Blocage des Concertations nationales : La Copam accuse le FDR

3 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Les membres du Mouvement Populaire du 22 mars  2012 (MP22) ont animée une conférence de presse, le 22 novembre 2012 à la Radio Kayira. Cet échange avec les hommes de médias a porté sur les  concertations nationales qui devaient se tenir du 26 au 28 novembre 2012 au CICB.  Cette conférence de presse était animée par Pr Rokia Sanogo, en présence de Mohamed Tabouré, d’Amara Doucouré  et du Dr Oumar Mariko. 

Oumar Mariko

Il s’agissait pour les organisateurs de cette rencontre d’informer l’opinion nationale et internationale sur la position du MP22 par rapport aux concertations nationales des 26, 27 et 28 novembre 2012.

La principale conférencière, Pr Rokia Sanogo, a rappelé que la grande mobilisation du peuple malien pour soutenir la Convention nationale des 21 et 22 mai 2012, organisée par la COPAM, a confirmé la nécessité et l’utilité de l’entente entre les forces vives de la Nation. Par la suite, affirme-telle, le MP22 a continué à mobiliser ces forces vives pour des concertations nationales en vue de proposer des solutions idoines pour une sortie de la crise. «Le refus de ces concertation nous a conduits au blocage institutionnel actuel et à un retard de huit mois pour la résolution de la crise», a-t-elle ajouté.

A l’en croire, ces assises nationales devaient permettre de trouver des propositions concertées et efficaces pour le changement, dans l’intérêt supérieur du peuple malien. Et cela, dans le respect de la légalité d’une part, et de l’impérieuse nécessité de concilier les exigences de la préservation de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale avec les exigences démocratiques, d’autre part.

«Nous refusons une concertation dont les résultats sont connus à l’avance, avec plus d’inconvénients que d’avantages pour le Mali et le peuple malien. Nous sommes pour une convention nationale souveraine qui donnera des solutions efficaces de sortie de la crise .C’est pour cela que nous proposons aux échanges, la constitution d’un organe politico-législatif, un Conseil National de Transition pour le Changement, qui va piloter la transition pour  la libération totale du territoire national et l’organisation des élections générales transparentes et crédibles acceptées de tous», a expliqué Pr Rokia

Répondants aux questions des journalistes, elle dira que le MP22 n’a jamais hésité à aller à la Convention nationale et  à y participer, à travers la COPAM. Enfonçant le clou, elle a révélé que c’est le FDR qui est l’auteur du blocage de la tenue des concertations nationales tant prônées par les Gouvernement de la transition.

LASSANA

SOURCE:  du   28 nov 2012.    

3 Réactions à Blocage des Concertations nationales : La Copam accuse le FDR

  1. • Visit a lot of properties. Of course, the mega-mom now thinks she is the victim of
    prejudicial thinking. Real estate thiruvananthapuram is far approaching the growth in real estate business.

  2. tintin-toti-tata

    Je ne comprends un fait. Les gens de la copam sont toujours entrain d’accuser le fdr. Je pense qu’il est largement temps de trouver autre choses à dire aux maliens. Un moment il soutenaient que le fdr est impopulaire. Comment ce fdr impopulaire peut toujours empêcher des gens qui se disent honnêtes de travailler. Il serait possible de chercher les ennemis du Mali du coté copam.

  3. Bougobalini

    Des voleurs qui crient au vol, c’est le monde a l’envers. Quel spectacle affligeant!
    Des gens qui se permettent de defendre un coup d’etat debile fait a un regime elu par le peuple, qui etait en fin de mandat, et qui n’ont meme pas la decence de la boucler quand on veut parler de democratie. AKOUMA BANA!

    Quelle honte!!!