Baba Akhib Haidara, à propos de la révision de la Constitution : « Fracture sociale actuelle dans notre pays cela m’attriste… j’aurais souhaité un peu plus de calme… »

1
Conférence d’entente nationale : La gifle de Soumana à Baba Hakib Haïdara
Baba Akhiba Haidara, président de la commission d'entente

Le Médiateur de la République, Baba Akhib Haidara, a exprimé son opinion face à la fracture sociale due au projet de la révision de la Constitution du 25 février 1992 qui ne cesse de défrayer la chronique dans notre pays. C’était à l’occasion d’une conférence de presse qu’il animée le mercredi 28 juin passé lors de la présentation et de l’explication de son rapport annuel à la presse.

Actualité oblige les journalistes ont posé la question au Médiateur de la République pour savoir son opinion et quel rôle son Institution joue face à la situation actuelle de notre pays. « Fracture sociale actuelle de notre pays, cela ne laisse personne indifférent. Je parle en tant qu’un citoyen et non en tant Médiateur cela m’attriste. Moi qui ai connu ce pays bien avant l’indépendance. Nous sommes dans une situation difficile  où tout le monde a conscience que nous avons énormément problèmes à résoudre », a-t-il répliqué.  Pour lui, il y a un projet de révision constitutionnelle qui n’est pas un crime, parce que cela fait parti des prérogatives du président de la République constitutionnellement reconnu. « Que ce qu’il propose ne rencontre pas l’agrément de tous, cela est normal dans une démocratie. Qu’il ait des gents qui disent ‘’je vote oui’’ et d’autres disent ‘’je vote non’’ est tout à fait  cela est normal », a-t-il renchéri. A l’en croire, on ne fait pas un référendum seulement lorsque c’est tout le monde qui d’accord pour voter OUI.

« On fait un référendum pour savoir ceux qui sont pour ou ceux qui sont contre, si une majorité est pour, ; on applique et si une majorité est contre on n’applique pas pour moi c’est aussi simple que cal», a-t-il soutenu. Avant de rappeler qu’il y a eu une première marche, on a entendu les commentaires et on a entendu aussi ce que le Gouvernement a dit par rapport à la saisine de la Cour Constitutionnelle.

« Je n’ai pas de leçons à donner à qui que ce soi. Pour moi, chacun est libre de son opinion. Je vous dis mon opinion à moi », a-t-il précisé. Et d’ajouter  « J’aurais souhaité un peu plus de calme, pour permettre au pays de passer ce petit cap », a-t-il recommandé. A ses dires, l’exercice de droit démocratique, la contestation démocratique est un acte tout à fait normal dans la Constitution et ne s’arrête pas maintenant. « Tant qu’on aura une majorité et une opposition, il y aura toujours ce genre d’exercice », a-t-il éclairé. Et il a appelé aux uns et aux autres d’avoir conscience de l’état dans lequel notre pays se trouve. Pour lui, s’agissant d’une question de vote, chacun doit voter sur sa conscience.

Quel rôle le Médiateur de la République peut apporter pour apaiser cette situation ? Selon Baba Akhib Haidara, le Médiateur de la République n’a pas d’initiative d’intervention ; il faut qu’il soit sollicité. Alors le Médiateur ne peut s’autosaisir, il faut qu’il soit saisi par qui de droit. En sus, il a expliqué que selon le texte qui institue le Médiateur de la République, en plus des deux domaines (Réclamations et interpellations), il peut être chargé d’une mission particulière décidée soit par le président de la République soit par le Gouvernement soit par le parlement. Ce qui a été le cas l’année dernière à la suite d’une décision du président de la République, a-t-il rappelé. « Mais cela ne distrait pas le Médiateur de ses responsabilités originelles », a-t-il garanti.

Seydou Karamoko KONE

PARTAGER

1 commentaire

  1. Baba, gardez votre energie pour vos prieres et benedictions. Ce pays a longtemps vecu sous l’ombre de la Baraka de nos ancetres et les premiers dignitaires. On pas encore fini de prononcer une phrase qu’on se precipite de poser son contraire en acte. Le Mali est UN et indivisible en meme temps An Te et An Son na marche le meme jour. Avez vous vu l’eau partager la meme tasse que le feu? Arretons de nous mentir point final aux probleme je vous le jure.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here