Assemblée Nationale : Les députés à l’école de l’économie sociale et solidaire

0

Assemblée Nationale : Les députés à l’école de l’économie sociale et solidaireLa salle Aoua Keïta de l’Assemblée Nationale a servi de cadre, le samedi 2 août 2014, à la tenue d’une journée d’information et de formation des parlementaires sur l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) organisée par le Réseau des parlementaires maliens pour la promotion de l’économie sociale et solidaire (REMAPESS).

Au cours de cette journée, s’est déroulée la signature du protocole tripartite Remapess-Ceci-Renapess. La cérémonie d’ouverture de cette journée était présidée par l’honorable Belco Bah, 2ème questeur à l’Assemblée nationale, représentant du président de l’hémicycle, en présence de la présidente du Remapess, Traoré Aminata Traoré, du représentant du ministre du développement sociale, Hamidou Bagayoko, du directeur du Centre d’étude Canadien international (Ceci), Dr Al Assane Sanogo et de nombreuses autres personnalités. Selon la présidente du Remapess, Traoré Aminata Traoré, l’économie sociale et solidaire est une excellente opportunité pour améliorer la vie des populations notamment les femmes et les jeunes.

A l’en croire, le Remapess, en organisant cet atelier, entend renforcer les compétences de ses membres et des législateurs maliens sur les dimensions et les dynamiques de l’ESS à l’échelle nationale, régionale et mondiale. Puis jeter les bases d’une synergie d’action entre le Remapess, le Ceci et le Renapess à la signature d’un protocole de partenariat. Et enfin de se doter d’un plan d’action pouvant servir de tableau de bord pour les interventions futures.

Le président du Réseau national d’appui à la promotion de l’économie sociale et solidaire (Renapess), Madani Koumaré a fait savoir que l’Etat est incapable de faire face seul à la persistance du chômage, aux nouvelles formes de pauvreté et à la dégradation de l’environnement. Selon lui, la question du chômage et des sous-emplois, particulièrement chez les jeunes, les femmes et en milieu rural demeure un défi majeur à relever. Il a  souligné que les organisations et entreprises d’économie sociale et solidaire jouent un rôle très important dans le développement local et la cohésion sociale.

Pour  l’honorable Belco Bah, 2ème questeur à l’Assemblée nationale, représentant du président de l’hémicycle, l’économie sociale et solidaire s’entend par l’ensemble des activités de production et de distribution de bien et de services, menées par les sociétés coopératives, les mutuelles, les associations et autres organisations. Ces entreprises de types sont basées sur la solidarité, le partage et le fonctionnement démocratique en plaçant l’homme au centre du processus de création et de jouissance de la richesse, a-t-il conclu. Au cours de cette journée, il y’a eu plusieurs présentations dont la sensibilisation à l’ESS.

Aguibou Sogodogo

PARTAGER