Bagadadji : L’Assemblée nationale intente un procès contre Oumar Mariko

28 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Depuis le 15 novembre 2012, l’Assemblée nationale du Mali a intenté un procès contre Dr Oumar Mariko et dont l’affaire est inscrite à l’audience des référés du 21 novembre 2012. Ainsi, par cet acte, l’institution illégale et illégitime imposée.

Oumar Mariko

ASSIGNATION EN REFERE D’HEURE AUX FINS D’OUVERTURE FORCEE

L’an deux mille douze

Et le quinze novembre à 12 heures 38 minutes

J’ai Maître Sékou A. Touré, huissier de justice près le ressort de judiciaire de la Cour d’Appel de Bamako :

Donne assignation à :

Monsieur Oumar Mariko, député à l’Assemblée nationale du Mali, en son domicile ;

Où étant et partant à : Monsieur Mamadou Dembélé, secrétaire permanent du Parti Sadi à Djélibougou de la remise aussi déclaré.

Je vous fais connaître qu’un procès est intenté contre vous devant Monsieur le président du tribunal de 1ère instance de la commune II du district de Bamako (juge des référés) par ;

L’Assemblée nationale du Mali, sise Place de la République à Bagadadji, représentée par son 1er vice- président agissant ès qualité ;

Vous trouverez ci après l’objet du procès et les raisons pour lesquelles il vous est intenté

TRES IMPORTANT

Cette affaire est inscrite à l’audience des référés du 21/11/ 2012 à 12 heures tenue par Monsieur le président du tribunal civil de la commune II du district de Bamako (juge des référés) ;

Vous êtes tenu :

– Soit de vous y faire représenter personnellement à cette audience, seul ou assisté d’un avocat de votre choix ;

– Soit de vous y faire représenter par un avocat ou une personne de votre choix munie d’un pouvoir écrit et établi spécialement pour ce procès :

Si vous ne le faites pas, vous vous exposer à ce qu’une ordonnance soit rendue contre vous sur les seuls éléments fournis par la demanderesse ;

 

Plaise à Monsieur le juge des référés

Attendu que la requérante expose que conformément à son règlement intérieur, le bureau de l’Assemblée nationale a été renouvelé lors de la séance plénière du jeudi 12 octobre 2012 ; (pièce N°1)

Qu’à la faveur dudit renouvellement certains postes de vice- présidents ont changé de titulaires ;

Que c’est ainsi que l’honorable Oumar Mariko précédemment 10e vice- président de l’institution parlementaire n’a pas été réélu ;

Que depuis, il refuse de se présenter dans les locaux de l’institution pour procéder à la passation de service avec son remplacement ;

Que la passation de service l’honorable Oumar Mariko et son remplacement l’honorable Fily Keïta qui était prévue pour le 17/10/2012 conformément au tableau des passations, n’a pas pu avoir lieu en raison de l’absence de l’honorable  Oumar Mariko ; (pièce No2)

Que c’est ainsi que le secrétaire général de l’Assemblée nationale a, par correspondance en date du 23/10/2012, invité l’honorable Oumar Mariko à prendre toutes les dispositions utiles pour procéder à la passation ; (pièce No3)

Que malgré tout jusqu’à la date d’aujourd’hui, l’honorable Oumar Mariko n’a pas voulu faire la passation de service à son remplacement ;

Qu’il détient toujours les clés de son ancien bureau, toute chose qui empêche son remplaçant de faire correctement son travail ;

Que cette situation constitue aujourd’hui une gêne considérable pour l’Assemblée Nationale fait qu’un des vices présidents ne peut pas s’acquitter de sa mission ;Qu’il s’agit d’une situation manifestement dommageable à la requérante ; Qu’il ya urgence qu’elle cesse et que le dixième vice président nouvellement élu ait un libre accès à son bureau pour accomplir avec dignité sa mission ;Que c’est pourquoi conformément aux dispositions pertinentes de l’article 491 du C.P.C.C.S.la requérante sollicite qu’il plaise à monsieur le juge des référés, après constat de la situation manifestement illicite ordonner l’ouverture forcée du bureau du dixième vice président de l’Assemblée Nationale occupée par l’honorable Oumar Mariko ; Que compte tenu de l’urgence il convient d’ordonner l’exécution de la décision à intervenir sur minute avant enregistrement nonobstant l’exercice des voies de recours ;

Par ces motifs

Et tous autres à en déduire ou à suppléer même d’office.

En la forme : Recevoir l’assignation ;

Au Fond : la déclarer bien fondée ;

En conséquence : Ordonner l’ouverture forcée du bureau du dixième vice président de l’Assemblée Nationale occupée par l’honorable Oumar Mariko ;

Ordonner l’exécution sur minute avant enregistrement de la décision nonobstant l’exercice des voies de recours ;

Sous toutes réserves.

A CE QU’IL N’EN IGNORE

Et je leur ai étant et parlant comme dessus, remis et laissé copie de la présente.

Le Requis l’huissier de justice

Notre commentaire 

L’article 61 de la Constitution de 1992 stipule que les députés sont élus pour cinq ans au suffrage universel direct. Une loi fixe les modalités de cette élection. L’honorable Oumar Mariko, ayant pris l’engagement de quitter l’Assemblée Nationale au terme de son mandat de cinq (5) ans, doit rendre aux dés (honorables) les clés et tout autre matériel à lui affectés en sa qualité de Vice président du Parlement.

Après avoir osé une action aussi honorable, que de traduire la CEDEAO en justice pour manquement aux dispositions de la Constitution de son pays, Oumar Mariko restera incompris s’il devrait poser des actes violant les lois et règlements du Mali.

La Rédaction

 
SOURCE:  du   20 nov 2012.    

28 Réactions à Bagadadji : L’Assemblée nationale intente un procès contre Oumar Mariko

  1. MALCOMX1424

    Dibys n’oublies pas que Mariko est refuse son poste de vice-président,donc il doit rendre les clés du bureau.La loi n’a pas d’état d’âme,elle est la pour tout le monde.Je pense que si tu demandes a Mariko,il va croire il est intouchable dans ce pays,mais non Mr,il faut vous détromper.

  2. DibyS

    Voilà ce dans quoi nos nullards de dirigeants excellent : le détail et l(inutile. Je ne pense pas qu un seul bureau fermé puisse empêché à l’AN de fonctionner sans être ni avec mariko ni d’accord avec lui. Il est membre d’une clic et veut nous faire savoir qu il est blanc alors que lui et 6 député du SADI ont accompagné ATT , pire son alter ego était longtemps ministre de la culture et la femme de mariko en a profité pour être bombardée à la tête d’un projet de ce département financé par l’UE . Chers dirigeants quand étudierez vous les cas des auteurs des assassinats de militaires et des civils partout au Mali qui ont jeté des familles dan sla nature et dans la pâture ? C »set cela le vrais enjeux ce n’est pas une querelle sur un bureau dont le mandat volé au peuple est d’ailleurs fini depuis avril . Ressaisissons nous .

  3. RAS LE BOL

    C’est par ce que tout simplement que Mariko n’a pas honte, qu’il refuse de faire la passation avec la personne qui doit le remplacer.
    Au jour d’aujourd’hui et à cet instant précis, ça devrait trouver qu’il a rendu tous les docs de l’AN.
    Pourquoi n’a t il pas démissionné depuis?
    Je trouve qu’il n’est du tout apte à respecter ses propos.

  4. africainerouge

    pas de haine mais plutot des arguments Mariko a la force de ses idees et c’est cela la democratie tous ceux qui le critique le font sans argumenter donc mes amis reconnaissez que la seule alternative aujourd’hui c »est bien DR MARIKO QUE DIEUX VOUS AIDE A QUITTER LA HAINE :twisted: :twisted: :evil: :evil:

  5. simplevision

    C’est plutot l’Assemblee Nationale dans son ensemble que le Peuple Malien trainera en justice pour incompetence cruciale et crime contre l’etat du Mali par complicite avec le pouvoir d’ATT. Nous porteons plainte contre l’ensemble de deputes ( A l’exception de Sisibe et Marico!) pour incompetence et non assistance d’un peuple en danger. Certains depute comme Tieble Drame reponderont pour contact direct mediatise avec les ennemis du Mali en pretendant les negociations et finalement contre l’ex-chef de la bande Dioncounda pour incompetence et « effacement total »! Attendez vos convocations respectives… D’ici la laissez les hommes integres comme Marica travailler!!!!! :roll: :roll: :roll:

  6. Sambpu

    Dr OUMAR MARIKO VOUS EMMERDE!FOUTEZ-LUI LA PAIX!BANDE DE VOLEURS QUE VOUS ÊTES!Avant de le traduire en justice, traduisez d’abord Babani Cissoko (qui a volé 247 milliards aux arabes); le député « étrangleur »
    Gassama qui frappa la député ADEMA Mme Doumbia; Me Tall et Tapo qui sont trempés jusqu’au cou dans des affaires d’argent sales….FOUTEZ-LA PAIX A DR MARIKO DIGNE FILS DU MALI. :twisted: :evil: :twisted:

  7. Mariko comme le dit l’autre est toujours resté elève m^me pas étudiant. Il ne sait pas ce qu’il veut, il n’a pas de repère.

  8. Le vrai des vrais

    L’assemblée nationale coûte plus de 9 milliards de FCfA par an financés par l’impôt des pauvres paysans, éleveurs, pêcheurs et pauvres fonctionnaires du Mali.

    Par ce temps de crise où le Mali doit compter d’abord sur lui même avant de compter sur les autres, il est judicieux de consacrer nos maigres ressources à l’essentiel, c’est à dire la libération du nord et le retour de nos compatriotes déplacés, l’organisation des élections. Et pour cela on doit se passer de l’AN (les décisions importantes seront prises par décret ou ordonnance). L’AN actuelle n’est qu’une chambre d’enregistrement qui ne sert à rien sinon elle aurait voté des motions de censure contre ATT et son gouvernement depuis très longtemps. Il faut la dissoudre, le mandat ayant expiré et le moment très difficile.

    De même on n’a que faire en ce moment de vache maigre du conseil economique et social, du haut conseil des collectivités, de la CENI, ou d’un gouvernement de trente deux ministres (malgré la crise, quelle honte) avec le pléthore de conseillers que ça implique.

    Oumar MARIKO est très courageux, honnète et sincère vis à vis du Mali et de lui même. Il ne pense pas à se servir comme le font les autres. Il est donc l’une des rares reférences dont la jeunesse a besoin aujourd’hui pour écrire lhistoire du Mali en lettres d’or comme ce fût jadis le cas.

    Vive Oumar MARIKO pour que vive le Mali de demain!

    • Touarrek

      Mariko XXXXX a mangé avec Att et c’est maintenant qu’il parle de 9milliard. Honte a toi qu’il soit maudit.

  9. Le vrai des vrais

    L’assemblée nationale coûte plus de 9 milliards de FCfA financés par l’impôt des pauvres paysans, éleveurs, pêcheurs et pauvres fonctionnaires du Mali.
    Par ce temps de crise où le Mali doit compter d’abord sur lui même avant de compter sur les autres, il est judicieux de consacrer nos maigres ressources à l’essentiel, c’est à dire la libération du nord et le retour de nos compatriotes déplacés, l’organisation des élections. Et pour cela on peut se passer de l’AN (les décisions importantes seront prises par décret ou ordonnance). L’AN actuelle n’est qu’une chambre d’enregistrement sinon elle aurait voté des motions de censure contre ATT et son gouvernement depuis très longtemps. Il faut la dissoudre, le mandat ayant expiré et le moment difficile.
    De même on n’a que faire en ce moment de vache maigre du conseil economique et social, du haut conseil des collectivités, de la CENI, ou d’un gouvernement de trente deux ministres avec le pléthore de conseillers que ça implique.
    Oumar est très courageux et honnète vis à vis du Mali et de lui même. Il ne pense pas à se servir contre les autres. Il est donc l’une des rares reférences dont la jeunesse a besoin aujourd’hui pour écrire lhistoire du Mali en lettres d’or comme ce fût jadis le cas.
    Vive Oumar MARIKO pour vive le Mali de demain!

  10. edari cissé

    un vrai partriote n’est jamais aimé au Mali tel est le cas de Marico

    • vrannnnnnn

      mr tu me dis que MARIKO est un patriote là je crois que tu mérites la cour martiale mais je t’excuse pauvre taré d’intello malien vous ete tous comme lui des idiots parfaits mais l’histoire vous jugera bande de conn!!!!

  11. bobac

    Mariko ne sait même pas ou plus ce qu’il veut.

  12. mohamed aguissa

    mariko est un ANARCHISTE, UN DEMAGOGUE,UN ADEPTE DU CHAOS,UN JUSQU’AU-BOUTISTE,UN APATRIDE ET UN SADIQUE(du nom de son parti)

  13. tiebesse

    Dr Mariko doit être un peu souple,qu’il accepte souvent les idées des autres (majorité) le temps viendra pour juger les resultats

  14. BARIN

    Mariko, c’est le problème même de la transition au mali. Il ne souhaite ni guerre ni paix pour ce beau pays! Rien que faire tourner en rond et maintenir un climat mal sain de tension permanente! S’il peut enfin comprendre que les Malien en ont marre de ses énièmes frasques!!!!!!!

  15. tiefari

    ce mariko est un vrai débile mentale l’ennemi de tous les malien à faire disparaître en douce!!!!

  16. coutinho

    A malin, malin et demi :lol: :lol: :lol:
    S’il trouve en ça des prétextes pour rester député, c’est qu’il est un enfant illégitime :lol: :lol: !!!

  17. malindivisible

    Le bureau de l’Assemblée nationale n’à honte, pour les maliens ce ne sont plus des députés du Mali mais de la cedeao. Mariko , à tout seul , tu vaux mieux l’ensemble de ces élus qui après leur mandat continue de bouffer l’argent sale que le pauvre contribuable malien au prix de mille sacrifice consent. Tout ça c’est la bande de voleurs de Younoussy Toure et Mamadou Hawa Gassama compagnie qui est à la base. MARIKO , tu es la référence pour la jeunesse pauvre du Mali.

    • Seguka

      S’il ne remet pas les biens de l’AN, il ne saurait être qu’un voleur criant au vol donc ne peut être une référence pour la jeunesse pauvre du Mali

    • sociétas

      Ce que vous ne savez pas, Mariko continue d’émarger à l’assemblée nationale et prend toujours son salaire de député. D’ailleurs, il est le premier à courir après les primes que se partagent les députés. S’il est aussi honnête qu’il le prétend ce sont des cates qu’il doit avoir honte de poser.

      • Fla

        Monsieur Sociétas je te prie de ne rien affirmer si tu n’a pas la preuve. Je défie quiconque d’aller au Secrétariat de l’Assemblée Nationale, vous trouverez là bas le chèque que Oumar Mariko a refus d’encaisser comme salaire de député. Quand aux matériels, il s’agit d’un véhicule 4X4 qui est garé dans son garage depuis le 09 août 2012 date à laquelle le mandat des députés a pris fin. Il y a aussi un ordinateur portable.
        Il doit remettre ces matériels à la Direction qui gère les biens de l’Etat accompagné d’un huissier.
        Le jour viendra où les maliens comprendront la vérité et apprécieront tous ce que Mariko fait pour ce pays. Que Dieu nous donne longue vie

  18. Lynx22

    Source la REDACTION…. :?:
    Who Allah bless no man curse!

  19. 1FILSDUMALIBA

    Bonne idee, Il y a des limites a toute chose. Sinon Il devrait etre juge depuis loongtemps pour incitation a la revolte, a la violence, destructions de biens de l’etat etc….. depuis 1991. Mais l’adema lui a mis la ou Il est actuellement donc responsable aussi.

  20. Bougobalini

    Je ne mange pas le porc, mais faites-moi gouter un peu de sa sauce :( :lol: :lol:
    Quelle honte!!!

  21. Kassin

    L’interminable crise du nord du Mali: l’angle de regard.

    Dans cette affaire de « bandits cowboys » du nord du Mali, les groupes armés qui y sévissent, sont tous bonnet blanc et blanc bonnet, quels que soient leur objectifs affichés.

    Mais une chose est sûre, bien qu’il soit responsable de crimes abominables passibles de la peine de mort, Iyad Ag Ghaly et son ansardine avec le Mujao ont été de véritables remparts contre les voyous du Mnla et les seuls vrais garants de l’intégrité du territoire malien car ils étaient contre l’indépendance fantoche du Mnla de son « Azawad » et avaient les moyens pour cela.

    Ils ont obligés les occidentaux à revoir leur copie sur le dossier du nord du Mali, le fameux « péril islamiste » d’Alain Juppé à l’Onu, alors patron de la diplomatie française.

    Ils ont obligés les occidentaux à changer leur rapport avec les fanfarons du Mnla, après que leurs supercheries à répétition aient été mises à nu par les islamistes avec lesquels ils ont eu des accords formels et solennels, car très peu de responsables politiques en Europe osent s’afficher désormais en leur donnant un minimum crédit.

    Si à ce jour personne ou presque dans le monde ne remet en cause l’intégrité territoriale malienne, c’est du en grande partie à la peur ou à la hantise de la Charia d’Iyad Ag Ghaly et associés.

    Mais cette Charia et son application sauvage a fait des pertes inestimables sur le précieux patrimoine culturel du nord du Mali et conduit à des crimes atroces contre l’humanité et sur des citoyens maliens vivant sous occupation obscurantiste au nord de notre pays.

    Le Mnla, même en grande difficulté (difficile reconnaissance internationale, absence de soutien de son projet d’indépendance, défaites militaires et pertes de terrain face au Mujao, discrédit auprès de Paris et de ses médias de la « croisade »…) joue un numéro d’équilibriste pour continuer à exister et peser dans les débats et les négociations sur la crise du nord du Mali.

    Il a trouvé un allié de poid et un terreau facile auprès Blaise Compaoré, sulfureux et très controversé président du Faso et de sa médiation Cedeao ambiguë.

    Mais la vraie chance du Mnla dans ces moments troubles de l’histoire du Mali indépendant, est l’hallucinante cacophonie à Bamako (coup d’état inopportun, inutile et dangereux pour l’unité, la stabilité et la crédibilité du pays, crise institutionnelle qui l’a suivi avec la guerre irresponsable des politiques, déchirés entre le MP22, le COPAM, le FDR et bien d’autres, l’opportunisme mal placé du premier ministre de la transition Cheick Modibo Diarra et de ses deux gouvernements de l’inaction de 8 mois, le manque de Charisme et de leadership du président Dioncounda Traoré et enfin l’étonnante et énervante passivité voire lâcheté de l’armée malienne plus à l’aise dans une « guerre de bérets » à Bamako ou dans la chasse aux civils désarmés que dans une offensive militaire au nord).

    Le Mnla joue avec ces tares de la gouvernance transitoire à Bamako pour multiplier des initiatives maladroites au Burkina, sur les médias internationaux et sur internet, avec des déclarations et contres déclarations toutes provocantes les unes après les autres pourvu que cela permet de les tenir au chaud de l’actualité pour exister et peser dans le dossier du nord du Mali.

    Sa dernière trouvaille est la guerre à reculons, c’est à dire provoquer le Mujao, fuire et faire la gueule sur internet pour faire croire qu’il a une présence militaire au nord du Mali.

    C’est la stratégie de Playstation 5 et de Nintendo DS qui lui permet de gagner virtuellement les batailles qu’il a réellement perdues.

    Le gouvernement transitoire de Cheick Modibo Diarra qui n’a jamais eu une ligne de conduite claire dans aucun dossier qui lui est confié dans cette transition incrédule (libération du nord et organisation des élections) est passé maître dans l’art de la confusion (tantôt pour la négociation, tantôt pas d’accord avec la Cedeao, tantôt bien en phase avec la communauté internationale, si ce n’est le flou sur les opérations de l’organisation des futures élections, tantôt des actes de diversion: faux diplômes des fonctionnaires, concertations nationales, lutte inespérée contre la corruption, audit, ministère du culte…

    Cette attitude a fait perdre trop de temps pour la reconquête du nord et surtout agacé à maintes reprises les partenaires classiques du Mali, notamment les Etats-Unis d’Amérique, qui ont beaucoup fait ces dernières années pour le Mali (millenium challenge, Agoa, coopération militaire…)

    Cet état de fait n’a pas facilité l’avancé du dossier d’une résolution en faveur d’une intervention militaire étrangère à l’Onu, puis que les américains ont traîné les pieds sur le dossier malien tant que les putschistes du 22 mars tirent les ficèles du pouvoir transitoire à Bamako.

    Ils voulaient carrément et publiquement une élection d’un nouveau président légitime et légale élu au suffrage universel conformément à la constitution en vigueur au Mali, pour conduire le dossier du nord devant le droit international à l’Onu.

    Le volontarisme de la France de Francois Hollande, plus menacée que l’Amérique par les terroristes d’Aqmi, et son industrie du crime organisé qui fait florès au nord du Mali, semble à présent convaincre les américains de lâcher la position algérienne de la négociation politique en faveur d’une intervention militaire étrangère sous mandat de l’Onu.

    La résolution 2071 deuxième round de la 2056, a permis aux africains réunis à Abuja le 11 novembre 2012 de parfaire « un concept d’opération » pour 3300 hommes, après une préparation marathon et interminable des experts militaires et des diplomates de tout bord.

    En même temps comme un système des vases communicants, les négociations avec des groupes armés et criminels du nord avancent.

    Mnla et Ansardine font des concessions et acceptent publiquement et respectivement d’abandonner indépendance, Charia et terrorisme, en clair revenir à la mère patrie Mali en tournant le dos à tour à tour à leur Azawad et à copains d’Aqmi.

    Si cela est réel ça ne peut être que salutaire mais ça n’efface pas et ça ne doit pas effacer les crimes de guerres et crimes contre l’humanité commis au nord du Mali par le Mnla et Ansardine avec alliés sur les pauvres populations prises au piège d’une folie meurtrière sans nom.

    Mais au vu de plus de 50 ans de rébellions touareg et de leurs dénouements permettez moi d’être sceptique sur la crédibilité et la sincérité des responsables du Mnla et d’Ansardine qui jouent depuis belle lurette toute les phases finales de la coupe monde de la pirouette.

  22. A vos armes!

    Ce monsieur n’est mieux qu’au lycee de souban! :-P