Bataille pour la présidentielle de 2018 : Moussa Sinko tient « le régime IBK pour responsable des tentatives d’assassinats »

30
Moussa Sinko Coulibaly
Moussa Sinko Coulibaly

Après le refus des autorités  d’autoriser le meeting de lancement de son mouvement dénommée « Plateforme pour le changement »,  au Stade du 26 mars ce 20 janvier, le désormais ex-général Moussa Sinko Coulibaly, a tenu hier sa première conférence de presse au siège de la Plateforme pour le changement dont il est le porte étendard. Il n’a pas hésité de qualifier le régime IBK de « dictature » tout en dénonçant les pratiques d’espionnage  téléphonique et des  « tentatives d’assassinats, d’enlèvements, de menaces, d’intimidation, de harcèlement dont sont victimes les forces du changement et en particulier les membres de mes clubs de soutien ».

Le premier accrochage entre le régime IBK et le général démissionnaire vient d’avoir lieu. ” Le président IBK et son gouvernement dirigé par le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, après avoir constaté qu’un demi-million de Maliens sont prêts à aller au stade pour manifester leur désir de changement, ont décidé d’annuler l’autorisation qui nous avait été au préalable accordée “, a déclaré hier le général Moussa Sinko Coulibaly pour expliquer à ses sympathisants les motivations du régime IBK pour interdire le meeting de lancement de sa plateforme pour le changement initialement prévu pour ce 20 janvier au stade du 26 mars.

Pour le général démissionnaire, « un régime qui ferme les stations radios sans raison, qui harcèle les stations de télévision sans raison, qui empêche les manifestations publiques sans raisons s’appelle  en français une dictature.  Puisqu’il convient désormais d’appeler le régime du président IBK et de son gouvernement dirigé par le premier ministre SBM une dictature, nous demandons à cette dictature d’arrêter sans délai ce petit jeu qui ne mène nulle part”, a rappelé l’ex-patron du ministère de l’Administration territoriale sous la transition.

Et le général Sinko de pointer du doigt le régime pour ses écoutes téléphoniques illégales et de la violation permanente de la vie privée des uns et des autres. ” Nous tenons la “dictature” du président Keita et son gouvernement pour responsables des tentatives d’assassinats, d’enlèvements, de menaces, d’intimidation, de harcèlement dont sont victimes les forces du changement et en particulier les membres de mes clubs de soutien”, soulignera-t-il.

Le porte étendard de la Plateforme pour le changement de conclure et de rassurer  « le président IBK et son gouvernement qu’aucune manœuvre administrative, aucune menace de quelques natures que ce soit  ne sauraient arrêter les forces du changement dans leur quête de justice, de paix et de sécurité ».

Oumar B. Sidibé   

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

30 COMMENTAIRES

  1. Et cet enfoiré attend maintenant pour faire ces révélations? Il dénonce des tentatives d’assassinats auxquelles il a certainement participé, compte tenu des rapports qu’il entretenait avec le président. Il est mêlé à bien d’autres affaires beaucoup plus graves et beaucoup plus obscurs, que ces tentatives d’assassinats et d’enlèvements qu’il impute au président de la République, complice de la maudite junte de Kati. Leurs divergences sont survenus lorsque le président a carrément refusé d’intervenir en faveur de Sanogo et compagnie, qui croupissent en prison dans l’attente de leur procès. IBK propose de les sortir de prison après leur condamnation en usant de son droit de grâce. Une fausse note jouée par le président, dans la partition qui lui incombe au sein de l’orchestre du ” Coup d’Etat Bande ” de Kati. Le chef d’orchestre, depuis sa cellule de prison, a réagit avec une certaine amertume à cette décision aussi inattendue qu’inopportune du président. Il avait pourtant juré de les faire libérer le plus rapidement possible, sans leur en préciser les contours. Cette option n’avait pas été envisagée dans le deal qu’ils avaient passé avec IBK. Cette attitude du président s’apparentant à une trahison aux yeux des Sanogo, a sonné le début de la crise entre les complices d’hier. Moussa Sinko en sait des choses alors? Le déballage peut commencer car, le Général de pacotille n’attendait qu’une pareille occasion pour se défouler sur le pouvoir qu’il ne semble pas tenir par les couilles, comme le croyaient à tort certains d’entre nous. Donc, il y’a eu des tentatives d’enlèvements et d’assassinats dans ce pays? Qui voulaient assassiner les miliciens du régime? Qui donc voulaient-ils enlever parmi les hommes politiques du pays? Ces affirmations font froid dans le dos. Dire que le Mali est dirigé par des tueurs, des monstres froids ne doit plus étonner personne. La disparition du confrère Birama Touré a donc une explication? Le Général ne doit pas s’arrêter en si bon chemin, il doit tout dire aux Maliens qui d’ailleurs, ne sont même pas au courant des tentatives présumées. L’on sait seulement, qu’il se passe quelque chose de pas très clair qui lie la junte au président. Vivement que le Général soit plus bavard s’il veut acquérir des voix et faire basculer le cœur de certains Maliens. En tout cas, le moment n’arrange pas IBK. Il doit certainement se préparer à la contre offensive en élaborant un piège infaillible au crétin de Général de pacotille. Et, ce n’est que maintenant que ce pédé accepte de parler. Il dira tout sauf sa contribution à la fraude organisée pour faire élire IBK. Moussa Sinko risque gros, il le sait, mais les circonstances s’apprêtent aussi bien au déballage qu’aux disparitions forcées. Quelle bande de criminels. En tout cas, chers compatriotes, vous voilà prévenus. Le régime de IBK organise des enlèvements et des assassinats, chacun doit se mettre sur ses gardes, particulièrement les politiciens, les journalistes et les activistes.

  2. Reglement de compte entre les putschiste et leur complice IBK, ça ne regarde pas le Mali

    Sinko et le CNRDE sont les principaux facteurs de l’élection d’IBK qui n’avait aucune chance si les organisateurs des élections étaient contre lui.
    Sinko a même volé et tout fait pour qu’IBK soit élu.
    Le CNRDE estime avoir été trahi par son complice IBK : Sanogo n’a pas été libéré et Sinko n’a même pas eu son portefeuille de ministre d’administration.

    Quand des loups se bagarrent, c’est dans l’intérêt des agneaux.
    Donc cette guerre de règlement de compte arrange l’intérêt supérieur du Mali qu’ils avaient trahi par un putsch en pleine guerre contre les rebelles et qu’ils ont économiquement pillé.

    Sinko vaut mieux qu’IBK parce que lui au moins il s’est clairement assumé comme putschiste.

  3. Fakrou bouare ignamokoden djeliden tu te prends pour qui?le chien fakrou tu ignore toujours le citoyen lambda. Nos mamans, nos pères, nos frères sont très tres fatigué toi tu es là a défendre aveuglement ce rigime de bricolage.

  4. Il convient de préciser à ceux/celles qui jettent le bébé avec l’eau du bain que le meilleur peut sortir du pire, le vivant du mourant et vice versa. Chacun de nous a des qualités. Pourtant, la qualité humaine individuelle se distingue de la qualité d’homme d’état. Présentement, quel candidat potentiel a SUFFISAMMENT DE COURAGE pour résister aux pressions exercées sur le Mali tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Une évaluation de qualité, dans ce sens, nous aidera à choisir le candidat gagnant de 2018.

  5. Héy, Sekou TRAORE, arrêtes tes hyèneries dégeulasse !!!
    Tu penses pouvoir manipuler des humains avec tes cris d’hyène affamée !!!!

    Éh tè foy wèrèyé suruguba nalomaba kongotoba kô.
    Ika suruguya dabila, ka mògòsèbèya daminè.

  6. Vive le mali mettez l’intérêt du pays au dessus de tout sentiment mais nous savons mais déplorons le silence de nos autorités sachant déjà les de la situation dont nous vivons actuellement tout le monde sait que aujourd’hui ça va pas du tout

  7. Si par haine et par méchanceté vous supporte ce Mutin Moussa sinko avec la Bande de sanogo qui a Déstabilise l’Armée Malienne pour donne un avantage aux rebelle et islamistes du Nord , Vous allez regrette amerment ; Ces Mutins Moussa sinko et sanogo ont tue sauvagement les soldats maliens à Kati après avoir fui le Front auquel ils n’ont jamais mis pied

  8. Je constate une véritable passion dans ces échanges d’idées. Le pouvoir c’est aussi les autres. Faisons des analyses en gardant à l’esprit l’intérêt du pays. Le candidat potentiel MSC a dénoncé des pratiques contraires à la démocratie- il faut les constater. Si des preuves contraires existent, fournissons les. Si MSC a fait partie de la gouvernance à un moment de sa carrière, en soit cela ne doit pas faire de lui un mauvais candidat. Qui ne commet pas d’erreur? A titre personnel, je soutiens, sans réserve, toute initiative de nature à mettre l’intérêt du pays en avant.

    • ALORS TU VOTES TOUT SAUF IBK CAR IL A MIS L’INTERET DE SA FAMILLE AVANT TOUT ET N’A JAMAIS EU L’INTERET DU MALI A COEUR.

  9. Si ce que dit l’ ex général MOUSSA S COULIBALY est justifié à savoir que lui et ses militants sont victimes du harcèlement du régime d’ IBK,ça veut dire qu’ IBK est entrain de perdre son sang froid.
    L’ autre IBK est il entrain d’émerger à l’approche des élections,celui qui n’hésitait pas,pendant les premières années de sa primature,à gazer les retraités,torturer les animateurs de radio au camp 1 de Bamako….?
    Si c’est le cas,il faut s’attendre à une confiscation du pouvoir cette année car cet énervement explique la volonté d’Ibk de garder le pouvoir par tous les moyens.
    Ce qui arrive à MOUSSA S COULIBALY est réservé à tous les autres qui veulent l’ alternance.
    Les forces pour l’ alternance doivent vérifier les dits,et être solidaires si c’est justifié.
    IBK A CERTAINEMENT DÉCIDÉ QU’IL FERA SON SECOND MANDAT QUELQU’EN SOIT LES CONSÉQUENCES.
    Ça ne doit pas étonner quand on sait les relations que L’HOMME IBK a tissé avec les dirigeants qui ont confisqué le pouvoir par des méthodes qui ressemblent à ce que MOUSSA S COULIBALY décrit,sont morts au pouvoir tout en prenant le soin de préparer leurs fils.
    OUMAR BONGO et EYADEMA sont idolatrés par IBK.
    Ce serait leurs décevoir que de PASSER le relais à la suite d’une élection.
    IBK fera tout pour organiser une élection bâclée quel qu’en les conséquences pour le pays.
    On le constate dans l’organisation des élections que l’opposition ne cesse de dénoncer les limites.

  10. C’est maintenant que ce jeune officier supérieur verra ce que les pauvres populations du Mali enduraient avec cette République bananière d’IBK, de son fils et de sa femmes. De toutes les façons notre pays est entrain de prendre un autre virage très important pour la fixation de son destin face aux forces du mal tel que ce régime dictatorial d’IBK, de son fils et de sa femme. La bataille serrait âpre et très âpre, mais la victoire est indéniable, car nous sommes à l’époque de la démocratie et non au temps des partis uniques. Il faut que IBK et son entourage sachent que cette époque des partis uniques est finie et est à jamais révolue même si ce groupe n’a jamais participé à la lutte contre le régime dictatorial du Général Moussa TRAORE sous le parti unique de l’UDPM dont lui-même en était le Président.

  11. Une question aux maliens. Moussa Sinko ne fait-il pas partis du régime IBK? Il a été ministre sous ce régime et a été nommé directeur de l’école militaire d’où il a démission il y’a de cela quelques semaines. Moussa Sinko a fait partie du régime IBK jusqu’à récemment.

    Un putschiste qui dit d’un régime démocratiquement élu qu’il est dictatorial. Lui il est opposant à IBK il y’ a seulement quelques jours. Qu’ils se renseignent auprès des opposants éternels. Ils lui diront comment il est difficile d’être opposé au président IBK.

    Ce régime fait face aux mensonges de tout genre et diffamation depuis plus de 4 ans et cela n’empêche guère le président IBK d’être toujours celui que les maliens préfèrent. Alors que le général trouillard qui pour ne pas être affecté à sévaré a troqué son tenu militaire contre la veste du politicien sache que le président IBK a la baraka en lui et ce ne sont pas des mots qui peuvent l’affecter.

  12. Que cela est réconfortant de voir que ton adversaire est si faible comme l’ensemble des détracteurs du président IBK. Si Moussa Sinko a une telle importance auX yeux des gens qui ne veulent pas voir IBK au pouvoir, je me demande alors le rôle de l’opposition malienne qui a fait la grande gueule pendant quatre ans.

    Le constat est le même chez tous les hommes avertis. Il n’y aura pas d’alternance en 2018 car tout le monde un vu comme un sauveur. Pendant les premières heures du président IBK nous avons vu une opposition bouillante qui avec le temps est entrée dans ses petits souliers. Ce n’est donc pas l’opposition malienne qui ferra partir IBK.

    Avec le feuilleton de la révision constitutionnelle, la plateforme antê abana était vue comme l’obstacle qui ferra barrage au président IBK en 2018. Mais quand le président IBK a sursis au projet la plateforme a volé en éclat. La plateforme antê abana n’est pas non plus l’alternative.

    Le drogué Ras bath et sa bande avec comme slogan alternance 2018 semblait pour certains la chance à saisir pour vaincre IBK en 2018. Mais le problème avec ces gens c’est qu’ils n’ont pas encore un candidat à présenter aux maliens. Et l’imposture de Ras Bath est mise au clair par ces anciens camarades. De plus leur prise de bec avec les religieux les a complètement discrédités. C’est aussi le CDR et sa bande de drogués qui ferra cette alternance.

    Aujourd’hui le dévolu est mis sur Moussa Sinko. Mais les détracteurs du président IBK seront encore une fois déçus car comme tous les autres cités ci-dessus, il va s’éteindre seul. Comme j’aime à le dire il arrivera aux adversaires du président IBK ce qu’ils craignent le plus. C’est à dire la réélection du président IBK en 2018.

  13. on est ensemble ce n est pas seulement bko qui vous soutiennent comme le crois certains mais tout le mali meme au dela qu ils aillent se renseigner avant de parler courage encore on est ensemble courage mon general ne vous laissez pas impressioner par ses voyous qui ne savent que fanfaroner

    • Toi tu soutiens tout le monde tel un robot. Au moment de faire un choix entre tous ceux que tu soutiens ç sera difficile.

  14. IBK ne gagnera nul part au Mali. Il ne faut pas qu’on se caresse au sens des poils, ce temps est revolu. Je suis dans la logique de M. Moussa Sinko COULIBALY dans laquelle d’ailleurs se trouvent beaucoup de citoyens deçus des comportements dans la gestion de IBK. Je pense que de plus en plus, il se rend compte en personne qu’il ne fait plus notre affaire pour beaucoup de raisons. Beaucoup de courage à M. Moussa Sinko COULIBALY. Nous le soutenons. En tout cas personnellement, j’ai confiance en lui.

  15. Sacré Putschiste….”Il n’a pas hésité de qualifier le régime IBK de « dictature » tout en dénonçant les pratiques d’espionnage téléphonique et des « tentatives d’assassinats, d’enlèvements, de menaces, d’intimidation, de harcèlement dont sont victimes les forces du changement et en particulier les membres de mes clubs de soutien ».Lui Sinko sait tout ça? Nous autres Maline lambda on se sait pas tout ça, en tout cas pas au Mali et de la part du régime IBK. TU veux te présenter, trouve d’autres arguments. La victimisation ne passera pas ici. Ce que nous savons c’est que tu était la tête pensante de Sanogo. Ce que nous savons c’est qu’en quelques mois vous avez pillé ce pays. Vous avez traqué l’argent pour vous en mettre plein les poches. Le cerveau du putsch le plus absurde du monde veut devenir Président. On aura tout vu ici…..Kabako, mais on est là

  16. ÉHHH……MALI DÉNW A YÉ WUILI…!

    SORTEZ LES TAM TAM, LES DJÉMBÉ, LES BALANI… !

    LES SIGNES COSMIQUES SONT LÁ: LA FRANCE PRÉPARE SA FUITE !

    BOUBEYE, LE PLUS “MIEUX PLACÉ” DES LARBINS DE LA FRANCE ESSAYE DE SAUVER LA TETE DE SON MAITRE FRANCAIS, McROND-MACRON.

    TOUS LES AGISSEMENTS DE LA FRANCE , AU SAHEL, SONT DIGNES D’ UN “COUPEUR DE ROUTE” OU D’ UN PIRATE DE FLEUVE OU DE MER.

    LE SEUL BUT DE LA FRANCE AU SAHEL EST DE PERTURBER LES ROUTES DE LA SOIE QUI PASSENT PAR CETTE RÉGION.
    AU MALI ON EN PARLE PAS, ET POURTANT ELLE EST DÉJÁ CONCRETE : LA LIGNE HAUT-DÉBIT INTERNET QUI VIENT DU SUD MALI ET QUI DOIT ABOUTTIR JUSQU’ AU NORD DU PAYS EN EST UN TRONCON, UN SEGMENT.

    UNE BONNE NOUVELLE POUR LE MALI : LA FRANCE N’ A PLUS LES MOYENS MILITAIRES, NI LES MOYENS ÉCONOMIQUES DE SES PROJETS DE PERTURBATIONS .

    PIRE, LA FRANCE A ÉPUISÉ “DÉMOCRATIQUEMENT” TOUTES SES RÉSERVES DE RESSOURCES HUMAINES LARBINISÉES Á MORT FRANCO-ARABIQUEment POUR SES PROJETS COLONIALISTES:
    DE NOS JOURS, NOS PEUPLES RECONNAISSENT Á 99% TOUS SES TRAITRES,
    ET PRESQUE TOUS LES AGENS DE LA FRANCE SONT CONNUS, ET DÉMASQUÉS.

    CHERS COMPATRIOTES LA NOUVELLE DU SIECLE SUIT , TENEZ BIEN :

    ++ LA FRANCE EST EN TRAIN DE TROQUER Á BEIJING SES “INTERETS GÉOPOLITIQUES”, POUR DES FAVEURS ÉCONOMIQUES ET COMMERCIALES Á LONG TERME ++

    ENCORE ET ENCORE :
    ++ LA FRANCE EST EN TRAIN DE TROQUER Á BEIJING SES “INTERETS GÉOPOLITIQUES”, POUR DES FAVEURS ÉCONOMIQUES ET COMMERCIALES Á LONG TERME ++

    LA FRANCE S ‘ APPRETE Á VENDRE LE G5-SAHEL Á LA CHINE…!

    TOUT COMME UNE ENTREPRISE, LA FRANCE A :
    1- MONTÉ LA STRUTURE DU G5-
    2- CAPITALISÉ CE G5 AVEC L’ ARGENT DES AUTRES ( SURTOUT DES ARABES)
    3- COMMENCÉ Á TROQUER UNE FORTE, DÉTERMINANTE IMPLICATION DE LA CHINE EN
    ÉCHANGE D’ UN PARTENARIAT GLOBAL STRATÉGIQUE AVEC PÉKIN…! ..!…!

    AINSI, LES NEGRES NE SE VENDENT PAS SEULEMENT SUR LES PETITS MARCHÉS LIBYENS, MAIS AUSSI AU CAC40, Á LA BOURSE DE PARIS. BON DIEU..! EH “DANNIBAÁH”…!…!

    L’ ALGERIE, NOTRE GRAND VOISIN MILITAIREMENT, EST DU CAMP DE L’ AXE MOSCOU-BEIJING: VOILÁ LE CADRE DE LA VISITE DE DEUX JOURS QU’ ÉFFECTUE BOUBEYE POUR PROSPECTER LE TERRAIN….!

    LE CHANGEMENT DE DIRECTION EST ENVISAGÉ, MAIS SOUS LE STRICTE CONTROLE DE LA FRANCE.
    LA PÉRIODE LATENTE, LES 5 ANS DU MANDAT DE IBK, VOULUE PAR LA FRANCE ET COLORÉE DE BEAUX DISCOURS PAR IBK, SEMBLE TOUCHER SA FIN PAR MANQUE DE “CARBURANT” : LA FRANCE DISCREDITÉE Á JAMAIS ET TOUS SES LARBINS DÉMASQUÉS ET DÉVOUÉS Á MORT.

    QUE LE PEUPLE MALIEN S’ ASSUME, SURTOUT LA JEUNESSE…!

    CEUX QUI, PAR SERVITUDE VOLONTAIRE, PAR LACHETÉ, PAR LARBINISME CONGÉNITAL , ONT OPPRESSÉ LEURS PEUPLES AU PROFIT DES INTERETS FRANCAIS DOIVENT ETRE ARRETÉS ET PUNIS PAR LE PEUPLE.

    OUI Á LA JUSTICE POPULAIRE: LA JUSTICE RÉPUBLICAINE ÉTANT INEXISTANTE.

    LES TETES “PENSANTES” CALIBRÉES ET PROGRAMMÉES Á LA SERVITUDE VOLONTAIRE ENVERS LA FRANCE, NE SONT PAS APTES, BIOLOGIQUEMENT-NEURO-PHYSIOLOGIQUEMENT, Á DIRIGER LE MALI VERS LE MONDE LIBRE NAISSANT AUTOUR DES AXES DU BRICS : CES TETES DOIVENT TOMBER , MÉCANIQUEMENT.

    QUE LA JEUNESSE MALIENNE S’ ASSUME FACE Á LA FRANCE ESCLAVAGISTE …!

    QUE LA JEUNESSE MALIENNE S’ ASSUME FACE AUX LARBINS ESCLAVAGISTES DE LA FRANCE …!

    VIVE LE MALI LIBRE, DANS UNE AFRIQUE LIBRE…!

    SIGNÉ:
    WAZEKWA TOLO Doe,
    SPIRIT OF Zimbabwe Banconi Ghetto-City of Wadawada,
    Colombia of Bamako DC .

  17. Coup sur coup .Il faut appeler les chose comme ils sont .La dictature c’est vrai ca .Ce n’est pas pour rien que ibk a npmme Boubye comme Pm .Il pense que ce dernier pourait mettre frein a Sinko.Mais vain est leur tentative .La jeunesse Malienne est fatiquee de ces vieux Beby boumeur de 1947.
    Il est temps que le regime se ressaisi sinon ce serai trop tard

  18. Jeune frere Moussa, ball a’ terre. Je vous conseillerais vivement d’eviter certaines declarations contre le president. N’acceptez pas qu’on vous utilise contre le president! Les 500 000 dont vous parlez, ne sont pas necessairement vos supporters. IBK PEUT PERDRE BAMAKO ET GAGNER A’ L’ELECTION PRESIDENTIELLE. LE MALI NE SE LIMITE PAS A’ BAMAKO.
    Jeune frere, soyez tres prudent!!! Vous etiez le directeur de cabinet du General Sanogo puis vous etiez le ministre de l’administration territoriale. Vous savez comment le pouvoir a ete’ transmis de la junte aux civils. TOUT CE QUE VOUS PENSEZ ETRE NEGATIF CONTRE IBK, EST EGALEMENT NEGATIF CONTRE… VOUS! Vous etes encore jeune et vous avez toute votre vie devant vous!!! Je vous aime bien, c’est la raison pour laquelle je vous conseille de vous eloigner du terrain politique. Votre demission de votre poste et des FAMAs etait une erreur de votre part. Si vous pensez que votre securite’ est en danger, je vous conseillerais d’aller a’ l’etranger pour vous faire oublier!
    Je vous souhaite une bonne chance dans la vie!
    Petit Keita qui se croit president, NI IMA FARA N’DOGO KE’ LA , IBE’ WORO SONGO BO! AW KEITALAKAW TE’ MOGO YE’. RIRE!!!!!

    • Quel wuruwaye digne fils d’un wuruwaye, je ne pensais pas que tu pouvais tomber ci-bas, mais rien de surprenant qund on a un QI inferieur a celui d’une anesse c’est toujours comme ca. T’as pas honte du tout, malankoln den, i ta coulouchi don.

    • Lololol, on aura tout entendu.
      Mais seulement a coup d’état pour le changement c’est le pire que le Peuple recolte et des soldats rates, des simples officiers sont toujours propulses des generaux par des politichiens. AAAAHHHH MALIBA.
      On dit que les tortues savent la ou se mordre nonnnnnn lololollllllllllllll. Que les langues se delient, nous verrons bien.
      Alors a suivre….

  19. Voici ma solution pour le Mali:
    “Les grands enjeux de notre époque ne peuvent pas se résoudre par le discours, ni par le vote populaire, mais par le fer et le sang” !!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here