L’essentiel de la déclaration de politique générale du premier Ministre Abdoulaye Idrissa Maiga

4
Abdoulaye Idrissa Maiga, le Premier ministre du Mali
Abdoulaye Idrissa Maiga, le Premier ministre du Mali

« Je puis vous donner l’assurance, a déclaré le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga en débutant sa déclaration de politique générale, que la satisfaction des aspirations légitimes [du peuple malien] restera la boussole de mon équipe qui s’engage à accomplir la mission qui est la sienne ». Cette mission, a annoncé d’emblée le Premier Ministre Maïga, sera consacrée à la « recherche inlassable du maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité » qui constitue, à ses yeux, « la condition indispensable au développement durable ».

Abdoulaye Idrissa Maiga, le Premier ministre du Mali : ” Le contexte actuel de notre pays est profondément marqué par le terrorisme, la criminalité, le trafic d’armes, ….ces crises ont entraîné une fluctuation erratique de notre économie en 2012. L’élection du Président IBK en 2013 à induit un régain de confiance.”

Tensions sociales au Mali

” Oui nous entendons tous les cris de coeur et le nombre de revendications légitimes et nous leur apporterons autant que possible les réponses appropriées”.

“Le dialogue social sera le fil conducteur de toutes les actions que les différents ministères auront à mener dans le cadre de l’apaisement du Climat social”.

“Dans le cadre de ce dialogue le Gouvernement entreprendra très prochainement les actions suivantes:
– la création du Conseil national du Dialogue social,
– l’élaboration de la politique nationale en sécurité et santé au travail”.
“Le Gouvernement entreprendra une série de conférences sociales:
– une table ronde sur la problématique salariale,
– une table ronde sur l’éducation,
– une table ronde sur la santé,
– une table ronde sur l’enseignement supérieur”.
Luttre contre la corruption
“Depuis le 4 septembre 2013 date d’investiture du président IBK, nombre de progrès ont été accomplis. ..les efforts d’une rationalisation de ressources doivent être couplés à des Réformes courageuses pour lutter contre le gaspillage et la corruption”

La Future mission de la Primature

Le présent document de Politique générale se décline en 4 axes:
– parachever la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation issu du Processus d’Alger,
– apaiser le climat social,
– mettre en oeuvre le programme présidentiel d’urgences sociales,
– adapter notre diplomatie aux exigences de notre rôle dans les questions sous régionales et internationales.

Sécurité et défense

“Sous l’égide du Chef de l’Etat, l’état s’est fortement mobilisé en soutien au secteur de la défense et de la Sécurité. C’est le lieu de saluer la memoire de toutes les victimes maliennes et étrangères des attaques barbares commises en différents endroits de notre pays.

Une minute de silence….A leur mémoire”.

Question de Kidal

Le Gouvernement développera une approche nationale en tous temps et trois actions fortes:

– Action “Kidal”
– Action “Delta du Niger” et;
– Action “Boucle du Niger”.
Dans ce cadre le Gouvernement a décidé d’envoyer d’ici au 30 juin au plus tard une mission de bons offices dans les régions de Kidal, du Delta intérieur et de la Boucle du Niger

“L’objectif ultime de cette mission de bons offices est de rendre effective la présence de l’Etat à Kidal, de contribuer à stabiliser le Centre et surtout de consolider d’avantage le vivre ensemble”.

Election présidentielle de 2018

“Un festival grands défis de notre pays reste aussi la préparation et l’organisation des élections générales de 2018”.

Accord d’Alger

“La mise en oeuvre de l’accord pour la paix et la Réconciliation issu du Processus d’Alger constitue un pilier solide pour le retour de la paix, le renforcement de notre souvaireneté et le développement harmonieux de notre pays”.

Finances – Economies

“Dans la loi des Finances 2017, les ressources transférées aux collectivités territoriales se chiffrent à 261, 8 milliards de FCFA contre 213,3 milliards de FCFA en 2016 soit 18, 3% des recettes budgétaires”.

“Les dotations budgétaires mobilisables au titre de cette DPG ont été estimés à 2201, 164 milliards de FCFA contre 1682,829 milliards de FCFA en 2017”.

Politique sociale

“Le Programme Pr9 d’urgences sociales est un vaste chantier du Président de la République qui vise à réduire les inégalités dans l’accès aux services sociaux de base pour la période 2017-2020. Il est essentiellement basé sur l’eau, la santé l’énergie, les pistes rurales”.
“Le taux d’accès de la population a l’eau potable sera porté en 2018 à 73% en milieu urbain et 65% en milieu rural”.
“En 2018, le Gouvernement se propose de porter le taux d’accès à l’électricité en milieu urbain à 89% contre une réalisation de 80% en 2015 et pour le milieu rural 31, 23% contre 16, 57% en 2015”.

“Le Gouvernement prend l’engagement de procéder:

– à l’érection de 12 centres de santé communautaire en centres de sante de référence,

– au démarrage des travaux de construction des centres d” hemodialyse des hôpitaux de Mopti et de Kayes,

– la transformation de l’hôpital Gabriel Touré en hôpital d’accueil, de tri et de stabilisation”.

“Concernant l’aménagement de terres, le reliquat de 41 718 hectares sur les 100 000 hectares programmés sera réalisé”.

Emplois et Formation

“L’emploi et la formation constituent des priorités. Les actions:

  • Financement de 8500 projets au profit des jeunes.

 

“Je m’engage personnellement devant vous a veiller au suivi régulier et efficace de l’action gouvernementale”.

Par Primature du Mali

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. VOTER OUI OU NON CONTRE LA RÉVISION CONSTITUTIONNELLE . N EST CE LE GRAND DÉBAT DU TEMPS . MAIS LE MANQUE D INFORMATION EST GRAND DÉFAUT DE NOS GOUVERNEMENT CAR ON SAIT CHOISIR SI ON CONNAIT MIEUX CE QU ON CHOISI .

  2. Les commentaires que vous aimez moins bien ne passent pas. La toile aussi vous appartient. Vous ne changerez contre la volonté de Dieu.

  3. Selon cette déclaration de politique générale le PM prévoit plus de 2 201 milliards de F CFA pour assurer le mieux-être des maliens, cela me semble pas juste car avec la configuration actuelle des institutions, cette pactole ira sans équivoque aux plus riches de ce pays et non aux plus pauvres. Au cours de cette année 2018, les plus riches devraient plus riches et les plus pauvres devraient plus pauvres car les mêmes agissements continueraient et la redistribution de la pactole se ferait de la même manière qu’en 2017. C’est dommage pour ce pays qui va en decrescendo en terme de lutte contre la pauvreté qui s’exacerbe de jour en jour pour aboutir très bientôt une fosse sans limite, donc les plus riches poseraient des rennes dans la bouche des plus pauvres pour les manipuler comme des cavaliers et leurs chevaux. Le cyclone est en route car personne n’arrêterait ces plus riches de faire comme bon leur semble. De toutes les façons aucune transformation positive ne peut se faire sans un sacrifice digne de ce nom, nous sommes dans cette logique pour l’atteinte d’une société où il ferait bon vivre avec l’émergence d’un Mali prospère, radieux et charmant. Face aux plus riches, personne ne peut s’attendre à avoir un bonheur sans aucun sacrifice, car il faut arracher ce bonheur, sinon aucun riche ne donnerait un bout de ce bonheur aux plus pauvres, les plus riches sont riches parce que les plus pauvres sont pauvres, il s’agit de leur richesse contre la pauvreté des plus pauvres.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here