Baber GANO, Secrétaire général du RPM: « le RPM répondra à toute attaque contre IBK »

8

Répondant aux questions des journalistes sur les attaques de l’opposition contre le pouvoir en place, en l’occurrence l’institution du président de la République, le secrétaire général du RPM dire que le parti ne restera plus désormais muet face à quelle que réaction outrageuse que ce soit. Ce sera la ‘’réponse du berger à la bergère’’ ! Lisez plutôt la réaction de Me Baber Gano !

Nous sommes indignés, offensés et outrés que certains propos ou certains comportements soient invités dans le débat. Ce que nous n’acceptons pas dans le cadre des échanges d’éthique morale, parce que pour rien, on ne doit tolérer que le président IBK soit la ciblé, que quelques personnes instrumentalisées se permettent, sur la toile, de le prendre en nom et de le proférer des injures. Sur ces comportements. Cela n’est pas Malien. Nous ne pouvons pas accepter que l’honneur et la dignité du président IBK soient jetés aux chiens. Nous pensons que lorsque des comportements atteignant la personne du président et l’injuriant dans sa dignité sont constatés, que normalement, à notre place, c’est le ministre de la Justice et le procureur général qui devaient ouvrir une procédure. À défaut, que nous-mêmes reprenions le débat à notre niveau. Car l’institution de la république n’est pas n’importe quelle institution.

Lors de la 1ere conférence du président, nous avons dit que l’armature politique du parti a été conçue à partir de l’idéologie politique et de la référence politique de IBK. À partir de ce moment, lorsque IBK est atteint, vous voudriez comprendre notre indignation sur ces propos. Ce sont des propos affligeants et inacceptables au plan politique. Désormais, nous allons demander d’ouvrir des enquêtes contre ces personnes que nous savons où elles se trouvent. Aussi, nous savons le Mobil qui les anime. Face à ces injures, nous n’allons pas permettre à IBK de descendre dans l’arène politique pour répondre à ces vulgaires personnes. Je dis non à cela. Nous savons tous que ces calomnies consistent à déstabiliser le pays, de tenir l’image du pays et du président IBK. Nous sommes déçus d’entendre certains propos qui ne sont pas du genre civilisés. Je pense qu’à 70 ans, un homme de ce respect ne peut pas faire l’objet d’une injure aussi grave que celle que nous sommes en train d’entendre. Donc, plus que jamais, nous montons au créneau. Nous n’acceptons plus que l’image de notre président soit ternie et bafouée par certaines personnes instrumentalisées. Cela est le rôle politique que nous allons jouer désormais. Nous avons dit, oui à IBK, avec 2 00 800 de Maliens en 2013. Cela ne peut pas être un soutien amorphe et qui n’a pas d’action. Nous ne pouvons pas garder notre soutien à IBK dans l’inertie totale. Nous sommes désormais portés à aller répondre à ces gens-là, mais dans la manière avec laquelle ils sont en train de se comporter. Dans la plus grande légalité, nous allons suivre leurs objectifs, section par section, pour connaître leur Mobil. Ainsi, ce sont toutes les sections du RPM qui seront là pour être à l’avant-garde de ce combat contre l’injure, la calomnie politique. Oui, vous pouvez critiquer un régime, oui vous pouvez ne pas être d’accord avec un régime, oui vous pouvez ne pas être d’accord pour une vision politique, oui vous pouvez élever le débat à l’Assemblée nationale puisque cela est républicain, mais non l’injure publique. On peut déférer n’importe qui sur la responsabilité pénale d’une injure publique devant les autorités judiciaires. Face à cette situation, nous pensons que le rôle du procureur général et du procureur de la république d’entamer une action, s’il ne le fait pas nous sommes dans l’armature politique et intellectuelle de IBK. Nous devons comprendre que IBK est notre guide politique et que nous l’ayons consacré comme le président fondateur du parti, en ce moment nous ne pouvons pas laisser ces mots-là dormir et ne pas être à l’avant-garde de la protection de son image et de son intégrité. Ça, nous allons instruire à toutes nos sections, mais nous n’allons agresser personne. Nous n’allons plus accepter d’être offensés par des personnes instrumentalisées. Cela va cesser.

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. POURQUOI CE GOUVERNEMENT DE TÊTARDS, DE MOLUSQUES, DE NOUILLES, D’INVERTÉBRÉS REFUSE UN DÉBAT CONTRADICTOIRE SUR LES QUESTIONS AUSSI IMPORTANTES.

    POURQUOI LES JURISTES DU MALI NE RÉCLAMENT PAS CE DÉBAT..
    ET POURTANT LE MALI REGORGE DE SPÉCIALISTES EN DROIT INTERNATIONAL ET RELATIONS INTERNATIONALES.

    IBK ET SA MAFIA SONT PRIS DANS UN TOURBILLON QUE SEUL LE MONOLOGUE PEUT ÉTOUFFER.
    TOUS LES MINISTRES, LES RPMISTES, S’ADONNENT À DES INTERVENTIONS À SENS UNIQUE.
    ILS ONT FAIT LA MÊME CHOSE QUAND IL ONT SIGNÉ L’ACCORD DE DEFENSE AVEC LA FRANCE.

    L’ACCORD DE LA HONTE RÉDIGÉ PAR LA FRANCE ET L’ALGÉRIE, MAIS IMPOSÉ À IBK LE POLTRON.
    IBK A CONTOURNÉ LA SOCIÉTÉ CIVILE ET LES DÉPUTÉS AVEC L’AIDE DE SA MAFIA.
    NOUS ASSISTONS AUJOURD’HUI À L’EFFET BOOMERANG DE LA DÉLINQUANCE INSTITUTIONALISÉE PAR MANDÉ FOUGARIBA

  2. D’ou sort cet hyppopotame Baber Gano, il n’est pas Malien et il n’est pas malin, il est aussi NALOMA qu’IBK qui a ete tres facilement “piege” par Bert Koenders selon les journalistes.

  3. Me avec tout le respect , je dis qu’on a déjà entendu cette musique et on peut la chanter même en dormant . Depuis l’affaire des avions et des équipements militaires ,ce sont les mêmes refrains . Vous voulez aider IBK mais vous ne savez pas comment . Tantôt on parle de justice , tantôt de répondre coup par coup et quoi d’autres . Le tigre n’a pas besoin de sa tigritude pour bondir , il le fait spontanément . Alors des actes maintenant .

  4. Personne est manipulé IBk c’est un traitre incompétent corrompu avec la connexion des mafia international comme Tomi-Baber on est pas du tout impressionné par vos sottises il faut dire au docteur frelate Treta Le vrai putschistes c’est trouve aujourd’hui à koulouba la famille d’abord et le Mali après

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here