Deux noms circulent dans les hautes sphères de l’Etat pour remplacer Moussa Mara : Bokary Treta ou Modibo Kéïta au poste de Premier ministre

19
 Deux noms circulent dans les hautes sphères de l'Etat pour remplacer Moussa Mara
Modibo Keita, Bocar Tereta (G-D)

Depuis la rencontre du président de la République avec les députés de son parti, le samedi 11 octobre 2014 au palais de Koulouba, les rumeurs relatives à un éventuel départ du Premier ministre Moussa Mara se font de plus en plus persistantes. Nommé à la grande stupéfaction de l’opinion publique, suite à la démission de Oumar Tatam Ly dans les conditions que l’on sait le 5 avril dernier, le jeune (quadragénaire) Moussa Mara était attendu pour rester aussi longtemps possible auprès du doyen IBK. Aujourd’hui, insuccès après insuccès, malheurs après malheurs sur fond de mauvaise gouvernance, Moussa Mara est décrié et les barons du parti majoritaire ne cessent de réclamer sa tête. Pour le remplacer à la Primature deux noms sont cités, à savoir Bokary Treta, ministre du développement rural mais surtout Secrétaire général du RPM, et Modibo Kéïta, ancien Premier ministre et actuel Haut Représentant du chef de l’Etat aux pourparlers inter-Maliens d’Alger. Le premier étant proposé par le Bureau politique national du RPM, le second ayant les faveurs du président IBK, selon des sources concordantes.

L’arrivée de Moussa Mara à la Primature à la suite de la démission inattendue de Oumar Tatam Ly avait laissé plus d’un Malien sur sa faim. En effet, encore moins la surprise créée par la démission du banquier apolitique, la nomination à la tête de l’Exécutif de ce jeune président d’une petite formation politique qui n’a qu’un seul député à l’Hémicycle, a été considérée comme un cinglant désaveu de la part du parti présidentiel. Ce choix que rien ne justifiait sur le plan politique a été mal compris de la part également de l’opinion publique.

Ne pouvant remettre en cause le choix du président de la République, seul maître à bord, le RPM avait fait bon cœur contre mauvaise fortune. Dans un communiqué rendu public dans les jours qui ont suivi la nomination du nouveau chef du gouvernement, le Bureau politique national (BPN) du RPM avait félicité le Premier ministre sortant tout en prenant (simplement) “acte de la nomination “ de Moussa Mara. Une attitude qui prouve que le choix d’IBK porté sur Moussa Mara, président du parti YELEMA, n’a pas été du goût (un euphémisme) de Dr Bokary Treta et de ses camarades du RPM. Mais qui allaient garder le silence et faire profil bas afin de ne pas s’attirer les foudres du président de la République, le seul décideur en la matière.

 

L’image de Moussa Mara détruite par les événements de Kidal

Si la jeunesse de Moussa Mara avait été considérée comme un atout lors de sa nomination à la tête de l’équipe gouvernementale, la visite controversée qu’il a effectuée à Kidal et la débâcle de notre armée qui s’en est suivie a mis à nu l’inexpérience de Moussa Mara dans la gestion des affaires publiques. Ajoutés à cela l’affaire de l’avion présidentiel acquis à hauteur quelque 20 milliards FCFA qu’il a mal très défendu devant les représentants du peuple, la tension sur le front social et le panier de la ménagère de plus en plus dégarni, les espoirs du peuple ont été très vite déçus.

 

Mais ce sont surtout les sanctions du Fonds monétaire international (FMI) suite à la mauvaise gouvernance des maigres ressources de l’Etat qui sont venues détruire de manière quasi irréversible l’image de l’équipe gouvernementale actuelle. En effet, dans le dossier sulfureux des contrats d’équipements militaires et de l’achat de l’avion présidentiel, le nom de plusieurs sont évoqués comme présumés coupables de surfacturations à hauteur de plusieurs milliards FCFA. La mauvaise communication du gouvernement sur ces questions a fait dire par certains qu’il y a eu “mensonge au sommet de l’Etat”.

 

C’est compte tenu de cette situation où la tristesse se lit sur le visage de nombre de nos compatriotes, que le parti présidentiel s’est senti interpellé par ces affaires de corruption au sommet de l’Etat et cela au moment où la nation implore Dieu afin qu’il explose du fait de la crise du nord du pays. De même que les hésitations du président de la République a limogé les ministres et autres hauts cadres suspectés dans cette affaire de détournement de deniers publics sont venues également interpeller les barons du RPM qui ont vite de déclarer que “aucun cadre du parti n’est impliqué dans ces affaires qui défraient la chronique depuis quelques mois déjà.

 

Malgré les assurances données par le président IBK, selon lesquelles personnes ne sera au-dessus de la loi”, lors de sa rencontre du 11 octobre dernier avec les députés de son parti, l’on ne voit toujours rien venir.

Alors que tout attend, même au sein de la majorité parlementaire, que des têtes tombent. A commencer, selon certains responsables du RPM, par le Premier ministre Moussa Mara dont le parti d’IBK n’a jamais accepté le choix porté sur lui pour diriger le gouvernement.

A dire aussi que Moussa Mara n’a pas eu de chance depuis qu’il occupe le fauteuil primatorial. Mais si cette situation dépend moins de lui… En tout cas, pour le RPM, il est temps de le remplacer. Selon des sources concordantes, cette volonté a été exprimée lors d’une énième rencontre des dirigeants du parti des Tisserands tenue le vendredi dernier, en présence d’IBK. Pour conduire la nouvelle équipe gouvernementale, le RPM aurait jeté son dévolu sur son Secrétaire général, Dr Bokary Treta, ministre du Développement rural.

Au moment où le locataire de Koulouba pense porter son choix sur l’ancien Premier ministre Modibo Keïta, Haut-Représentant du chef de l’Etat aux pourparlers inclusifs inter-Maliens d’Alger.

 

Mamadou FOFANA

PARTAGER

19 COMMENTAIRES

  1. TRETA est la bienvenue car il faut rendre à César ce qui l’appartient.Militant de la première heure DU RPM .Secrétaire Général bref c’est l’homme qu’il faut pour le MALI.

  2. Cet article est fait par un ennemi du pays un apatride. Le Mali actuel n’a ni besoin de parti présidentiel ni de ressortissant du sud ou du Nord, le pays a besoin d’un digne fils compétent loyal et soucieux du développement pour le bonheur de tous. Je ne défends pas Moussa Mara mais je sais qu’il est plus compétent et plus honnête que tous ceux qu’ils veulent sa tête. Pourquoi ne pas demander directement la tête du Président IBK car ces apatrides n’aiment que le Chaos total pour le Mali?

  3. De toutes les façons prendre un PM comme Modibo KEITA est très mauvais, car il a contribué à l’amorce des évènements du 26 Mars 1991; dans la mesure ou il a servi le régime de Moussa TRAORE. Cet homme doit se reposer et laisser le Mali entre d’autres mains.

  4. En ce moment ci, après le cas M. Oumar Tatam Ly, IBK n’a pas intérêt à se débarrasser de M. Moussa Mara. Parmi les barons de RPM, je ne vois pas de tête crédible pouvant faire face à notre opposition dans son état actuel.

  5. Pourquoi ne pas conserver Mara comme PM, ramener Tatam a’ son ancien poste de… PM et nommer ensemble Treta et Modibo comme… PM!!!! WHY NOT!!!! AVEC TOUTES LES DIFFICULTE’S DU MONDE, LE MALI PEUT BIEN UTILISER 4 PM A’ LA FOIS! (rire)

  6. Même si Mr Mara doit partir ne liez pas cela à la situation de Kidal!
    Mara n’a pas commis un crime en se rendant à Kidal ce sont les groupes armés MNLA HCUA MAA et leur complice qui ont commis des crimes.

    • Effectivement, 🙄

      😯 Quant ils se mettent à accuser Mara, en aucun moment ils ne mentionne une quelconque responsabilité du mnla et associés, ni l’inaction complice de la france et de la minusma, comme si c’est Mara qui est allé provoquer les bandits dans leur pays…incroyable ! 🙁

      Si vous (les Maraphobes) n’aimez pas sa tête, cela se dit en une seule phrase, allez-y et arrêtez de nous distraire ! 👿

      • c’est l’idiot de Mara qui s’est enteter d’aller labas. Il a ete utilise comme bouc-emisseur d’IBK pour le piege et se debarasser d’un adverssaire pour les prochaines ellections presidentielles.

  7. Un an…

    Deux Premiers Ministres… :mrgreen:

    IBK ,’a aucun programme pour le développement du Mali. Nous avions tous cru naïvement qu’après les législatives, nous aurions un programme de gouvernement. Après sa nomination, Moussa Mara a bien lu quelque chose à l’Assemblée… 🙁

    Mais… depuis… où en sommes-nous ? … quelqu’un se souvient du programme ? :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    A mon avis… IBK a l’énergie d’un grabataire… Et ses voyages en avion ne sont que du grand bluff ! D’ailleurs, ses discours maintenant c’est du n’importe quoi ! Pas sérieux !

    L’Afrique a connu de grands hommes d’Etat ! … Quoi qu’on dise, c’étaient de vrais seigneurs !

    Les Modibo, Senghor, Sékou Touré, Houphouët, Nasser, Niéréré, Bongo, Kényatta… et tant d’autres…

    Certains n’étaient pas vraiment recommandables… Mais c’étaient de grands messieurs… de vrais dignitaires !

    Notre IBK, qui a pourtant été élu avec 77,62 % des votants… déçoit les maliens !

    :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    • Ouf. .. 😆 😆 😆 St Brou est dans ses souvenirs et ses archives ce matin. Bonjour 😆 😆 😆 Fais attention à ton coeur hein.. 😆 Ainsi va notre Maliba… les priorités sont ailleurs 😈 😈

  8. SVP CE MODIBO KEITA VIENDRA ENCORE REGLER QUOI DANS CE QUE NOUS VIVONS AUJOURD’HUI.SOYONS SERIEUX NI TRETA NI LUI NE POURRONS CONDUIRE CE PAYS COMME CELA SE DOIT

  9. 😯 “…L’arrivée de Moussa Mara à la Primature à la suite de la démission inattendue de Oumar Tatam Ly avait laissé plus d’un Malien sur sa faim…” 👿 ça c’est lorsque vous vous mettez du côté des vautours du Rpm, M. le journaliste !

    🙁 Ces vautours, qui bavent devant la charogne du vieux Mali, du moins ce qui en reste, après le passage des hyènes…

    “Quant on veut noyer son chien, on l’accuse de rage”

    Moussa Mara partira si telle est la volonté d’IBK, mais je plains celui qui le remplacera. Au lieu de l’aider dans sa lourde tâche, on a tout fait pour mettre des bâton dans ses roues, ça c’est de la méchanceté gratuite que rien ne justifie, il ne vous a rien fait, la politique au Mali, c’est du “fadéngna djougou”, 🙁 méchanceté gratuite, pure égoïsme !

    Mais, “A chacun son tour chez le coiffeur” vous pensez faire mieux que lui ? Et bien tout le monde vous verra à l’œuvre…heureusement que Dieu ne dort pas ! ❗

    Et à IBK, je dis ceci : « quant on tue son chien de garde, celui d’un autre te mordra » ! 🙁

    Je ne suis ni de son parti, ni membre de près ou de loin de sa famille, mais je suis écœuré par tous ces acharnements gratuits contre Moussa Mara ! 👿

    • Oui mais Frère Sèkè, leur souci ce n’est ni Mara ni le Mali mais les avantages qu’ils vont avoir en arrivant à ce poste. Les argumentaires avancés ici et sur Kidal et sur les scandales financiers sont plus liés à IBK que Mara… Sinon l’affaire de Kidal, quelqu’un a bien autorisé Mara à y s’ aventurer, pour preuve l’accueil qui lui a été réservé et jusqu’à dans la concession privée d’IBK à Sebenicoro. Chaque jour quelqu’un commande un article sur ce Mara, comme si la course à la primature est devenue le sens de leur existence. Je connais pas ce Mara mais cette histoire de Premier Ministre devient agaçant à la fin 👿 👿 👿

    • @ seke, merci pour ton commentaire mais comme koudis l’a mentionne: ces crocodiles, vampires et vautours ne se souicent de rien du Maliba, c’est les postes et les raines du pouvoir qui les importent. Meme si Mara a fait quelques maladresses c’est comprehensible et il a ete bete-ment pousse et lui meme il s’est jete sans la gu-eule du loup sans chercher a comprendre les consecenques a kidal, avec l’oiseau de malheur, la lutte contre la corruption etc…Mara est un brebi parmis ces loups affames, il apprendra a ses depends.
      Sinon je vois aps comment ces charognards s’acharnent sur un animal mort pour prendre une bouffet du restant, le Maliba. Du moins pour le moment. Qu’ils le veuillent ou pas le nettoyage se fera par tous les moyens necessaires et meme s’il faut demander la demission de ladji le roi des inchallah sans actions ni preuves avec sa racaille, on le fera, le PEUPLE le fera, inchallah 😀 . Restons sur nos gardes et soyons vigileants.

  10. Si ce Treta là ne devient pas Premier Ministre du Mali, il risque de piquer une crise cardiaque 👿 Le Mali fait face à des scandales qui germent de partout et lui son souci c’est d’être PM. Incroyable personnage!! Avoir une ligne de Premier Ministre sur son CV fait du bien dans un pays aussi corrompu comme le notre. 🙄

    • I can see.
      He’s a man on power trips.
      Il va boulerver et casser tout sur son passage.
      Tereta is the President’ man.

  11. Depuis près de 6 mois vous les journaleux maliens vous soûlez avec cette histoire de “départ de Mara” QUI FERA LE BONHEUR DE TOUS CEUX QUI NE PEUVENT VOLER et vous revenez toujours avec un nouveau nom:un coup c’est Mohamed Alphoussény Touré, un coup c’est Toumani Djimé Diallo, tantôt c’est Tréta et aujourd’hui c’est Modibo Keita…C’est pourquoi on ne peut plus faire confiance à vos révélations. 😉

  12. Même si le Président change de premier Ministre comme une chemise,cela ne resoudra pas les grands problèmes du moment tant qu’il ne punit pas ces cadres corrompus et incompétents qui ont fait souffrir le peuple malien pour satisfaire leurs intérêts sordides.

Comments are closed.