Cité dans une affaire de trafic de stupéfiants : Le député Déity Ag Sidimou sera entendu par une Commission ad hoc de l’Assemblée nationale le 17 septembre prochain

0

C’est à la suite de l’interpellation de plusieurs complices présumés par l‘Etat algérien que le nom du député PDES élu à Tessalit, Déity Ag Sidimou, serait régulièrement cité dans l’enquête sur le trafic de stupéfiants dans la bande sahélo-saharienne.

Selon nos informations, une demande de levée de l’immunité parlementaire de l’honorable député, émanant du Gouvernement algérien, a été adressée à l’Assemblée nationale du Mali la semaine dernière.

De sources bien informées, après plusieurs concertations au niveau de l’Hémicycle, une Commission ad hoc a été créée et se propose déjà d’entendre l’élu de la nation cité dans cette affaire le samedi 17 septembre 2011 à 10 heures dans la salle Aoua Kéita de l’Assemblée nationale. Une correspondance lui a été envoyée dans ce sens. Il faut signaler que certains témoignages affirment que les activités de l’honorable Déity Ag Sidimou font l’objet de nombre de suspicions…  Plus d’un a été aussi surpris de la mise en vente rapide (en une nuit, dit-on) de sa maison sise à Faladié en Commune Vi du district de Bamako.

Le député PDES élu à Tessalit serait également soupçonné d’être un des cerveaux de la rebellion au Nord. Précisons enfin que le Bureau de l’Assemblée s’était réuni autour de ce dossier le 24 août dernier.

Bruno D SEGBEDJI

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER