Demande de levée d’immunité parlementaire par la justice : Me Tall, Diaby, Berthé et les députés rebelles concernés

9

Le Président de l’Assemblée nationale par intérim, Younoussi Touré, a été saisi par le ministre de la Justice, Malick Coulibaly, la semaine dernière, pour la levée de l’immunité parlementaire de trois députés: Me Mountaga Tall du CNID, Mamadou Hawa Gassama Diaby de l’URD et Moussa Berthé de l’URD, frère cadet de l’ancien ministre Abdoul Wahab Berthé.

Honnarables Me Tall et Diaby Hawa Gassama (GD)
Honnarables Me Tall et Diaby Hawa Gassama (GD)

S’y ajoute une autre liste, qui concerne les députés rebelles ou narcotrafiquants: Ibrahim Ag Mohamed Assaleh de Bourem (ADEMA), Salah Ag Albakaye d’Ansongo (URD), Alghabass Ag Intalah de Kidal (ADEMA), Mohamed dit Atta Ag Houd de Rharous (ADEMA), Deyti Ag Sidimou de Tessalit (PDES), Hamada Ag Bibi d’Abeïbara (ADEMA) et Mohamed Ag Intallah de Tin- Essako (ADEMA).

Le bureau de l’Assemblée nationale tiendra une réunion extraordinaire ce jeudi 2 mai pour enclencher la procédure. La Conférence des Présidents, peu ordinaire, sera tenue également, dans l’après-midi, pour la poursuite de la procédure. Une Commission sera mise en place dans les prochains jours, en plénière, et étudiera les dossiers au cas par cas. Il est donc fort possible que le dossier des députés rebelles et narcotrafiquants soit séparé de ceux de Me Tall, Gassama Diaby et Moussa Berthé.

L’affaire qui concerne Me Tall est relative à l’escroquerie du milliardaire Babani Sissoko. Ce dernier récuse les sommes qu’il aurait récupérées auprès de Me Tall et accuse celui-ci d’avoir imité sa signature. Il a donc porté plainte contre l’Honorable de Ségou. Ce dernier a saisi le tribunal de 1ère instance de la Commune II pour désigner un expert, afin de savoir si oui ou non les décharges ont bien été signées par Babani Sissoko. Le tribunal a désigné un cabinet, mais le député de Kéniéba refuse d’aller déposer sa signature. Pour faire avancer le dossier, le juge a estimé qu’il fallait entendre Me Tall. Cela ne pourra pas se faire sans la levée de son immunité parlementaire.

Comment peut-on comprendre qu’une affaire qui date de 2006 soit accélérée à deux mois des élections, pour lesquelles Me Tall est déjà candidat. Y a-t-il une manipulation politicienne derrière, pour tenter de ternir l’image du candidat Tall? Diango Cissoko (nous connaissons ses rapports avec le milliardaire) est-il derrière ce dossier, lui qui a instruit au ministre de la Justice, Malick Coulibaly, de l’acheminer à l’Assemblée nationale? Nous y reviendrons

Le dossier Gassama Diaby porte sur le conflit qui l’oppose à Mme le Maire de la Commune I, Mme Conté Fatoumata Doumbia, dans la désormais célèbre affaire du dépôt de transit des ordures de Doumenzana. Mme Conté, qui n’est autre que la Présidente des femmes de l’ADEMA, accuse Diaby de tentative d’assassinat et d’entrave à la liberté de travail des agents de la mairie.

Quant à Moussa Berthé de l’URD (frère cadet de l’ancien ministre Abdoul Wahab Berthé), il est accusé par des tiers de leur avoir demandé de l’argent pour les intégrer à la Fonction Publique, au moment où son frère y servait comme ministre. Vrai ou faux? La levée de l’immunité demandée pourra éclairer la lanterne du juge.

Quant aux députés rebelles et narcotrafiquants, il y a déjà des mandats d’arrêt nationaux et internationaux lancés contre certains d’eux. La demande de levée de leur immunité parlementaire permettra de mettre le grappin sur eux, au dedans comme au dehors, sans être confronté à un éventuel problème de légalité ou de procédure judiciaire interminable. A suivre.

Chahana Takiou  

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Et Babani Cissoko qui doit de l’argent aux arabes?Pourquoi on ne lève pas son immunité parlementaire pour que ses créanciers rentrent dans leur droit? Malick, attention à la justice à double vitesse! 😉

  2. pourquoi laisse me tall et arrete diaby parceque il est maraka.la juis des olle.tu croixque moutaga siyyakagni plus que diaby.

    • le cas du gueulard DIABY GASSAMA doit etre vite confier au capitaine Sanogo pour lui corriger , ce type ammerde trop les avec son français bidon, et puis c’est un trafiquant de fausses pièces , il est même interdi dans son village dans le cercle de yélimané, regrde moi lui la avec ces yeux de wôklônin la.

  3. BOF ! LAISSER MOUNTAGA TALL MAIS IL FAUT BOUCLER DIABY GASSAMA ET SA CONSOEUR, Mme KONTE FATOUMATA DOUBIA ILS SONT TOUS LES POISSONS D’UNE RIVIERE…WA SALAM ALEYKHOUM!

  4. En tout cas le député Diaby la est un Im-bé-cile.

    Oumar Marko vaut 10.000 fois mieux que lui.

    Député diaby farfelu total.

  5. c’est toi le justicier?O n dirai que tu es le chargé du dossier pourquoi intéressé tant de quelques choses dont tu ignores . Même si vous n’êtes pas religieux soyez des humains pauvres journaleux.VOUS PARLEZ TOUJOURS liberté de la presse êtes vous libre vous même de votre conscience?TOUJOURS Cherché à ternir l’image de quelqu’un.c’est pour cela vous avez toujours peur et angoissez car quand on ment ,on a peur,quand on a peur on est angoissé journaliste sans conscience n’est que destructeur de sa propre destinée.continuez l’enfer est grandement ouvert à vous.journaliste politicard LAISSER MAITRE TALL EN PAIX IL EST CAS MÊME RELIGIEUX QUI SIGNIFIE TOUT DANS CE MONDE D’ICI BAS ET A L’AUDELA<<<<<<<<<< .

  6. Pauvre de MALI
    Analysons ensemble ce que dit le journaliste:
    “Comment peut-on comprendre qu’une affaire qui date de 2006 soit accélérée à deux mois des élections, pour lesquelles Me Tall est déjà candidat. Y a-t-il une manipulation politicienne derrière, pour tenter de ternir l’image du candidat Tall? Diango Cissoko (nous connaissons ses rapports avec le milliardaire) est-il derrière ce dossier, lui qui a instruit au ministre de la Justice, Malick Coulibaly, de l’acheminer à l’Assemblée nationale? Nous y reviendrons3
    ET bien on veut cultiver l’impunité. On ne ve jamais que la justice fasse son travail dans ce pays. A chaque fois qu’un de nos proches fasse l’injustice c’est juste et si c’est quelqu’un d’autres c’est pas juste. Si depuis 2006, la justice n’a pas fait sont travail, est-ce une raison pour que justice ne se fasse pas? Ce journaliste qui dit qu’il y revient sur le sujet, que c’est-il? Qu’il soit aussi interegé par la justice pour que justice soit!
    QUE DIEU BENISSE LE MALI

  7. Je dis et je le redis,chercher a être informer sur le Mali,tous les mauvais coups contre une tierce personne et l’état ;est fait soit par le parti ADEMA ou soit le parti URD,pendant les dix ans d’ATT,ses partis veulent quoi encore au mali,la delaigance financière est finie,les complice du faut du mali,chaque chose a une fin,la recréation est finie,la vrais démocratie commencera,pour un mali nouveau.

Comments are closed.