Au-delà de l’accord d’Alger… Tiebilé Dramé, président du Parena propose des concertations nationales inter maliennes : • Une conférence de consensus national • Une réunion des groupes armés • Le dialogue avec les djihadistes

32
Tiebilé Dramé, président du Parena
Tiebilé Dramé, président du Parena

Le président du parti pour la Rénaissance nationale, Tiebilé Dramé, à travers un document de 18 paragraphes, tire les enseignements du processus de paix engagé à Alger, en juillet 2014.  Le document  « considère l’Accord d’Alger, malgré ses imperfections, comme une étape de la longue quête de paix et de stabilité au Mali ». En vue de restaurer la paix et la sécurité sur l’ensemble du territoire, il préconise, entre autres, des concertations nationales inter-maliennes : une conférence de consensus national, une réunion des groupes armés et le dialogue avec les djihadistes maliens.

Tous les acteurs maliens, du président IBK, son gouvernement aux partis politiques, ainsi que la société civile, tous reconnaissent d’une manière ou d’une autre les insuffisances du projet d’accord dont la date de signature est fixée au 15 mai. Preuves palpables, les nombreux amendements proposés par les parties maliennes: le Gouvernement, les groupes unionistes de la Plateforme, et les groupes autonomistes qui ont remis aux représentants de la communauté internationale, le 17 mars dernier à Kidal, un document contenant une quinzaine de “préalables”à tout accord. Il ne s’agit pas d’un bon accord, car il « dessine, sans discussions sérieuses avec le reste du pays, les contours d’un autre Mali, (celui des “Régions-États”  disposant de pouvoirs étendus). Il n’est pas certain qu’il ramènera la paix et la stabilité », souligne ce document du président du Parena. Malgré la gravité de la crise du Nord et ses conséquences sur la stabilité et l’existence du pays, il n’existe toujours pas au Mali le moindre début de consensus autour de la question du Nord et des propositions en vue de sa résolution définitive. Cette absence de consensus sera, à n’en pas douter,  un obstacle majeur même en cas de signature de l’Accord par toutes les parties. Les vrais questions ont été occultées au profit de deux mois de débats autour du paraphe et de la signature, détournant ainsi l’attention des Maliens et  celle de l’opinion internationale du contenu de l’Accord qui organise une dévolution si rare des pouvoirs vers les régions qu’elle suscite de sérieuses interrogations sur l’avenir de l’État malien.

Le président du Parena propose un consensus des forces vives pour établir des contacts et ouvrir  le dialogue avec tous les acteurs de l’instabilité au Nord, y compris avec les djihadistes maliens. Car « sans un large consensus national, il n’y a pas de solution durable à la crise du Nord », souligne le président du Parena Tiebilé Dramé. Nous publions le document.

 

 

Mali: Au delà de l’Accord d’Alger….

 

 

A- Introduction:

 

 

1- A l’issue de huit mois de négociations, la médiation internationale a soumis, le 25 février 2015, aux parties maliennes un “Accord pour la paix et la réconciliation au Mali” que le Gouvernement et les groupes de la Plateforme ont paraphé le 1er mars.

 

2- En dépit de cinquante jours de tractations,  les groupes autonomistes de la CMA (Coordination des mouvements de l’Azawad) ont confirmé, le 18 avril, leur refus de parapher l’Accord. Nonobstant ce refus, la médiation a décidé de fixer au 15 mai 2015 la signature de l’Accord.

Après avoir “trimballé” pendant 57 jours la médiation, la communauté internationale et le Gouvernement, il semble que les groupes autonomistes aient, finalement, décidé de signer l’Accord bien que les nouveaux développements sur le terrain appellent à plus de prudence.

 

3- Qu’elles aient paraphé ou pas, toutes les parties maliennes ont, avant ou après le 1er mars, déposé des amendements: le Gouvernement a déposé, le 27 février, une douzaine de pages d’observations, les groupes unionistes de la Plateforme ont produit trois/quatre pages de propositions tandis-que les groupes autonomistes ont remis aux représentants de la communauté internationale, le 17 mars dernier à Kidal, un document contenant une quinzaine de “préalables”à tout accord.

 

4- Quarante cinq jours après le paraphe, le président de la République a tenu, lors de la clôture du 17è sommet du Comité inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS), le 15 avril, les propos suivants: “personne n’a dit que l’Accord d’Alger était un bon accord”.  Nous avons toujours des points d’amendement”.

Les amendements/réserves des parties maliennes et les propos du Président soulignent  à suffisance le caractère minimal de l’Accord dont la mise en œuvre risque de rencontrer de grosses difficultés même s’il est signé par tous.

 

5- La communauté internationale qui a consenti d’énormes sacrifices pour soutenir la liberté du peuple malien et l’intégrité du territoire a apporté son plein appui au processus d’Alger et à l’Accord du 1er mars.

Elle espère que l’Accord d’Alger apportera au Mali la paix et la stabilité, et qu’il réglera la crise du Nord.

 

6- Cet accord dessine, sans discussions sérieuses avec le reste du pays, les contours d’un autre Mali, (celui des “Régions-Étas”  disposant de pouvoirs étendus). Il n’est pas certain qu’il ramènera la paix et la stabilité. Il ne traite pas les causes profondes de la crise du Nord ni de l’effondrement de l’État et de l’armée en 2012. Par dessus tout, il contient les ferments de la partition du pays et de la guerre civile intercommunautaire, donc de la déstabilisation du Mali et de la sous-région. Et ce, dans un contexte où la situation sécuritaire s’est considérablement détériorée depuis le début de l’année et où bien des acteurs de l’insécurité sont hors de tout processus de négociation (voir en Annexe ” Instabilité généralisée” et ” Les acteurs et les détenteurs d’enjeux au Nord”).

 

7- Dans ces conditions, nos voisins et la communauté internationale qui souhaitent tant la paix au Mali et qui ont consenti tant de sacrifices pour ce faire, risquent de voir à court ou à moyen terme leurs efforts annihilés et le pays retomber dans l’instabilité.

 

8- Malgré la gravité de la crise du Nord et ses conséquences sur la stabilité et l’existence du pays, il n’existe toujours pas au Mali le moindre début de consensus autour de la question du Nord et des propositions en vue de sa résolution définitive.

Cette absence de consensus sera, à n’en pas douter,  un obstacle majeur même en cas de signature de l’Accord par toutes les parties.

 

B- L’Accord d’Alger:

9- Deux mois de débats autour du paraphe et de la signature ont détourné l’attention des Maliens et  celle de l’opinion internationale du contenu de l’Accord qui organise une dévolution si rare des pouvoirs vers les régions qu’elle suscite de sérieuses interrogations sur l’avenir de l’État malien.

 

10- Aux termes de l’Accord d’Alger, le Mali entrera dans une nouvelle ère: celle des Régions-États disposant de larges pouvoirs avec la possibilité de lever des impôts, redevances et taxes selon la structure économique spécifique de chaque région (articles 6 et 13)

 

11- Les délibérations des régions seront exécutoires dès après publication et notification à l’État (article 9) qui n’aura qu’un pouvoir de contrôle à posteriori (article 11).

 

12- Les régions seront dirigées par des présidents de régions élus au suffrage universel direct et cumulant les fonctions de Président de l’Exécutif Régional, de Président de l’Assemblée Régionale et de Chef de l’Administration (article 6).

Chaque région adoptera la dénomination de son choix (article 6).

 

13- L’on se demande, dans ces conditions,  pourquoi les groupes de la Coordination ont rechigné pendant des semaines à parapher un accord qui prend en compte l’essentiel de leurs revendications.

 

14- En outre, l’Accord est un saut dans l’inconnu de la régionalisation.

Si des enseignements appropriés avaient été tirés des avancées, des blocages et des échecs de la politique de décentralisation, on aurait pu ou dû s’orienter vers le renforcement des contre-pouvoirs et vers une logique de partage des pouvoirs et non vers la concentration de tous les pouvoirs en une main comme le prévoit l’Accord d’Alger

( article 6).

 

15- Avec le mode d’élection prévu du président de région et la concentration des pouvoirs,  l’Accord risque d’exacerber les tensions intercommunautaires et inter tribales et de semer les germes de la guerre civile entre les communautés et les ethnies du Nord. Les combats autour de Tabankort ( en janvier), les affrontements entre Arabes et Dahoussaks ( au mois d’avril à Ménaka) sont des indices qui ne devraient pas tromper.

 

C- Propositions:

16- Considérer l’Accord d’Alger, en dépit de ses imperfections et de ses faiblesses.  comme une étape de la quête de paix et de  stabilité au Mali.

 

17- Maintenant que les groupes autonomistes ont annoncé leur intention de signer l’Accord d’Alger, il est urgent  de lancer des concertations nationales inter-maliennes:

Ces concertations se feront en plusieurs étapes:

1- une réunion de tous les mouvements et groupes armés: pour briser le mur de la méfiance et renforcer la  confiance ( ex: entre GATIA et le HCUA/MNLA, entre les deux tendances du MAA, entre les différentes branches de la CMFPR),

2- des rencontres bilatérales ( des tête à tête entre le Gouvernement et les groupes armés, entre ceux-ci et la société civile de tout le pays),

 

3- un consensus des forces vives pour établir des contacts et ouvrir  le dialogue avec tous les acteurs de l’instabilité au Nord, y compris avec les djihadistes maliens.

 

4- une conférence de consensus national regroupant les forces vives du pays pour dégager les conditions de l’union nationale autour de la restauration de la paix et de la stabilité dans tout le pays.

L’Accord d’Alger pourra être soumis à cette conférence de consensus national.

La conférence de consensus  national discutera des modalités d’application de l’Accord,  clarifiera les zones d’ombre qui risquent de provoquer diverses interprétations conflictuelles.

Elle sera le lieu d’appropriation (de malianisation ) de l’Accord par les forces vives du pays.

Enfin, elle aidera  à cerner la problématique du terrorisme local: comment l’endiguer, comment  réduire son vivier naturel et comment stabiliser le pays.

 

5- Des Assisses nationales pour la paix, la bonne gouvernance et la réconciliation avec la participation des représentants de tous les groupes armés.

La restauration de la paix et de la stabilité, la refondation des institutions, une nouvelle constitution, un nouveau pacte national de paix et de bonne gouvernance seront à l’ordre du jour des assisses.

Ces assisses seront l’occasion pour toutes les forces vives du pays de tirer les leçons de l’effondrement du Mali et de dessiner ensemble les contours, le visage du Mali post- crise.

La médiation sera invitée/associée à toutes les étapes de ces concertations nationales inter-maliennes.

Certaines étapes pourraient se tenir simultanément ou par séquences, l’ensemble formant les concertations nationales inter-maliennes.

La signature d’un accord de paix, de bonne gouvernance, de réconciliation nationale  et de cohésion sociale interviendra à l’issue de ces assisses.

 

D- Conclusion:

18- Sans un large consensus national, il n’y a pas de solution durable à la crise du Nord.

Sans un large consensus national, nos voisins et nos amis qui veulent nous aider se retrouveront bientôt coincés dans un tourbillon d’instabilité et de guerre civile au Nord.

Enfin, le consensus national permettra de susciter le sursaut national et le rassemblement nécessaires au retour rapide à la normalité tant au nord qu’au sud du Mali.

 

Bamako, le 27 avril 2015.

Tiébilé Dramé

Président du Parti pour la renaissance nationale (PARENA).

**********

ANNEXE 1 :

Insécurité et instabilité généralisées :

– L’assassinat, le 22 avril 2015, du chef de village de Dogo ( Youwarou) est la dérnière en date d’une longue, macabre et sanglante série qui est en train de mettre le feu à plusieurs régions maliennes.

Depuis décembre 2014 et plus particulièrement depuis le 1er janvier 2015, pendant que les réunions se poursuivaient à Alger, la situation sécuritaire se dégradait de manière alarmante.

 

Aux attentats suicides, aux mines anti-personnel, aux tirs de roquettes et d’obus sur Gao et Kidal, se sont ajoutées des attaques contre l’armée et les symboles de la puissance publique (assassinats d’élus locaux, bâtiments publics saccagés et drapeau national incendié), des exécutions sommaires sur les routes (notamment dans la région de Tombouctou entre Niafunké, Goundam, Eschell, Tonka, Tintelout et Tombouctou).

 

Au cours du seul premier trimestre 2015, une trentaine de véhicules ont été enlevés entre Goundam et Tombouctou. Les occupants molestés, dépouillés de leurs biens et abandonnés en brousse s’ils ne sont pas tués.

 

Les assassinats de civils maliens travaillant avec la MINUSMA et les organisations humanitaires se sont multipliés ces dernières semaines.

 

L’insécurité ne concerne plus que le Nord. Elle s’est propagée aux régions de Mopti et de Ségou ( cf les attaques contre l’armée à Nampala, Tenenkou, Boni, Diafarabé et même Diabali en zone Office du Niger).

 

Bamako, la capitale n’est plus épargnée ( cf l’attentat contre le général Mohamed O/ Meïdou en  janvier et contre un restaurant fréquenté par des expatriés en mars).

 

 

 

ANNEXE 2:

Les acteurs et les détenteurs d’enjeux au Nord:

 

I- Ceux qui participent au processus d’Alger :

 

1- Les groupes de la Plateforme (pro-Mali) :

 

Ils ne remettent pas en cause l’intégrité du territoire et l’unité nationale.

 

– a) Le Mouvement arabe de l’Azawad ( MAA-originel): dirigé par le Professeur Ahmed Ould Sidi Mohamed.  Ce groupe tient à la création de la région de Taoudenit promise par le président Amadou Toumani Touré.

 

– b) Le Groupe d’autodéfense Touareg Imrad et alliés (GATIA) : crée au lendemain de la défaite militaire de Kidal (mai 2014), par des membres de la tribu des Imrad (la plus nombreuse de toutes les tribus touareg). Dirigé par Azaz Ag Lou Dag Dag et Fahad Ag Almahmoud.
– c) La Coordination des mouvements et forces patriotiques de résistance (CMFPR1). Leader : Me Harouna Touréh. C’est le regroupement originel des groupes d’auto-défense des sédentaires.

Une scission connue sous le nom de CMFPR2, dirigée par Ibrahim Kantao et le Pr Younoussa Touré, est membre de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA).

 

2- Les groupes de la Coordination  :

 

Depuis l’Accord du 18 juin 2013 signé à Ouagadougou, ils ont renoncé à l’indépendance. Ils insistent, à la faveur de l’affaiblissement du Mali notamment après la défaite militaire de mai 2014, sur l’autonomie des régions de Kidal, Gao et Tombouctou et d’une partie de la région de Mopti, un ensemble qu’ils appellent “Azawad”.

Ces groupes sont : 

 

– a) Le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA). Leader : Bilal Ag Chérif.

 

– b) Le Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA), crée, au lendemain de l’opération Serval, par des membres de la tribu aristocratique des Ifoghas sommés de prendre leurs distances d’avec le groupe djihadiste Ansardine. Leader : Algabass Ag Intalla, frère cadet du nouvel Aménokal (chef) des Ifoghas, Mohamed Ag Intalla.

 

– c) Le Mouvement arabe de l’Azawad (MAA) : né d’une dissidence du MAA originel. Il est dirigé Brahim Ould Sidati.

 

II- Ceux qui sont hors du processus d’Alger et de toute négociation :

 

1- Le groupe des Almourabitounes : dirigé par l’Algérien Moktar Belmoktar considéré par certains comme le “Ben Laden du Sahel”.  Les attentats kamikazes, les attaques spectaculaires contre les casernes (Mali, Niger, MINUSMA) sont la marque de fabrique de ce groupe qui utilise militants maliens et étrangers,

 

2- La Sariat El Ansar : la seule phalange d’AQMI dirigée par un Touareg malien. Ce dernier Hamada Ag Mama alias Abdelkrim le Targui est un membre de la tribu des Ifoghas. Les assassinats ciblés, les attaques contre les occidentaux, le business des otages sont les spécialités de ce groupe… malien.

 

3- Le MUJAO : (mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest). Pendant l’occupation djihadiste, ce groupe avait beaucoup recruté parmi les peuls et les sonrhaïs de la région de Gao et de Douentza.  Affaibli par l’opération Serval, ses chefs étrangers ayant disparu, le groupe est devenu une nébuleuse active dans les secteurs de Gao, Ansongo et Ménaka. Les rescapés du MUJAO sont regroupés dans la forêt dite de la Girafe notamment dans le triangle Ansongo-Ménaka-frontière du Niger. Ils seraient nombreux et bien équipés. Ils opèrent en motos. Ils seraient à l’origine des attaques contre les localités nigériennes en 2014.

 

4- l’Imam Hamadoun Diallo dit Hamadoun Koufa : il était connu dans tout le delta du fleuve Niger pour ses prêches virulents. Il aurait participé aux combats contre l’armée malienne à Konna (janvier 2013). Il est réapparu en janvier 2015. Les attaques contre Nampala, région de Ségou (12 militaires tués en janvier), contre Tenenkou (trois militaires tués en janvier), Dioura (incendie de la mairie), Diafarabé (un agent des Eaux et Forêts assassiné, le drapeau national incendié en avril) portent la signature de fidèles de cet imam qui dit-on voudrait restaurer l’État théocratique du Macina à travers un Front de libération du Macina. Il aurait des liens avec Iyad Ag Ghaly.

 

5- Iyad Ag Ghaly : Ifoghas, chef historique des rébellions touarègues. Il est aussi la pièce centrale de la galaxie islamiste au Mali. Fondateur d’Ansardine, en relation étroite avec AQMI, notamment la branche malienne de son cousin Abdelkrim le Targui, il semble être le référent de l’Imam Hamadoun Kouffa Diallo qui met le feu au delta central. Ses lieutenants sont très actifs dans toute la zone de l’Adrar des Ifoghas…/…⚫️⚫️

 

 

PARTAGER

32 COMMENTAIRES

  1. Pour répondre à COULIBALY Yacouba, je dirai que le temps où l’on bombait ses muscles est révolu. De nos jours, ce que l’on recommande, c’est une diplomatie active et surtout agressive. Elle fait mouche plus que les bombes.
    A la réplique de Anasser Ag Rhissa, je dirai que je le comprends. Lui est originaire du nord, de l’Azawad où désormais seront orientés tous les efforts du Mali. Soyons vigilants, nous ressortissants du Sud du Mali car c’est avec nos ressources que l’on va construire ce Nord qui, quoi qu’il advienne, deviendra l’AZAWAD.

  2. Drame a moins eu le merite de lancer le debat et la reflexion sur les accords c’est tres important, et que les maliens qui pensent qu’ils peuvent faire la guerre contre les djihadistes qu’ils se detrompent. Les FAMA ne peuvent faire face aucun grpupe arme du nord. Par contre ils peuvent mater comme ils ont l’habitude les civils, les eleveurs.

  3. Comme certains n’existent que par les polémiques sur les médias, je pense que c’est de bonne guerre. Mais, aussi, faut il mesurer l’effet inverse car rien n’est gratuit en politique : soit vous obtenez l’effet escompté ou le contraire.

  4. discuter avec les terroristes sur quelle base?

    Ces propos semblent attribuer une responsabilité à tièbilé dans cette crise

  5. tièbilé a presque tout dit sur IBK,maintenant il s’adonne à des propos illusoires
    du jamais vu dialoguer avec les terroristes;

  6. COMME DISAIENT NAGUÈRE LES AFRICAINS : PAS DE DIALOGUE AVEC PRETORIA …….
    NON . NON ET NON .
    PAS DE DIALOGUE AVEC LES DJIHADISTES . 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

  7. Non Tiebilé non et non ! vous etes dépassé ! chercher un poste à l’extérieur et foutez nous la paix avec vos idées biscornues !

  8. QUEL pays a été dialoguer avec les terroristes ❓ si tu es incapable de défendre notre territoire tu taies 😈 😈 😈 😈 😈

    • Meme Afghanistan dialogue avec les talibans en ce moment meme!!!!! SAIS-TU LES CENTAINES DE MILLIARDS DE DOLLARS INVESTIS DANS LA GUERRE D’AFGHANISTAN? SAIS-TU QUE PLUS DE 100 000 SOLDATS AMERICAINS ETAIENT DEPLOYE’S DANS CE PAYS? NOUS PARLONS DE LA MEILLEURE ARME’E DU MONDE!!!!!
      SEULS LES IGNORANTS, LES IRRESPONSABLES ET LES IDIOTS TIENNENT LES PROPOS QUE TU AS TENUS DANS TON POST!!!!
      AU LIEU DE RESTER DANS VOS SALONS CLIMATISE’S DEVANT VOS ORDINATEURS LOIN DU THEATRE DES OPERATIONS POUR FAIRE LA GRANDE BOUCHE, IL FAUT ALLER AU NORD POUR TENIR VOS PROPOS… IDIOTS!!!!

  9. Il va sans dire que le dialogue MALO-MALIEN DOIT TOUJOURS EXISTER!!!!! LEDIT DIALOGUE PEUT AVOIR LIEU ET DOIT AVOIR LIEU AU NIVEAU DE LA PRESIDENCE, DU PARLEMENT DES CONSEILS MUNICIPAUX, DES ASSEMBLE’ES REGIONALES, DES PARTIS POLITIQUES, DES DEPARTEMENTS MINISTERIELS, DES AUTRES GRANDES INSTITUTIONS DE LA REPUBLIQUE ET DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE’ CIVILE!!!!
    IL NE S’AGIT PAS SEULEMENT DE DISCUTER, ANALYSER ET TROUVER DES SOLUTIONS POUR LES PROBLEMES DU NORD. IL S’AGIT AUSSI DE DISCUTER, ANALYSER ET TROUVER DES SOLUTIONS AUX PROBLEMES DE TOUTES LES REGIONS MALIENNES!!!!
    EN CE QUI CONCERNE DES NEGOCIATIONS/DIALOGUE/ACCORDS D’ALGER, IL SERAIT SAGE DE LAISSER LE PARTI AU POUVOIR QUI A LE MANDAT DU PEUPLE, DE PRENDRE TOUTES SES RESPONSABILITE’S EN ADOPTANT LES SOLUTIONS QU’IL JUGE BONNES POUR LE MALI! DON’T GET ME WRONG, IL SERAIT PREFERABLE ET SAGE QU’IL ECOUTE LES CONSEILS DES PARTIS DE L’OPPOSITIONS ET DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE’ CIVILE!!!!
    IL FAUT ABSOLUMENT DIALOGUER AVEC TOUTES LES PARTIES CONCERNE’ES!!!! TANT QUE L’INTEGRITE’ TERRITORIALE DU MALI ET LA LAICITE’ DE SA REPUBLIQUE SONT RESPECTE’ES, TOUT LE RESTE PEUT ETRE NEGOCIE’!!!!! OUI, IL FAUT NEGOCIER AVEC LE DIABLE SI CELA PERMETTRA DE RAMENER LA PAIX, LA SECURITE’ ET LE DEVELOPPEMENT AU MALI!!!!

  10. Répliques de Dr ANASSER AG RHISSA au document « Mali : au-delà de l’accord d’Alger … » de Tiébilé Dramé (PARENA) et aux critiques de l’opposition

    Bonjour,
    Merci, Tiébilé Dramé, pour votre document « Mali : au delà de l’accord d’Alger … » qui accepte le projet d’accord d’Alger comme une étape mais, malheureusement, temporaire.

    On note des incohérences et des inconsistances dans ce document car d’un côté l’accord, issu des pourparlers inclusifs d’Alger, sera mis en œuvre via la conférence de consensus nationale et de l’autre on conçoit, via les assises nationales, un nouvel accord de paix, de bonne gouvernance, de réconciliation nationale et de cohésion sociale.

    En effet, vous dites que :

    – l’accord d’Alger pourra être soumis à la conférence de consensus nationale et en même temps vous dites que cette dernière sera le lieu d’appropriation de l’accord par les forces vives du pays, discutera de ses modalités d’application et clarifiera ses zones d’ombre.

    – la restauration de la paix et de la stabilité, la refondation des institutions, une nouvelle constitution, un nouveau pacte national de paix et de bonne gouvernance seront à l’ordre du jour des assises nationales.

    Ce qui implique que l’accord d’Alger pour la paix et pour la réconciliation au Mali sera pratiquement mis de côté après une période temporaire car ces assises vont reprendre le processus complet pour aboutir à un nouvel accord de paix comme le propose le consultant et enseignant Joseph Brunet-Jailly.

    Vous confirmez que la signature d’un accord de paix, de bonne gouvernance, de réconciliation nationale et de cohésion sociale interviendra à l’issue de ces assises.

    Après cette période temporaire de mise en œuvre de l’accord d’Alger, faut-il tout arrêter brutalement ?

    Que faire des processus de mise en œuvre en cours et les ressources mobilisées ?

    Dommage, votre proposition occasionnera d’énormes pertes de temps et de ressources et dispersera les énergies.

    Elle nécessitera aussi une synchronisation permanente entre les assises nationales et la conférence de consensus nationale pour connaitre le moment opportun de fin de la période temporaire.

    Il aurait été mieux, comme le propose le projet d’accord d’Alger, d’avoir une seule conférence d’entente nationale.

    Je propose que cette dernière soit inclusive à travers une méthodologie inclusive adaptée (j’en ai proposé une dans mes répliques) et ait des ramifications régionales.

    Concernant le dialogue avec les djihadistes, il serait judicieux de le lancer surtout concernant la réinsertion des djihadistes Maliens repentis sincèrement, cas des enfants Maliens enrôlés de force par les djihadistes.

    J’ai fait une proposition dans ce sens sous forme d’une lettre ouverte adressée en ligne au Président, aux Maliens et aux Partenaires, voir à l’adresse ci-dessous :

    http://www.maliweb.net/contributions/accord-dalger-pour-la-paix-et-la-reconciliation-au-mali-incompatibilite-et-irrecevabilite-des-propositions-de-lhonorable-amenokal-mohamed-ag-intalla-sur-la-sortie-de-crise-mais-n-909082.html

    Finalement, les critiques, relatives au projet d’Accord d’Alger pour la paix et pour la réconciliation au Mali, du consultant et enseignant Joseph Brunet-Jailly sont, malgré tout, identiques aux vôtres et à celles de l’opposition toute entière.

    Vous trouverez ci-dessous, sous forme de lettre ouverte en ligne adressée au Président, aux Maliens et aux Partenaires, mes répliques aux critiques du consultant et enseignant Joseph Brunet-Jailly et à celles de l’opposition. On y pointe à l’adresse internet :

    http://www.maliweb.net/lettres-ouvertes/accord-dalger-pour-la-paix-et-la-reconciliation-au-mali-repliques-de-dr-anasser-ag-rhissa-a-un-changement-du-processus-et-de-methode-du-projet-daccord-943402.html

    Pour aboutir à une paix, une sécurité, l’unité et le développement durables au Mali et pour générer le bien-être aux Maliens, il est indispensable que :

    (1) tous les Maliens ou leurs représentants participent réellement et sérieusement au processus de dialogue et de réconciliation.

    (2) soit utilisée la SEULE STRATÉGIE EFFICACE, qui est le développement durable équilibré et équitable de toutes les régions du Mali dans un cadre démocratique, décentralisé et sécurisé, ainsi que l’intégration équitable des communautés dans ces régions et dans le pays en donnant la priorité à celles qui sont en retard (discrimination positive).

    (3) une justice impartiale et la non impunité soient mises en avant,

    (4) un bon partage de tâches et une excellente synchronisation se fassent entre entités et les acteurs du processus de réconciliation et

    (5) la médiation entre les parties prenantes soit impartiale.

    Rendons les pourparlers, inter-Maliens, plus inclusifs en y intégrant des représentants de toutes les communautés de toutes les régions du Mali.

    A travers la mise en œuvre d’une méthodologie inclusive pour aboutir à des pourparlers plus inclusifs et d’une approche globale associant sécurité, paix et développement, associant tous les partenaires, les médiateurs et facilitateurs, on arrivera au bout de ce tunnel, qu’est la crise Malienne, et ses répercussions dans la zone sahel.

    Faisons revenir l’espoir et la cohésion en développant un élan national, indépendamment des bords politiques, autour de ce projet d’accord d’Alger et en bâtissant la paix et la sécurité durables dans un Mali Un et Indivisible sans fédération.

    Un comité national, avec des ramifications régionales, doit être créé pour supporter et impulser cet élan.

    Contact

    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC, Gouvernance et Sécurité
    E-mail : Webanassane@yahoo.com
    TEL (00223) 78 73 14 61

    • Dr Anasser vous etes vraiment le griot de ce pouvoir ,que pensez-vous d’après Ibk Président pour lui l’accord n’est pas bon devant les chefs d’Etats réunis à Bamako?
      que diriez-vous des 11 pages de reserve du gouvernement ?
      Avez-vous critiquez une seule fois le pouvoir par rapport à l’accord ?
      Brunet Jailly universitaire français fin connaisseur du Mali après 13 ans au Mali est attaqué à tord par les griots du pouvoir comme vous et le Pr Younous Hameye Dicko .
      Ceux qui chantent pour les accords d’Alger s’en fichent de l’avenir du Mali certes leurs âges font qu’ils n’ont plus d’amour pour le Mali .
      Modiko Keita 74 ans , Mohamed Ag Hamani 72 ans , Younous Hameye Dicko 73 ans , Ibk 71 ans , Boulkassoum Haidara 72 ans , .
      Dr Anasser Ag Rhissa arreter de discrédité ceux qui proposent et continuer a faire le griot occupez-vous de votre Ong ou simplement rejoignez votre femme en France .
      tous les jours une lettre Monsieur le Président
      Excellence Monsieur le Président ,
      Execellence monsieur les ministres
      honorables monsieur le Président de l’assemblée de Nationale
      Patati-Patati , vous pouvez faire une tribune à la presse comme malien simple mais vous voulez faire du sensationel Monsieur le Président les ministres, les députés etc .

    • Je partage votre réplique sur la lettre de Tieblen mais aussi votre contribution sur l’intervention du consultant.
      Mais je pense que cette sortie de Tieblen est inopportune vu le contexte actuel, marqué par la reprise des violences au nord dans un contexte de preparatifs pour la signature de l’accord d’Alger.
      Nous voulons l’union sacré autour de cet accord jusqu’à son aboutissement c à d son application effective. Tout le monde est unanime sauf la CMA et peut Tieblen, que les négociations sont terminées. Je ne sais pas pourquoi à chaque fois les opposants “Tieblen” nous parlent à chaque occasion que l’accord n’est pas bon sachant bien la fin des négociations.
      Est ce que les Maliens ne voulaient pas autre chose que l’accord de Ouagadougou qui a permis l’organisation d’élection présidentielle ? Bien sûr que oui ! Si personne n’ a crié au loup c’est parce qu’on savait qu’on ne pouvait avoir mieux, il fallait se contenté de ce minimum pour amorcer la sortie de crise.

  11. “…des concertations nationales inter maliennes : • Une conférence de consensus national • Une réunion des groupes armés…”

    Mais l’accord d’Alger prévoit tout cela non ? 😯

    M. Dramé ne propose rien de nouveau, à part “Le dialogue avec les djihadistes” mdr 🙄 …discuter quoi avec les djihadistes ?

    mais comment dialoguer avec des gens (cinglés) qui ont déjà leur agenda “divin” ?…chez eux, il n’y a pas de demi mesure hein, c’est la charia ou l’apocalypse…

    notre laïcité nous est cher,

    À bon entendeur salue !

    • Les internautes à la solde du pouvoir réagissent en injurant sans lire le contenu des de l’analyse , et retenir les propositions de Dramé.
      En 8 mois de rencontres pas une seule fois la délégation malienne n’a fait de tête à tête avec la CMA a cet effet on ne peut pas parler de négociations plutôt de réunion dont le résultat est un echec .
      Même en cas de signature de cet accord le nord ne stabilisera .
      Pour rappel à ceeux qui ont la mémoire courte Dramé a conduit avec succès les negociations entre le 14 Mai2013 et le 18 Juin 2013 , il est parvenu à faire renoncer les groupes armés à l’indépendance , à l’autonomie et accepter la forme laïque et Républicaine du Mali.
      Grâce á Tiébilé Dramé le mali à organisé des élections qui a permis á IBK d’aller battre camppagne à Kidal , si IbK avait suivi les accords de Ouagadougou comme prévu , si les maliens avient compri Tiébilé quand il disait il fallait reporté les Elections pour permettre à l’administration et l’armée de retourner à Kidal , il disait des elections sans kidal est dangereux pour le pays et quel malien peut nous dire au jour d’aujourd’hui que Tiébilé n’avait pas raison , au Mali le dénigement des hommes politiques est une mode aucun parti politique n’ a fait un communiqué pour féliciter Tiébilé de l’accord de Ouagadougou sauf le Parena .
      La classe politique malienne est très méchante, chers internautes vous pouvez critiquer les propositions de Dramé et non tomber très bas en insultant .

  12. Le Bélier blanc n’est bon que pour le sacrifice!

    Une telle réflexion ne peut provenir que d’un homme aux abois, sinon du moment du moment ou les FAMA sont entrain de mater les ennemis pourquoi une idée contraire?

    • Les internautes à la solde du pouvoir réagissent en injurant sans lire le contenu des de l’analyse , et retenir les propositions de Dramé.
      En 8 mois de rencontres pas une seule fois la délégation malienne n’a fait de tête à tête avec la CMA a cet effet on ne peut pas parler de négociations plutôt de réunion dont le résultat est un echec .
      Même en cas de signature de cet accord le nord ne stabilisera .
      Pour rappel à ceeux qui ont la mémoire courte Dramé a conduit avec succès les negociations entre le 14 Mai2013 et le 18 Juin 2013 , il est parvenu à faire renoncer les groupes armés à l’indépendance , à l’autonomie et accepter la forme laïque et Républicaine du Mali.
      Grâce á Tiébilé Dramé le mali à organisé des élections qui a permis á IBK d’aller battre camppagne à Kidal , si IbK avait suivi les accords de Ouagadougou comme prévu , si les maliens avient compri Tiébilé quand il disait il fallait reporté les Elections pour permettre à l’administration et l’armée de retourner à Kidal , il disait des elections sans kidal est dangereux pour le pays et quel malien peut nous dire au jour d’aujourd’hui que Tiébilé n’avait pas raison , au Mali le dénigement des hommes politiques est une mode aucun parti politique n’ a fait un communiqué pour féliciter Tiébilé de l’accord de Ouagadougou sauf le Parena .
      La classe politique malienne est très méchante, chers internautes vous pouvez critiquer les propositions de Dramé et non tomber très bas en insultant .

  13. lisez le premier point de la conclusion que tiébilé vient de lancer je cite ” 18- Sans un large consensus national, il n’y a pas de solution durable à la crise du Nord”.
    Rien qu’avec cette phrase tiéblé devait être arrêté car il prend ses souhaits en pessimiste réel à moins que je comprenne français sinon c’est un défi qu’il lance à l’Etat, à la communauté internationale et tous les acteurs qui se sont impliqués dans la recherche de la paix honnêtement ou malhonnêtement pour le Mali.
    Il est entrain de ce démasquer au fure et à mesure que le jour “J” s’approche.
    Merci.

    • Les internautes à la solde du pouvoir réagissent en injurant sans lire le contenu des de l’analyse , et retenir les propositions de Dramé.
      En 8 mois de rencontres pas une seule fois la délégation malienne n’a fait de tête à tête avec la CMA a cet effet on ne peut pas parler de négociations plutôt de réunion dont le résultat est un echec .
      Même en cas de signature de cet accord le nord ne stabilisera .
      Pour rappel à ceeux qui ont la mémoire courte Dramé a conduit avec succès les negociations entre le 14 Mai2013 et le 18 Juin 2013 , il est parvenu à faire renoncer les groupes armés à l’indépendance , à l’autonomie et accepter la forme laïque et Républicaine du Mali.
      Grâce á Tiébilé Dramé le mali à organisé des élections qui a permis á IBK d’aller battre camppagne à Kidal , si IbK avait suivi les accords de Ouagadougou comme prévu , si les maliens avient compri Tiébilé quand il disait il fallait reporté les Elections pour permettre à l’administration et l’armée de retourner à Kidal , il disait des elections sans kidal est dangereux pour le pays et quel malien peut nous dire au jour d’aujourd’hui que Tiébilé n’avait pas raison , au Mali le dénigement des hommes politiques est une mode aucun parti politique n’ a fait un communiqué pour féliciter Tiébilé de l’accord de Ouagadougou sauf le Parena .
      La classe politique malienne est très méchante, chers internautes vous pouvez critiquer les propositions de Dramé et non tomber très bas en insultant .

  14. Tieblé, si tu pouvais te taire, le Mali avancera bien. La signature de cet accord va dévoiler beaucoup de promesses tenues par Tiéblé et clicailles à ces rebelles et Narcotraficants. Tiéblé fait parti de la branche politique de mouvements armés et il voudrait que toutes les initiatives partent de lui car son complice Blaise compaoré n’est plus dans le réseau. Personne en bon Maliens, digne fils et noble ne doit écouter Tiéblé Dramé.
    Il ne dira rien de positif car nous voulons finir cette guerre et faire face à l’essentiel tu veux nous proposer une négociation d’usre et avec quelle ressources? n’as- tu pas pitié du Mali Tiébilé?
    Après la signature, on mobilise notre diplomatie sa mise en oeuvre. Point d’autres distractions comme le propose tiébilé!
    Vraiment tiébilé tais-toi!!!!!!!encore tais-toi!!!!! et laisse ce pays, que tu dois tout, respirer. Malheureux!!!!!

  15. “des concertations nationales inter maliennes : • Une conférence de consensus national ”
    OUI!
    PERTINENT!

    “Le dialogue avec les djihadistes”
    NON! 👿 👿 👿
    ABERRANT! 🙄 🙄 🙄

    Quel “dialogue” y a-t-il à mener (ou même juste à engager!) avec des poseurs de mines, des agresseurs armés de villageois, de camps militaires, de gendarmeries, etc? 🙄 🙄 🙄 🙄

    Va-t-on UN JOUR (un jour…) comprendre qu’avec des GUERRIERS ne ne fonctionnent que dans une logique de GUERRE, il n’y a aucune autre solution que….la guerre! 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 Quoi que prétendent les pacifistes et autres “pro-accords”! 🙄 🙄

    Les tueries et les attaques récurrentes de ces temps derniers ne sont-elles pas SUFFISANTES pour le comprendre et pour l’admettre? 😯 😯 😯 😯

    Qu’on le veuille ou pas (et que l’on soit prêts militairement ou pas, hélas), on ne PEUT PAS faire l’économie d’une guerre;

    Il ne sert à rien de tergiverser plus longtemps en cherchant 1000 moyens d’éviter la confrontation, alors qu’elle est INELUCTABLE avec des gens qui eux, ne connaissent que le “dialogue” de la Kalash! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  16. Comme il est faux et vide ce Monsieur! “djéli té malo, n’ga tén da bé wochi”=”même si tu es homme de caste Dramé, tu dois avoir un peu de dignité” 😉 😉 😉

    • vraiment il faut etre nul pour tenir de propos comme ça,vous pensent que un pays peut avancer avec les espris de la haine gratuit, mon cher Alpha Bourankè;un peu de civilisation monsieur .

      • Les internautes à la solde du pouvoir réagissent en injurant sans lire le contenu des de l’analyse , et retenir les propositions de Dramé.
        En 8 mois de rencontres pas une seule fois la délégation malienne n’a fait de tête à tête avec la CMA a cet effet on ne peut pas parler de négociations plutôt de réunion dont le résultat est un echec .
        Même en cas de signature de cet accord le nord ne stabilisera .
        Pour rappel à ceeux qui ont la mémoire courte Dramé a conduit avec succès les negociations entre le 14 Mai2013 et le 18 Juin 2013 , il est parvenu à faire renoncer les groupes armés à l’indépendance , à l’autonomie et accepter la forme laïque et Républicaine du Mali.
        Grâce á Tiébilé Dramé le mali à organisé des élections qui a permis á IBK d’aller battre camppagne à Kidal , si IbK avait suivi les accords de Ouagadougou comme prévu , si les maliens avient compri Tiébilé quand il disait il fallait reporté les Elections pour permettre à l’administration et l’armée de retourner à Kidal , il disait des elections sans kidal est dangereux pour le pays et quel malien peut nous dire au jour d’aujourd’hui que Tiébilé n’avait pas raison , au Mali le dénigement des hommes politiques est une mode aucun parti politique n’ a fait un communiqué pour féliciter Tiébilé de l’accord de Ouagadougou sauf le Parena .
        La classe politique malienne est très méchante, chers internautes vous pouvez critiquer les propositions de Dramé et non tomber très bas en insultant .

    • Les internautes à la solde du pouvoir réagissent en injurant sans lire le contenu des de l’analyse , et retenir les propositions de Dramé.
      En 8 mois de rencontres pas une seule fois la délégation malienne n’a fait de tête à tête avec la CMA a cet effet on ne peut pas parler de négociations plutôt de réunion dont le résultat est un echec .
      Même en cas de signature de cet accord le nord ne stabilisera .
      Pour rappel à ceeux qui ont la mémoire courte Dramé a conduit avec succès les negociations entre le 14 Mai2013 et le 18 Juin 2013 , il est parvenu à faire renoncer les groupes armés à l’indépendance , à l’autonomie et accepter la forme laïque et Républicaine du Mali.
      Grâce á Tiébilé Dramé le mali à organisé des élections qui a permis á IBK d’aller battre camppagne à Kidal , si IbK avait suivi les accords de Ouagadougou comme prévu , si les maliens avient compri Tiébilé quand il disait il fallait reporté les Elections pour permettre à l’administration et l’armée de retourner à Kidal , il disait des elections sans kidal est dangereux pour le pays et quel malien peut nous dire au jour d’aujourd’hui que Tiébilé n’avait pas raison , au Mali le dénigement des hommes politiques est une mode aucun parti politique n’ a fait un communiqué pour féliciter Tiébilé de l’accord de Ouagadougou sauf le Parena .
      La classe politique malienne est très méchante, chers internautes vous pouvez critiquer les propositions de Dramé et non tomber très bas en insultant .

  17. Dialogue avec les djihadistes????? Ce bouffon n’a t-il pasq encore compris que les terrorists ne comprennent que le langage des armes?????

  18. comme à son habitute, le parena est une force de proposition. La conférence de consensus national me parait etre une bonne idée. Merci Mr Dramé. Vive l’opposition !

  19. Cette rencontre n’aboutira à rien de positive, ce que TIEBILE ne comprend pas, c’est que les deux entités ne connaissent pas le terme dialogue, les djihadistes sont buttés à la charia et cela personne ne peut les ôter de l’esprit et quant aux groupes armés, ils sont sûre que le Mali n’a pas d’armée et avec çà, ils ne cesseront pas. Et aussi, il que TIEBILE sache que dans la géopolitique internationale, le pays doit s’imposer, sinon personne ne le respectera. Il est temps et grand temps que nous bombions nos muscles pour faire savoir à ces hommes armés que nous sommes des descendants d’hommes qui ont conquis ces espaces sous régionaux.

  20. Belle initiative mais je crains fort qu’il aie un possible dialogue avec les « djihadistes » car ils sont au service de forces obscures. Adressez vous a RIYADH ou DOHA,si vous voulez une solution pacifique ou passez a l’action dans le cas contraire ❗ 🙁

  21. Belle initiative mais je crains fort qu’il aie un possible dialogue avec les “djihadistes” car ils sont au service de forces obscures. Adressez vous a RYADH ou DOHA,si vous voulez une solution pacifique ou passez a l’action dans le cas contraire ❗ 🙁

    • Merci copain Lynx22, Mr. Dramé n’a pas tord sur beaucoup de points mais son ” dialoguer avec les jihadistes” ca c’est autre chose pour une personne qui se respecte et bien politicard comme lui, il ne devrait pas ennoncer ce propos. Et en plus la majorité de ces groupes armés sont des associés de ces assassins – terroristes qui sont entrain de semés le chaos dans Notre. En plus une grande partie d’entre eux et leurs chefs sont etrangers a part iyad et quelques uns. De toutes les facons les USA ont mis leur tête a prix MORT OU VIF, iyad et semblables. Plus question que lui en tout cas soit vu a ciel ouvert même S’il est quelque part dans le Nord.

Comments are closed.