Bureau national des jeunes de l’ Urd à Dioïla : Une tournée nationale au pas de charge

0
0

Dimanche 19 février 2012, le président des jeunes du  Bureau national  de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), Dr Madou Diallo, accompagné d’une forte délégation,  a effectué un déplacement sur Dioïla dans le cadre de la mission de recensement des problèmes des 55 sections jeunes du parti sur l’ensemble du territoire.


Le Bureau national des jeunes, devenu l’instance la plus active de l’Union pour la République et la Démocratie (Urd) est en train de faire une surprise agréable au parti. En effet, lors du congrès de l’Urd en février 2011, la jeunesse du parti, avec son tout nouveau président, Dr Madou Diallo, indiquait qu’elle n’est pas venue pour amuser la galerie. Raison pour laquelle elle avait pris un certain nombre d’engagements dont essentiellement le paiement de la caution du candidat du parti, à travers des visites de terrain pour rencontrer toutes les sections des jeunes du parti en vue de les galvaniser pour assurer une victoire éclatante au parti à la présidentielle de 2012.
Pour honorer cet engagement, le président Diallo à la tête d’une forte délégation, est en train de faire le tour du pays. C’est ainsi qu’après la visite de plusieurs localités, l’équipe du Dr Diallo s’est rendue à Dioïla pour échanger avec les camarades trouvés sur place sur les problèmes auxquels ils sont confrontés afin d’élaborer un mémorandum qui sera destiné à la Direction du parti, avant de procéder à la collecte des fonds pour le paiement de la caution du candidat Soumaïla Cissé.
Devant une foule remarquable venue des 23 sous-sections du cercle pour remplir la salle de spectacle de Dioïla, le représentant du secrétaire général de la section de ladite localité, Mama Camara, a exprimé sa satisfaction et sa fierté de recevoir la délégation du bureau national des jeunes qui ne lésine sur aucun moyen pour rester en contact permanent avec sa base. Avant de terminer, il a salué les efforts que déploient les jeunes sur le terrain.
Quant à la présidente des femmes de Dioïla, Mme Sidibé Mariam Sanogo, elle dira que cette visite réconforte et électrolyse davantage tous les militants du parti. «Cette visite va permettre à notre jeunesse de comprendre qu’elle n’est pas seule dans sa lutte et que la hiérarchie pense à elle».
Pour sa part, le président des jeunes de la section de Dioïla, Drissa Koné, après avoir souligné la bonne santé du parti, a évoqué des problèmes que rencontrent les jeunes de l’Urd dans son cercle. Il s’agit notamment du manque de moyen de transport et du chômage des jeunes. «Nous sommes confrontés à de sérieux problèmes de communication, faute de moyen de déplacement. Nous avons la volonté d’être en contact permanent avec les sous sections des jeunes. Mais, avec la seule moto que nous possédons, nous avons du mal à réaliser cette volonté » précisera-t-il. Qu’à cela ne tienne, il a affirmé que sa section est dans la logique de la mobilisation des troupes pour la victoire aux prochaines élections. Signalons, qu’auparavant, il a remis au président Diallo la modeste mais symbolique somme de 300.000Fcfa en guise de contribution au paiement de la caution de Soumaïla Cissé.
S’agissant de Baba Noel Coulibaly de la sous-section de Béléco et d’Amadou Timitey, président de la sous-section de Fana, ils ont tout simplement abondé dans le même sens que leur président : « Nous savons  que Soumaïla a toutes les qualités pour diriger notre pays. Celui qui a dirigé 8 pays n’aura aucunement de souci pour un seul pays. A notre niveau, nous sommes au travail et bien armés pour atteindre notre objectif » ont-il clamé.
Un signe d’engagement
Le patron des jeunes, Dr Madou Diallo, a rappelé que cette visite rentre dans la logique d’honorer les engagements pris lors du congrès des jeunes. Il a expliqué aux jeunes du «Banico» l’intérêt que le candidat Soumaïla Cissé accorde à la problématique de l’emploi des jeunes. Lors de son investiture, Soumaïla avait lui-même souligné que cette problématique est une bombe à retardement et qu’il s’attellera à y apporter les réponses adéquates une fois aux affaires» a rappelé Diallo. Pour ce faire, poursuivra Dr Diallo, chacun doit se mettre en ordre de bataille. Il n’a pas oublié de signifier aux jeunes que le paiement de la caution du candidat, par eux, est très symbolique. C’est un signe d’engagement. « Si non, ajoute-il, notre candidat ne manque pas de moyen pour payer sa caution. Et mieux, ils sont nombreux dans le bureau politique national à pouvoir payer cette caution» a précisé le président des jeunes. Pour convaincre davantage l’assistance, il a laissé entendre que parmi les candidats déclarés, Soumaïla est le mieux placé pour répondre aux aspirations des populations de Dioïla. Car, explique-t-il, l’économie de cette localité est basée sur la coton-culture. Maîtrisant les rouages de la CMDT, il ne tardera pas à relancer l’économie de Dioïla.
Dr Diallo a également évoqué l’attachement du candidat Soumaïla à la patrie. «Après sa gestion glorieuse à la tête de l’UEMOA, Soumaïla a été sollicité par des institutions internationales comme le FMI et la Banque mondiale. Il a décliné toutes ces sollicitations, car il sait qu’il constitue un espoir pour le Mali »  martèlera-t-il.
Parlant de la rébellion au  septentrion du pays, il dira qu’avec Soumi ce phénomène récurrent appartiendra aux mauvais souvenirs. Comme à l’accoutumée, il terminera en invitant ses camarades à ne pas faire l’amalgame entre les rebelles Touaregs et ceux qui vivent en harmonie avec nous.
Oumar KONATE

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.