Campagne électorale : Bancoumana soutient Soumi

1

La sous-section de la Commune rurale de Bancoumana a fait une démonstration de force le dimanche 14 juillet à l’occasion de sa rencontre avec les leaders peuls de la localité dans le cadre de la campagne électorale.

 

 

bancoumana xCette rencontre a enregistré la présence de Modibo Camara, chargé du développement de la sous-section par ailleurs chargé de la communication du bureau national de l’URD ; Oumar Kéita, élu communal, Aiché Cissé, vice-présidente de la sous-section de Kalabancoura-Bamako et Mamadou Sidibé, ancien ministre, Cheick Hamalla Bathily, membre du bureau national du parti.

 

 

La Commune rurale de Bancoumana située à 60 km de Bamako relève du cercle de Kati. Cette localité du Mandé est majoritairement composée de Malinkés et de Peuls. Dans cette commune, le parti de la Poignée de mains est en position de force.

 

 

A cette rencontre entre les leaders peuls et certains ténors de la sous-section, le siège de l’URD à Bancoumana a refusé du monde. L’objectif était d’échanger sur le programme du candidat Soumaïla Cissé notamment le volet consacré à l’agriculture et l’élevage. Venus des quatre coins du Mandé ces leaders peuls ont salué l’initiative.

 

 

Comme à l’accoutumée, Issa Traoré, le secrétaire général de la sous-section a souhaité la bienvenue à la délégation de Bamako avant de présenter brièvement sa Commune.  “Notre Commune est un carrefour au Mandé. Nous avons vécu avec les Peuls bien avant l’indépendance du Mali. Ce qui explique leur présence massive à cette rencontre”, a dit Issa Traoré.

 

 

Dijgui Sall, un membre très influent de la communauté peule de déclarer : “Je n’ai jamais fait de politique si ce n’est pas cette année. Nous sommes très mobilisés pour Soumaïla Cissé. Nous resterons mobilisés jusqu’à la victoire finale de notre candidat le 28 juillet prochain. Le Mandé est pour nous, personne ne peut nous battre chez nous. Nous cohabitons bien avec les Malinkés, nos hébergeurs”.

 

 

Ces propos de Sall sont rassurants pour Modibo Camara, l’enfant du terroir, qui se bat corps et âme dans son village natal pour donner un score honorable à son mentor, Soumaïla Cissé.

“Les Peuls sont nos voisins. Mon grand-père, iman de Bancoumana, a été toujours hébergé par les Peuls à Bancoumana. C’est dire que l’histoire nous lie. Etant fidèle à Soumaïla Cissé, je compte beaucoup sur vous et je ne doute point que vous ferez un vote massif pour assurer une victoire éclatante à notre candidat”, a affirmé M. Camara.

 

 

Le 5e vice-président de l’URD, Cheick Hamalla Bathily, cousin direct des Peuls, a galvanisé le public en parlant du programme de Soumaïla Cissé sur l’agriculture et l’élevage et aussi les valeurs intrinsèques du candidat.

A. D.

 

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Surement, on ne doit pas prendre tout au serieux. Qui connait le vrai mande, n’ose pas se prononcer ainsi. Le vrai mande votera toujours pour quelqu’un d’integre capable de retablir l’autorite de l’etat, l’une des valeurs principales du Mande et du Mandeka. Cisse a t il ce kilo??

Comments are closed.