Caisse des retraites : des mutations sur fond de règlement de comptes

1

La Directrice générale de la Caisse des retraites du Mali, Mme Oumou Marie Dicko, en retraite depuis décembre dernier, continue à gérer la Caisse et à régler des comptes personnels, à travers des mutations arbitraires.

C’est ainsi que le 14 mars, elle a rendu publique une décision antidatée. Il s’agit de la décision 015 – 246 CMSS, datée du 16 novembre 2015. Comment peut-on officialiser une décision de mutation 4 mois après sa signature ?

C’est vraiment du faux, du faux et usage de faux. En tout cas, les intéressés au nombre de sept s’insurgent contre cette pratique digne d’une autre époque de notre pays.

Ce sont, disent-ils, des mutations sur fond de règlement de comptes. Ils appellent à l’arbitrage bien veillant du ministre de tutelle. A suivre.

Chahana Takiou

 

Gao : le Gouverneur accusé d’abus de pourvoir

Dans la nuit du dimanche 10 au lundi 11 avril, une panne d’électricité s’est déclarée au domicile du Gouverneur de la région de Gao, Seydou Traoré (il ne s’agit pas de Seydou criquet, l’ancien ministre de l’Agriculture). Il était une heure et 15 minutes. Il appela l’électricien du gouvernorat pour lui demander de venir tout suite régler sa panne. Celui-ci lui a répondu: «il fait nuit et je ne peux pas quitter ma famille à cette heure. A partir de 20 heures, je ne sors pas depuis fort longtemps». Offusqué par cette réponse qu’il qualifie d’insubordination, le chef de l’exécutif régional ordonna à la police d’aller chercher cet «électricien gonflé» et le mettre dans les violons. Aussitôt dit, aussitôt fait. L’électricien a donc quitté sa femme et ses enfants, manu militari, pour passer le reste de la nuit au commissariat de Gao. Les voisins du quartier ont cru qu’un terroriste s’était caché dans cette famille. Le matin, ils se sont rendu compte de la réalité : un abus de pouvoir du Gouverneur, Seydou Traoré. Rapidement, les voisins du quartier  se sont mobilisés pour protester au gouvernorat de la Cité des Askia. Résultat: le malheureux électricien sera libéré en début d’après-midi du lundi 11 avril.

 

ASECNA: les pompiers de l’aéroport accusés de non assistance à personne en danger

Dans la nuit du lundi 11 avril dernier, aux environs de 21 heures et 30 minutes, une Mercedes C220-CDI a pris feu au niveau de l’aéroport international, Modibo Kéita de Senou. Une panique générale s’est emparée des lieux, y compris au niveau du parking de l’aéroport et dans les salles d’enregistrement et d’embarquement. Rapidement, les policiers en garde ont sollicité l’intervention des pompiers de l’aéroport. Ceux-ci ont refusé de faire le déplacement, protestant qu’il faille d’abord l’autorisation du Directeur général de l’ASECNA. La voiture a continué à s’enflammer. Certains ont cru à une attaque terroriste. D’autres ont pensé à un attentat suicide. Alors que ce n’était ni l’un ni l’autre. C’est lorsque la voiture a fini complètement de brûler que les pompiers se sont présentés. C’était donc le médecin après la mort. En réalité, les pompiers avaient eu peur dans un premier temps ne sachant pas le motif réel de l’incendie de la voiture. Le propriétaire du véhicule les accuse de non assistance à personne en danger et il n’exclut pas d’intenter un procès contre eux. Parce qu’il a perdu non seulement sa voiture, des documents importants et des petits sous. A suivre.

 

APR: Aliou Ahmadou désigné porte-parole du parti

L’ancien président du mouvement national des jeunes de l’Alliance pour la République (APR), Aliou Ahmadou Sangho, a été désigné, Secrétaire à la communication et à l’information, porte-parole du parti du perroquet. C’était au cours de la première Conférence nationale, couplée aux premiers congrès des femmes et des jeunes de l’APR, tenus le week-end dernier au CICB. C’est une lourde responsabilité qu’il voit comme une promotion faite à la jeunesse. Il aura donc la lourde charge de rendre lisibles et visibles les activités de l’APR. Il dit se plaire parmi les aînés pour pouvoir profiter de leur expérience. C’est un membre fondateur du parti proche du président, Oumar Ibrahim Touré, dont il apprécie le leadership politique.

Auditeur en Master II à Technolab, Aliou se propose de défendre la position  de l’APR, conformément à son ambition de devenir une des plus grandes formations du landerneau politique malien. Déjà très actif sur les réseaux sociaux, il compte mettre d’autres outils de communication à la disposition de son parti. Il se propose de donner la position du parti sur les grands sujets importants et contribuer ainsi à faire entendre l’APR dans les débats de notre pays.

Il a largement contribué à l’organisation des jeunes avant la tenue de ce premier congrès. Il salue la mobilisation exceptionnelle dont a fait montre le peuple APR. Cette mobilisation est la preuve que le parti du perroquet a franchi un cap.

Rassemblées par Youssouf Diallo

PARTAGER

1 commentaire

  1. J’aimerais bien que ce journaliste me dise en quoi cette décision est antidatée, au vu de ses références d’enregistrement.

Comments are closed.