Bataille présidentielle : Des Conseillers URD, l’alliance RPM-CDS et Barica optent pour Modibo Sidibé

0
0

Le désormais candidat à l’élection présidentielle du 29 avril, Modibo Sidibé continue sa visite de prise de contact avec le pays profond. Il était dans les cercles de Yanfolila, Bougouni et Kadiolo le week-end dernier. En plus des chefs lieux de cercles, il a rencontré les populations dans leurs villages, fractions et hameaux de culture. 

En plus des salutations aux chefs de villages, imams et autres chefs coutumiers, les populations profitent de la présence de l’ancien Premier Ministre parmi eux pour évoquer les difficultés d’accès à l’eau potable, la route, la multiplication les centres de santé et l’auto suffisance alimentaire. Les populations de Fourou et de Misseni ont mis  l’accent sur  certains actes que  Modibo Sidibé  a eu à poser dans les domaines de la santé des affaires étrangères et à la primature avec l’initiative riz, qui a permis aux paysans d’acheter l’engrais à 12 500 FCA le sac.

En faisant le tour des 12 communes de Yanfolila,  en se rendant dans plus d’une cinquantaine de villages, sur la centaine que compte le cercle, Modibo Sidibé s’est rendu compte  de l’état des routes, des difficultés d’accès à l’eau potable mais aussi  de dures épreuves que les populations vivent au quotidien. En parcourant les routes, disons-les pistes, le candidat de la convergence sans qu’on ne lui dise mot,  a compris les peines et les difficultés dans lesquelles vivent nos populations. Les 12 communes sont toutes prêtes à voter pour Modibo Sidibé. Même son de cloche chez les autorités traditionnelles, que sont les chefs de villages, imams, chefs de fractions ou de hameaux de culture.

‘’Une fois élu, il ne faut pas nous  oublier,  vous voyez  dans quel état nous sommes. Vous avez parcouru nos routes et on ne doit rien vous dire encore’’. Ces propos sont du chef de village de Faraba Coura, dans la commune de Koussam. ‘’Nous n’avons pas d’eau potable, nos fruits et autres légumes pourrissent ici faute de routes’’.

De la commune de Séré Moussa ani Samon, en passant par Kalana, Djalon Fila, ou encore le Guaniaga et Guana, les mêmes problèmes persistent. La dure réalité du cercle de Yanfolila réside dans le fait qu’il regorge d’énormes potentialités et dans plusieurs domaines. Très contents de la présence de Modibo Sidibé parmi eux, certains responsables n’ont pas abordé les difficultés. Ils se sont réjoui  des actes posés par Modibo Sidibé. Le chef de village de Misseni pense que faire le déplacement de leur village est  important à plus d’un titre : ‘’Modibo Sidibé est celui qui a initié les Cscom, le scanneur de Point G, l’urgence de Gabriel Touré, l’initiative riz, le projet sans lequel en 2008-2009 il n allait pas y avoir de culture de céréales au Mali car le sac d’engrais coutait 35 000 FCFA. Alors que  Modibo l’a ramène à 12 500 FCFA’’.

A Filamana, le chef des patriarches a pris l’engagement de se battre pour la candidature de Modibo Sidibé. Malayi Sidibé s’est dit très confiant  pour sa victoire : ‘’ Regarde moi bien, c’est Malayi Sidibé. Je ne te mens  pas, les résultats  le prouveront. On va faire des bénédictions pour vous tout de suite, il n y a aucune inquiétude’’.

En guise de contribution dans le paiement de la caution du candidat, le chef de village de Siékorolé a donné 50 000FCFA à Modibo Sidibé,  tout comme le patriarche des Diakité, El hadj Bréhima Diakité  qui a donné 50 000 FCFA à Modobo Sidibé. Ce qui lui  fait 110 000 FCFA, car Ouassala avait le premier village à lui donner 10 000 FCFA comme contribution.

De Tangadougou à Doussoudiana, en pensant par Fourou et Loubougoula, ou encore Kalana et Misseni, la question de la participation au vote a occupé une place de choix, surtout lors des échanges avec les populations. Dramane Sangaré du groupe d’actions pour Modibo Sidibé, revenait de façon recurrente sur le retrait des cartes d’électeurs, la participation du maximum d’électeurs, ‘’Vous ne devriez pas vous fatiguer, vous êtes venus aujourd’hui ça nous fait plaisir, mais la meilleure mobilisation se fera le jour du vote’’.

Partout où l’ancien Premier Ministre est passé, les populations ont pris l’engagement de faire un vote massif en sa faveur le 29 avril.  Cela est d’autant rassurant que le candidat lui-même pense que le plus important, c’est le 29 avril 2012 : ‘’ Nous devrons tout faire pour une victoire claire au petit soir du 29 avril prochain, il y va de la crédibilité de notre démocratie’’.

Si a Yanfolila on ne parle de politique, parce que tous les militants des partis politiques ont opté pour Modibo Sidibé, dans la commune de Tora, cercle de Bougouni,  les 17 membres du conseil communal, composé d’élus de l’Adema, URD, alliance RPM-CDS, Barica ont décidé de soutenir la candidature de Modibo Sidibié. Tout comme le maire de Misseni , Nampaga Dembélé du CNID soutient la candidature de Modibo Sidibé. En somme, Modibo Sidibé a visité plus de 70 villages dans les cercles de Yanfolila, Bougouni, Sikasso et Kadiolo.

Samakoro KONE

 

 


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.