans le gouvernement officieux de Cheick Modibo Diarra. Au grand dam des fonds du contribuable malien. Le népotisme est passé par là !
Plusieurs observateurs trouvent que ces postes de conseillers spéciaux auxquels ces trois anciens ministres sont nommés, s’apparentent à des ministères bis qui vont grever le budget du pauvre Etat malien, privé d’appuis extérieurs. En effet, ces “ministères fictifs et parallèles ” viennent s’ajouter aux postes de Conseillers spéciaux avec rang de ministres précédemment confiés à Sidi Sosso Diarra, un frère du PM. Sans compter que  Django Sissoko, le Médiateur de la République et le Directeur de cabinet du PM, Pr Oumar Kanouté ont tous rangs de ministres au compte de la primature.
Quand la primature, sous ATT, nous avait habitués à réserver le rang de ministre au seul Directeur de cabinet avec les précédents Premiers ministres comme Modibo Sidibé, Cheick Modibo Diarra nous révèle sa boulimie en constituant un cabinet pléthorique. De nombreux chargés de missions et plusieurs ministres ! Un gouvernement bis en sorte dans un pays dans le gouffre économique et financier. Pendant ce temps, l’on n’a pas encore enregistré de telles promotions au sein du cabinet de la présidence. Il semble que les anciens collaborateurs immédiats de Dioncounda Traoré à l’Assemblée nationale gémissent d’impatience dans cette expectative.
Comme on le voit et comme le confirment plusieurs analystes, la collaboration même entre le président de la République par intérim, Pr Dioncounda Traoré et le Premier  ministre Cheick Modibo Diarra ne sera pas sans quelques anicroches. Tant les deux hommes ont des visions politiques différentes, voire antagonistes. Même s’il ne faut pas faire l’oiseau de mauvais augure et prédire un bras de fer entre les deux hommes, il faut lever l’équivoque sur la mésintelligence sournoise entre ce tandem.
D’abord, le chef du gouvernement inscrit sa gouvernance transitoire dans la durée. A propos de la libération du nord, l’astrophysicien malien, sur un ton plus que pessimiste, déclarait que la reconquête de l’intégrité du territoire n’est pas pour demain. ” Si avec la mobilisation des pays occidentaux comme la France, les Etats-Unis, la situation, après dix ans, n’est pas maîtrisée en Afghanistan, ce n’est pas au Mali que cela sera fait en un an… “. Dans la tête de Cheick Modibo Diarra, il sera aux affaires pour “gérer” la transition malienne pendant des années.
A contrario, le président de la République par intérim assure que si les Maliens se donnent la main, il ne faudra pas désespérer, la crise  malienne sera résolue plus tôt que l’on ne le pense. Deux discours, deux leaders aux antipodes l’un de l’autre pour diriger la transition malienne. Que Dieu sauve le Mali !

Bruno D SEGBEDJI

PARTAGER

29 COMMENTAIRES

  1. “[…] une primature budgétivore à effectif pléthorique avec six « ministres spéciaux » dont les trois derniers sont nommés en toute illégalité.” […] Au grand dam des fonds du contribuable malien. Le népotisme est passé par là !

    tout peuple au monde mérite ses dirigeants. et les Maliens, mieux que quiconque… eh bien, que les sangsues du jour (pendant qu’ils y sont) profitent donc de la léthargie de la conscience collective à cœur joie. demain sera le tour d’autrui et ainsi ira le Mali… si lamentablement ! c’est triste, mais ce pays ne fait rien pour mériter pas mieux…, hélas ! 🙁

  2. Si CMD échout, le peuple le jugera. Je crois que son avenir est sombre cad est un piètre dirigeant. CMD ne fait que diviser les maliens

  3. les changement des gouvenenmet est unitul car c est sanogo qui gouvene en realite avec son groupe de kati, dignocounda est soumis car il se souvient du choque de koiulouba, enplus modibo est elu par sanogo,le bandit de kati n acceptera jamais l arrive des forces ouest africaines a bamako car sa mettra fin a force ilegitime , le seul meau du mali se resume a sanogo.que dieu sauve mes freres et le pauvre mali qui coute tres cher .

    • A la Place Dioncounda je demmissione pour laisser libre champ a Sonogo le putschiste et son principal appui CMD le mecanicien aeronautique en perte de vitesse qui s’est converti en politicien

      • malheureusement, il n’en a pas la trempe hélas ! quel PR, fut-il par intérim, ce qui quidam ! 🙁

  4. tous les amis n’ont pas debarquer dans le train du gouvernement d’union nationale donc les nordistes n’ont qu’à se patienter
    .Surtout n’oublions pas qu’il y a l’operation de recuperation des anciens ministres comme conseiller en rang de ministre.
    Sinon les katois ont fini d’inserer les amis dans les postes strategiques de l’armée.
    wait end see

  5. contuer a crier et a chier,le fait est deja faite, jai constater kil ya peu d Malien sur cette site,ke leur debat est toujour enti Malien…..ce site est faite pour manipuler lopinion Malienne,Et ce site nest pa Malienne., cest pour un etranger,peut etre un francais,meme si ya un malien a cote.
    Bravo CMD.

    VIVE MALIBA,VIVE MALIBA,VIVE MALIBA,MALIBA

  6. Je suis très fier du parti Sadi de Mariko et de son mouvement MP22 qui a refusé de donner des CV et par conséquent d’ entrer dans le gouvernement. C’est la seule organisation politique qui a une cohérence dans sa ligne de conduite. Bravo a vous et continuez comme ça, les maliens ne peuvent que vous apporecier.

  7. Je pense que le GMT qui essaie de revenir sur la scène politique avec son Gorille De Ségou qui a tout d’un dictateur.
    Dommage que ce n’est pas Sanogo qui dirige la transition.
    Que Dieu aide le Mali avec ces deux hommes à la tête du pays.
    Le PM et le Président par intérim (c’est Bonnet blanc –blanc bonnet)

  8. je commence à comprendre que Sanogo est meilleur que le PM et le Président par intérim…. Je demande au Président de démissionner et laisser sa place au Capitaine car il est incapable de piloter le bateau Mali.

  9. Bruno ne fait que dire la verite ,lesse Att ,Alfa, et ses 20ans de bonheur comparait au 23ans de merde ,et aujourdhuit nous avons un Mali fait des clan , apartenence politique amis un mali dapartenence geographique et dhethni ,contunue PM CMD ,a raison ,QUI VIVRAS VERAS
    QUE cherche VOUS CHERCHE ne vous enquiete pas on verras ,contunuer ,a dire que Dionkouda n’est pas aime au mali,priere qil ne se comporte pas comme CMD sinon vous aller oublier le problême du nord nous verons dout vien la force du l’Adéma-PASJ ,si ses a ségou,ou kotiala,ou sikasso ,la paix nest plus loin, SVP QUI CHERCHE LA PAIX LA CULTIVE ET QUI CHERCHE LA GUERRE LE TROUVE A SA PORTE ,

  10. que dieu sauve le MALI sinon on a pas de dirigeants sérieux.le disant docteur cheik modibo diarra ne pense qu’à sa poche mais pas au pauvre MALI.il prend des décisions sans l’avale du président .un certain dioncounda qui se laisse faire je ne comprend plus rien .les vrais maitre du pays sont à kati et à la primature.on ne peut pas être président et ne pas taper sur la table.comment un P M peut avoir 18 postes de ministres à ses seuls amis dans le gouvernement?

  11. Mr bruno je respecte la liberté d expression mais je pense que ce n est pas le moment d envenimer les choses. Ce sont ces genres de propos qui amènet la tension dans le pays et ce n est pas ce dont le Mali a besoin pour l instant.Si vous aviez un tel acharnement contre le regime precedent on n en sera pas là.La femme du president avait pouvoir de nomination vous n avez rien dit, où etiez vous?? Si vous ne pouvez pas appeler les gens au calme, ne cherche pas à les revolter. S T P

  12. le mali na rien vu avec certaines journalistes qui sont au service de fdr. L’fdr est pres afaire tout les choses ne se regle jamais.

    • ESPÈCE DE SALE ABRUTI QUAND EST CE QUE TU VA OUBLIER LE FDR ET REGARDER LA Réalité EN FACE!
      tu es un vrai ennemi et aigri social et la haine t’a vraiment aveuglé

  13. FUTE, ce CMD. Il est en train de réussir son coup d’état! Pauvres sanogo et Dioncouda!
    La Fontaine: “2 voleurs se querellaient pour un âne volé, arrive un troisième qui s’en saisit maître aliboron”.
    La classe politique malienne devrait retourner à l’école.

  14. Tout le mal de ce pays cest deux hommes a savoir le premier ministre et sanogo car,premierement, tout ce que ce pays et ces enfants vivent aujordhui comme calvaire c EST SANOGO et deuxiement cheick modibo lui meme sait qu il est incapable de faire sortir ce pays de cette situation car il ne connait rien du Mali et en plus les americains l ont purge intellectuel pour nous le renvoyer; mais conscient lui meme de son incapacite il se crampone a ce poste croyant que cest quelque chose que lui a legue son papa.Il savait qu il ne sera jamais president de ce pays ,la preuve lorsqu il a ete batre campagne a segou, sa soit disant ville,il yavait combien de gens au stade et qui?Donc quil sache que seul les politiciens qui ont sache son soit disant beau pere pour instaurer la democratie ,sont capables de faire sortir ce pays de cette humiliation.Dieu merci Dioncounda est revenu au commande.

  15. TRENTE SIX MINISTRES: EST-CE SUFFISANT?
    On peut encore s’attendre à la nomination (officiellement ou officieusement) de six autres ministères assimilés: le ministère des relations avec les partis et associations, celui des relations avec le CNDRE, celui chargé des anciens ministres, celui chargé des retraités d’office, celui chargé des amis mécontents (car oubliés) et celui en attente d’affectation. Sincèrement quarante deux ministres devraient suffire à la tache. Mais je persiste à croire que CMD a besoin de cinquante ministres!!!!!.
    Trente six ministres! C’est la faute à ceux qui avaient proposé seulement 16 ministres car ils trouvaient que 24 ministres, cela faisait trop!

  16. Vraiment je n’arrive pas a comprendre ces maliens la. Quand on aime pas ce qui est ecrit sur l’article on s’attaque aux auteurs aulieu de s’attaquer aux idees.

  17. Ah les delices du pouvoir. Il se prend pour qui ce mecanicien aeronautique? Qu’est ce qu’il a fait pour le mali a part etre le principal support du coup d’etat?

  18. Bonjour Mr SEGBEDJI!T voit q ce Pays est ouvert!!!Ce nom est meconnu dans ce Mali.N joué pas au pyromane sinon ça va rattraper tout 1 chacun.T a vu la suite du petit desordre temporaire des porteurs d’uniformes mal intentionnés qui ont voulus à tout prix saper l’effort du Grand et Digne Officier SANOGO.D’apres le Feu BONGON ONDIMBA:Le chien aboie,la carravane ecrase +tot q de passer.Vas y CMD,on est ensemble<<Ni sama bè mogomignè,gomi ti siran <<On est fatigué des articles bidons de vos pretentieux politiciens.Le Bateau tanguera mais ne va jamais chavirer!!!Soundiata nkotè

  19. Monsieur Bruno, encore ne fois, votre mission détruire notre pays à travers vos écrits incendiaires n’aboutiront pas par la grâce de Dieu. Voyez comment vous lancez une pareille information. En tout cas, voilà trois de nos meilleurs journaux qui chargent inlassablement leur propre pays en colportant de fausses nouvelles. Je vois que vous n’avez pas de dignité sinon que l’information est carrément fausse en nous lançant que les trois derniers sont nommés en toute illégalité. Il y’a bien un texte qui l’en autorise. Laissez vraiment ce Gouvernement prendre service comme l’a ordonné hier le Pr Dionkounda. Cette façon de faire, de nous mettre à tout moment sur tension, nous mentir ne marcheront plus. Nous sommes fatigués Bruno. Utilisez vos plumes dans le sens élevé de l’honneur de votre profession qui est d’essence noble.

    • Slt Sidibé, souviens toi du post aimable que tu m’as laissé l’autre jour !!! Ok moi aussi à mon tour de te souhaiter bon courage pour préserver ce qu’on a encore de di-gnité et d’hon-neur dans ce pays !!! Tu as lu l’article sur la guerre des médias ??? Eux-mêmes reconnaissent qu’ils sont nuls alors que faire ??? Qui a crié sur tous les toits pour avoir un GUN ??? Ce sont les mêmes personnes qui commandent les articles de presse !!! Tant qu’ils ne sont pas dedans ça va continuer, heureusement que le pouvoir actuel ne fait pas attention à tous ces mensonges !!! Pour la formation de ce GUN, ils ont apporté des centaines de dossiers en prenant soin de mettre leurs propres CV !! Fatounata Siré a mis son propre nom au compte de son association comme si cette structure se limitait à elle seule, pareil pour Amadou Koita qui aurait mieux fait de se retirer en donnant le nom d’une autre personne !! Que dire de Dibassy qui a été choisi par son parti parce qu’il a les moyens financiers en oubliant d’où vient de cet argent !! Beaucoup d’exemples comme ça !!! CMD est un être humain, il n’est peut être pas parfait mais le mieux serait de l’accompagner au nom du Mali !!! Cette guerre médiatique n’a aucun sens et c’est l’image du Mali qui part en vril-le tous les jours!!! 💡

      • Bonsoir Koudis je m’excuse de n’avoir pas lu ton message à temps. Tu sais, on a souvent l’impression qu’on ne vit pas dans la même ville ou qu’on ne parle pas d’un même problème que ces journalistes ou certains internautes. Tout cela pour nuire à un Gouvernement qui refuse d’aller dans le sens qui nous a couté cher depuis des années à savoir le laisser-aller, le mensonge, la délation, les jeux de cache-cache et surtout les coups tordus. On sait comment ces gens ont embarqué la communauté internationale dans cet acharnement contre notre pays alors qu’ailleurs il se passe pire. Certains de mes amis et anciens collègues de pays frères s’inquiétaient tellement au vue de ce qu’ils lisaient dans les journaux maliens qu’ils n’ont cessé de me demander d’être reçu avec ma famille. Il a fallu qu’un de passage à Bamako constate le contraire pour qu’ils se calment un peu. C’est décevant qu’on ne puisse pas taire nos ambitions personnelles pour défendre la patrie. C’est le devoir de chacun et de tous. Cette transition serait la meilleure du monde si depuis au départ on s’était concerté et pris des décisions patriotiques. Mais hélas!!! Nous allons continuer de nous battre loyalement et à notre façon puisque nous vivons les faits et les conséquences sont toujours sur nos têtes et nos épaules. Merci encore pour tes idées et le comportement conciliant.

Comments are closed.