Séance plénière hier à l’Assemblée nationale : Les députés défient l’indivisibilité et la laïcité du Mali

1

Dans une résolution adoptée à l’unanimité des 116 députés votants hier à Bagadadji, les représentants du peuple ont proclamé solennellement  l’attachement du pays et de la nation entière ” à l’intégrité et à l’indivisibilité du territoire national, au caractère laïc de la République et à la souveraineté nationale appartenant au peuple et à lui seul”.

Après plusieurs “considérants ” relatifs, entre autres,  à l’aggravation de la situation d’insécurité persistante dans le septentrion malien, à la détérioration de la situation humanitaire, aux efforts consentis par la CEDEAO, l’Union Africaine, l’Union Européenne et l’Organisation des Nations Unies, l’Assemblée nationale condamne les graves violations des droits de l’Homme et du Droit humanitaire international.

L’honorable Me Kassoum Tapo, le nouveau 4ème vice-président du bureau de l’Hémicycle, dans ses explications, a salué l’initiative du président de la République par intérim, Pr Dioncounda Traoré d’avoir sollicité en accord avec les forces armées du Mali et le Gouvernement de transition l’appui de la CEDEAO et de la communauté internationale pour la récupération du Nord du pays.

Les députés du peuple félicitent, en outre, le Premier ministre, Dr Cheick Modibo Diarra pour son intervention pertinente devant l’Assemblée générale des nations Unies. Ils félicitent également la CEDEAO et l’Union Africaine pour leur soutien au peuple malien dans son combat contre le terrorisme et les groupes rebelles et extrémistes qui occupent le Nord du pays. Ils encouragent l’Union Européenne et l’ONU pour leur engagement à aider le Mali à se débarrasser de ces groupes terroristes et djihadistes qui sévissent au nord du pays ; avant de saluer l’engagement, la détermination et la volonté politique clairement exprimée par le président François Hollande d’aider le peuple malien dans son combat pour récupérer le Nord du pays et soutenir ses efforts pour résoudre la grave crise institutionnelle et sécuritaire sans précédent dans son histoire.

Les représentants du peuple lancent un vibrant appel aux pays du Champ (Algérie, Burkina Faso, Mauritanie et Niger) à s’investir pour la sécurité et la quiétude dans la bande sahélo-saharienne. Ils saluent et encouragent les différentes initiatives prises par les pays composant le Groupe d’Appui et de suivi de la situation au Mali pour appuyer les forces armées maliennes dans le recouvrement des régions nord du pays. Ils se félicitent de la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies pour l’envoi d’une force militaire internationale d’appui aux forces armées nationales pour reconquérir les régions occupées du Nord.

Les députés n’ont pas manqué de féliciter les forces armées du Mali pour leur disponibilité à accueillir la force armée qui sera déployée par la communauté dans sa mission de récupération de l’intégrité du territoire national. Ils exhortent l’ensemble de la classe politique et toutes les forces vives de la nation à se mobiliser et soutenir les forces armées, les autorités de transition et accompagner les efforts de la communauté internationale en vue de la libération des régions du Nord dans les meilleurs délais.

                     Bruno D SEGBEDJI

 

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Mobiliser autant de Forces des calisés pour mettre en état de nuire une bande de jeunes et de fous armés que de fusils mitrailleuses, juchés sur les 4×4 pik-up est inquiétant quant à la capacité des pays d’Afrique de l’Ouest à faire face, éventiellement à la pénétration d’une armée moderne sur cette partie de notre Contibent ! Je suis convaincu qu’un seul régiment de parachutistes Français, appuyé par un Régiment de chars légers mettraient ces quelques combattants arriérés en déroute en 72 heures !

Comments are closed.