Célébration du 22 septembre: IBK appelle à l’Union Sacrée

28

Après la grand défilé militaire, à la place d’armes de Kati, à l’occasion de la commémoration du cinquante sixième anniversaire de l’accession à la souveraineté internationale, le président IBK, dans une adresse solennelle à la nation, a notamment appelé à l’union sacrée autour de la nation. Un véritable sursaut national qui va au-delà des intrigues politiques…

Ce fut un véritable hymne pour le partage national, ce discours d’IBK, entamé sous un air grave, lors de la commémoration des festivités du 22 septembre, où il a notamment appelé les Maliens, toutes sensibilités confondues à l’union sacrée autour de la nation. C’était à la mythique place d’armes de Kati, ce haut lieu militaire, devant un parterre, composé du gotha de l’armée, des hommes du rang et tout d’un beau monde, celui des chefs d’institutions de la république et d’un public anonyme, joyeux, aimant parfaitement partagé ces grandes retrouvailles autour de l’armée et qui ne rate, pour aucune raison, aucun de ces grands moments de témoignage vis-à-vis de l’armée nationale.

Pour tout ce symbole, hier, le grand défilé militaire de la place d’armes a été une fête miliaire réussie, rythmée dans la pure tradition militaire, ayant tenu toutes ses promesses. Avec un commandant en chef militaire, bien en phase avec son armée, plutôt soucieux à redorer le blason de l’armée dont il salue au passage le sacrifice au quotidien pour un pays, certes meurtri, mais qui amorce, comme il l’a dit, sa remontée inexorable vers la stabilité. D’ailleurs, il avait déjà donné le ton de ces festivités, lors de son discours à la nation, en ces termes : « Notre pays commémore demain le 56ème anniversaire de son accession à la souveraineté internationale. Il le fait en continuant à affronter les conséquences de la terrible crise de 2012 qui avait amené le Mali au bord de l’abîme. Il le fait aussi et surtout avec la ferme volonté de conserver l’entière maîtrise de son destin en s’appuyant pour cela sur les valeurs qui depuis toujours font sa force et constituent son orgueil ».

En ce temps de solidarité, où forcément le sentiment dominant est celui de l’appartenance commune à la nation malienne ; ce que le président IBK qualifie du « souci du pays », nous faisant « transcender nos différences et même nos divergences, c’est l’armée, creuset national, qui apparait comme le socle de l’unité du pays.

Pour le président IBK, il ne peut en être d’ailleurs autrement, en ce sens que le Mali, pour chacun de nous, pris individuellement, est au-dessus des manigances et autres mesquineries sordides. Dans le sens du renforcement des capacités opérationnelles de l’armée, le président IBK a une fois de plus réitéré son ambition pour une armée moderne, équipée et qui doit être apte, dans la dignité et la fierté, à accomplir sa mission de défense du territoire national. Voilà pourquoi il en a profité, au nombre des mesures internes en faveur de l’armée, la loi d’orientation et de programmation militaire qui permettra, selon lui, à « rendre plus efficace l’outil de défense en l’adaptant aux exigences de la guerre asymétrique et aux nouveaux types de menaces ».

Le sacrifice de l’armée nationale pour le pays ne doit être vain, surtout en ces moments troubles, où les périls sont complexes. C’est pourquoi le commandant en chef de l’armée, à l’occasion de cette journée historique, s’est dit préoccupé par les conditions de vie des militaires, à travers les garnisons militaires, lesquelles ont besoin d’être sensiblement améliorées. Une mesure phare qu’il a toujours défendue, vient d’être matérialisée, lors du conseil de ministre du mercredi dernier, à savoir l’adoption de la loi des pupilles de la république. En faisant l’écho de cette nouvelle disposition légale en faveur de la protection des fils de militaires tombés sur le champ d’honneur, comme cela existe dans d’autres pays, le président IBK, visiblement sûr de sa chose, a expliqué qu’il était temps, grand temps, dans notre pays, que l’Etat puisse prendre en charge les enfants des soldats, morts pour la patrie. Sans ambages, il a déclaré que cette mesure sociale, qui vient d’être adopté par le gouvernement, sera transmise à l’Assemblée nationale pour adoption. Et cela, afin de combler un grand vide dont le pays a beaucoup souffert, par le passé.

Au-delà de tout, le président IBK est plus déterminé à renforcer la capacité opérationnelle de notre armée nationale qui gagne, selon lui, chaque jour, en capital de confiance. Assurant que les nouvelles acquisitions permettront de densifier notre outil de défense, le président IBK a fait la révélation comme quoi l’armée malienne, en pleine mutation structurelle et tactique, est en train de se doter de capacités opérationnelles aériennes, pouvant lui permettre de faire face aux nouvelles menaces auxquelles elle est confrontée.

En tout cas, c’est autour de cette armée, requinquée, fière et opérationnelle, que le président IBK, dans sa posture de commandant en chef, appelle tous les Maliens, indépendamment du clivage politique, à faire bloc derrière, dans un élan de sacrifice patriotique ; comme cela se fait, ailleurs, dans le monde, où face à l’adversité, on fait l’union sacrée pour sauver l’essentiel.

Par Sékouba Samaké

PARTAGER

28 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Frère Sikasso et d’autres internautes pensent que le Mali n’est pas indépendant.

    Nous devons sauvegarder l’indépendance du Mali acquise par nos aïeux : nous devons la rebâtir partout où elle peut être ou est en péril, par exemple à Kidal.

    Le Mali étant Un et indivisible, à travers une mise en œuvre sérieuse et sans complaisance, par TOUS/TOUTES, de l’accord de Bamako, nous y arriverons.

    Ainsi, les Maliens se nourriront, se développeront, se défendront par eux-mêmes et la sécurité sera renforcée partout et sera durable.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC, Gouvernance et sécurité
    TEL 00223 95 58 48 97

  2. LEKESSE 2394 heures 21 minutes plus tôt
    IBK I MA FOSSI YE FOLON
    BI DE SERA
    INI KA DEMBAYA ANI I TERIW FALEN KOFAI IKO DABI.
    TROIS ANS
    DE MÉPRIS
    DE CONJUGUAISON DU SUBJONCTIF À TOUS LES TEMPS À UN PEUPLE QUI NE DEMANDE QU’ À COMPRENDRE CE TU LEUR DIS.
    DE VOLS ORGANISÉS
    DE FRAUDE
    DE DÉLINQUANCES FINANCIÈRES
    DINERTIE
    D’INCOMPÉTENCE
    D’INCAPACITÉ
    DE PROMOTION DE LA FAMILLE D’ABORD.
    DE MISE AU RANCARD DU SLOGAN MALI D’ABORD
    DE MENSONGES D’ÉTAT

    TROIS ANS À SE
    TAPER DU LUXE SUR LE DOS DES MALIENS MEURTRIS

    TROIS ANS À LÉCHER LES BOTTES D’UN HOLLANDE TRAITÉ DE PINGOUIN PAR LES FRANÇAIS
    UN HOLLANDE QUI A BATTU LE RECORD DE NULLITÉ DANS L’HISTOIRE DE LA FRANCE

    TROIS ANS À SE SOIGNER SUR LE DOS DES MALIENS DANS LES HÔPITAUX FRANÇAIS ET TURCS.

  3. Bonjour,
    Merci à tous les internautes pour vos contributions, en particulier à Yugubané pour son commentaire.

    Je pense que le Chef d’Etat IBK croit à l’accord de paix mais est soumis aux contraintes de l’accord multi-parties prenantes qui exige le dialogue et un compromis entre elles sur tout ce qui concerne l’accord, en particulier sur l’occupation illégale de Kidal.

    La preuve est que dans ses allocutions du 22 septembre 2016 pour l’anniversaire de l’indépendance du Mali et celle à l’ONU (New York), le Président IBK s’est engagé pour la mise en oeuvre rapide de l’accord et souhaite l’union sacrée autour du Mali et de l’accord.

    Maintenant que, entre autres, l’ONU, la médiation internationale, les Etats Unis, le CSA et le Président IBK, se sont entendus, en plus de l’article 2 de l’accord, et demandent aux parties prenantes de s’engager pour une mise en oeuvre diligente et rapide de l’accord de paix, prenons-nous TOUS/TOUTES la main pour ce faire.

    Croyons à cette accord et avançons, TOUS/TOUTES, pour sa mise en oeuvre effective pour le bonheur des populations Maliennes.

    C’est ainsi que le problème de Kidal sera résolu et chaque Malien pourra aller où il veut, en particulier à Kidal, en toute sécurité.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC, Gouvernance et Sécurité
    TEL 00223 95 58 48 97

    • Bonjour,
      Frère Sikasso, je parle de l’indépendance du Mali que nous devons rebâtir partout où elle peut être ou est en péril, par exemple à Kidal.

      Le Mali étant Un et indivisible, à travers une mise en œuvre sérieuse et sans complaisance, par TOUS/TOUTES, de l’accord de Bamako, nous y arriverons.

      Ainsi, les Maliens se nourriront et la sécurité sera préservé.

      Bien cordialement
      Dr ANASSER AG RHISSA
      Expert TIC, Gouvernance et sécurité
      TEL 00223 95 58 48 97

  4. Il avait déjà l’air d’un con avec son chapeau de Mafioso (toujours trop enfoncé!) et ses lunettes noires de proxénète New-Yorkais, voilà maintenant qu’il se relooke en star de rap!

    Zonkeba aurait-il abandonné son habituel Johnny Walker Black Label pour se mettre à fumer des “choses”?

    La question peut légitimement se poser.
    Houbien?

      • LEKESSE
        Merci mon frère.
        Mais je te signale qu’on peut LARGEMENT te retourner le compliment et te retourner le Bravo, dans la mesure où tes commentaires sont de haute volée!!!!

        Morceaux choisis, entre autres:
        “IBK A ATTEINT SES LIMITES..LE CRAPAUD NE PEUT DEVENIR UN BOEUF….AU RISQUE D’EXPLOSER..JE VOUS ÉPARGNE LES DÉTAILS…”

        ou encore
        “L’UNION SACRÉE DOIT ÊTRE INITIÉE PAR DES HOMMES ET DES FEMMES SOUCIEUX DE L’AVENIR DU MALI
        DES HOMMES ET DES FEMMES QUI PRIORISENT LE MALI ET NON LA FAMILLE ET LES AMIS”

        Bravo à toi LEKESSE!

  5. Comrades what IBK still need to learn to do is let go of using on the Malian people the European psychological maneuvers which the European so successfully used on him. To give the people a ” meaty bone when a steak is due plus possible to deliver is to practice deceit on one own people”. IBK is still to learn where it is feasible he is obligated to treat the Malian people better as oppose to what the Europeans have ever done. There is no alternative. To oppress the people is no substitution for fulfillment of the obligation. Man up or retire now IBK.. No union will ever be sacred where there is deceit. The deceit of corruption plus nepotism makes talk of sacred union laughable. To change is not enough. The government is obligated to do the right thing. It is the only thing which might save us from Civil War. Keep it real. Let us do the right thing now. Very sincere, Henry Author Price Jr. aka Obediah Buntu IL-Khan aka Kankan.

    • كل من الاجتماعات مع الجهات الفاعلة السياسية والمجتمع المدني لتحليل الأولويات الحالية واستكشاف مع رعاية أفضل وسيلة لنقلهم إلى تحميل.

      “إن الأوقات التي نمر بها ليست مثيرة للجدل ولا الانذار”، وشدد رئيس البنك الصناعي الكويتي قبل أن تطمئن أن المشاورات وتشارك، بعيدة كل البعد عن خلق واجهة من الإجماع وباطلة، ولكن هذا هم ببساطة أن تجد إجابات مناسبة لمشاكل الأمة من أي واحد منهم هو حرصه على سلة الغذاء. هذا هو بالضبط في هذا المعنى أن يقول أن تولي اهتماما لنطاق الأعمال التي تقوم بها الحكومة لتحسين الظروف المعيشية للسكان في حين تبقى يقظة للحفاظ على القوة الشرائية

    • MERCI POUR L’ INTERVENTION EN ANGLAIS, NE DECOURAGE PAS
      THANKS FOR THE CONTRIBUTION IN ENGLISH, PLEASE DON’ T GIVE UP…

  6. Bonjour,
    Effectivement, il faut une union sacrée autour de l’accord de paix, indépendamment des bords politiques, maintenant que, entre autres, l’ONU, la médiation internationale, les Etats Unis, le CSA et le Président IBK, se sont entendus pour une mise en oeuvre rapide et diligente de cet accord.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC, Gouvernance et Sécurité
    TEL 00223 95 58 48 97

    • Sauf que le chef d’État lui-même ne croit pas à cet accord de paix, sinon il pouvait faire le premier pas en se rendant à Kidal.

      • Bonjour,
        Merci Yugubané de votre commentaire.

        Je pense que le Chef d’Etat IBK croit à l’accord de paix mais est soumis aux contraintes de l’accord multi-parties prenantes qui exige le dialogue et un compromis entre elles sur tout ce qui concerne l’accord, en particulier sur l’occupation illégale de Kidal.

        La preuve est que dans ses allocutions du 22 septembre 2016 pour l’anniversaire de l’indépendance du Mali et celle à l’ONU (New York), le Président IBK s’est engagé pour la mise en oeuvre rapide de l’accord et souhaite l’union sacrée autour du Mali et de l’accord.

        Maintenant que, entre autres, l’ONU, la médiation internationale, les Etats Unis, le CSA et le Président IBK, se sont entendus, en plus de l’article 2 de l’accord, et demandent aux parties prenantes de s’engager pour une mise en oeuvre diligente et rapide de l’accord de paix, prenons-nous TOUS/TOUTES la main pour ce faire.

        Croyons à cette accord et avançons, TOUS/TOUTES, pour sa mise en oeuvre effective pour le bonheur des populations Maliennes.

        C’est ainsi que le problème de Kidal sera résolu et chaque Malien pourra aller où il veut, en particulier à Kidal, en toute sécurité.

        Bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        Expert TIC, Gouvernance et Sécurité
        TEL 00223 95 58 48 97

      • IL FAUT Y ENVOYER LES CHEFS RELIGIEUX AVEC TOUS LES IMAMS DU MALI, JE PENSE FAIRE DE KIDAL LA VILLE DE 1000000 DE SAINT-IMAM-ET-PRECHEURS DU MALI 🙂

  7. C’est qui le coiffeur de IBK? Mr le coiffeur, s’il vous plait, il ne faut plus jamais coiffer notre chef de l’état de cette sorte la encore. Si ce coiffeur n’a pas de respect pour IBK il doit cas meme en avoir pour le peuple malien. Possiblement, IBK ne connait pas les “look”, donc c’est le travail du coiffeur de lui dire que ca c’est un “look” de gamin qu’on appelait jadis “SZoulou”.
    Merci sans offense.

  8. Il NE PEUT JAMAIS Y AVOIR D’UNION SACRÉE AUTOUR D’UN MALFRAT COMME IBK.

    L’UNION SACRÉE DOIT ÊTRE BASÉE SUR LE RESPECT
    LA FRANCHISE
    LA CONSIDÉRATION
    LA VÉRITÉ
    L’UNION SACRÉE DOIT SE CONSTRUIRE AUTOUR D’UN PROJET DE SOCIÉTÉ
    AUTOUR D’UNE VISION
    AUTOUR D’UN PROGRAMME

    L’UNION SACRÉE DOIT ÊTRE INITIÉE PAR DES HOMMES ET DES FEMMES SOUCIEUX DE L’AVENIR DU MALI

    DES HOMMES ET DES FEMMES QUI PRIORISENT LE MALI ET NON LA FAMILLE ET LES AMIS

    DES HOMMES ET DES FEMMES DE PAROLE DIGNES DE CE NOM
    DES HOMMES ET DES FEMMES QUI ONT À COEUR L’AVENIR DE LA PATRIE.

    MALHEUREUSEMENT IBK N’EST PAS DE CEUX IBK A ATTEINT SES LIMITES..LE CRAPAUD NE PEUT DEVENIR UN BOEUF….AU RISQUE D’EXPLOSER..JE VOUS ÉPARGNE LES DÉTAILS…

    IBK N’A NI PROGRAMME NI VISION NI L’ÉQUIPE POUR QU QUE LES MALIENS FASSENT CETTE UNION SACRÉE AUTOUR DE LUI..

  9. Je n’ai vraiment rien compris sur la coiffure de IBK. On dira que c’est la coiffure “SZoulou” de mon enfance. Eh bon Dieu ! Il faut vraiment nous aider. Vraiment avec un tel look le Mali ira de l’avant.

    • 😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀

      Je n’avais pas du tout regardé la photo, il ne lui manque qu’une boucle d’oreille pour pouvoir battre n’importe quel artiste Zaïrois en accoutrement extravagant. 😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀

    • T.Sankara
      “Mais c’est quelle coiffure ca encore. Eh IBK!”

      Mon frère, chez Ibk, le plus INQUIETANT n’est pas la coiffure quelle qu’elle soit, mais c’est le VIDE ABYSSAL qui règne sous cette dernière!

  10. “hier, le grand défilé militaire de la place d’armes a été une fête miliaire réussie, rythmée dans la pure tradition militaire”

    Le problème, c’est que ce ne sont pas les “grands défilés militaires” (sic) qui font…. les grandes armées!!!

    Or, notre pays est EN GUERRE et subit des attaques quasi quotidiennes au nord, au centre, et même au sud, et c’est SUR LE TERRAIN que nos soldats tombent, pas au cours de défilés en ville ou au cours de “fêtes réussies” (!!!!…)

    Mais sachant qu’à peine arrivé au pouvoir, LA TOUTE PREMIERE PRIORITE de Zonkeba pour nos armées fût de leur fournir, en guise “d’armement” (!…) des tenues flambant neuves pour les défilés (Je cite Ibk à l’époque sur Jeune Afrique: “J’étais tellement pressé de les voir défiler dans ces tenues!”), sans parler de chaussettes, sacs de couchages, imperméables et autres foutaises inutiles mais suffisamment surfacturées pour détourner 38 milliards (!!!!!….), il est donc “LOGIQUE” que l’on parle ici de “FETE MILITAIRE REUSSIE” pour une armée dramatiquement sous équipée, et qui perd des hommes chaque semaine!!!!!!!!!!!!

    Un pays qui en arrive à se satisfaire de DEFILES quand son armée est quotidiennement attaquée par de simples bandits en mobylettes, EST UN PAYS QUI EST TOMBE BIEN BAS!

    Mais bon, tandis que nos voisins de sous région ont des armées bien équipées et bien formées,
    pendant que nos voisins de la sous-région ont des hélicos (voire des avions) de combat pour assurer la sécurité de leurs territoire au cas où,
    Le Mali d’Ibk, QUI LUI EST JUSTEMENT BEL ET BIEN EN GUERRE, est uniquement doté de…..BEAUX UNIFORMES!

    Mais tu as raison, journaleux: L’essentiel, c’est que nos forces armées FASSENT DE BEAUX DEFILES!

    Le passage d’Ibk dans l’histoire du Mali, restera à jamais le pire exemple D’IRRESPONSABILTE que le pays ait jamais connu!

    Mais après tout, qu’importe les morts, qu’importent les défaites, qu’importent les camps ou les gendarmeries attaqués chaque semaines, du moment que nous avons de beaux uniformes pour les défilés et un Boeing présidentiel en lieu et place d’hélicos, N’EST-CE PAS LA L’ESSENTIEL?

  11. Cher Sekouba Samake´
    prends la patience de relire tes papiers avant de les publier.
    Si tu lis ta première phrase , tu verras sans doute qu´il y a une impardonnable faute
    d´orthographe pour un intéllectuel malien digne de ce nom.
    Cette petite faute d´article qui pourrait paraître non voulue décourage cependant le lecteur et rélègue ton papier au rang d´articles médiocres!
    Désolé pour le ton rude de ma part, mais au Mali, on néglige trop l´orthographe et le style.
    Prenons l´exemple sur nos voisins burkinabe!

  12. Bonjour,
    Félicitations de proposer l’organisation de la conférence d’entente nationale, prévue dans l’accord, pour la paix et la réconciliation au Mali, pour le dernier trimestre de 2016.

    J’ai proposé, dans mon appel aux acteurs pour la mise en oeuvre diligente et rapide de l’accord de paix, qu’une telle conférence soit organisée au détriment des concertations nationales compte-tenu de la complexité de ces dernières.

    Heureux de constater que l’ONU va dans le même sens que mon appel pour une mise en œuvre rapide, de l’accord pour la paix et pour la réconciliation au Mali, par les groupes armés et par toutes les parties.

    En effet, le Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki-Moon, les a appelés, le 23 septembre 2016, comme ceci :

    « J’appelle les groupes armés à cesser de provoquer des confrontations et toutes les parties à laisser de côté leurs intérêts à court terme et à mettre en œuvre l’accord de paix », a-t-il déclaré lors d’une réunion ministérielle sur cet accord, organisée en marge de l’Assemblée générale de l’ONU à New York.

    Les Ministres des affaires étrangères français, Jean-Marc Ayrault, et algérien, Ramtane Lamamra, participaient à cette réunion.

    Il s’est également dit « très inquiet des nouvelles sources d’instabilité au Mali, de l’impact du terrorisme sur la vie civile et des nombreux cas de violation des droits de l’homme ». Toutes les parties, a-t-il insisté, doivent « se conformer à leurs obligations en matière de droits de l’homme, y compris lors d’opérations anti-terroristes » car « les violations font le jeu des terroristes ».

    M. Ban a appelé à faire en sorte que les dialogues devant permettre de dessiner les futures institutions du Mali soient « sans exclusives ». « Tous les segments de la société devraient y participer, y compris les femmes, les jeunes, les groupes d’opposition, ainsi que les dirigeants religieux et communautaires », a-t-il précisé.

    Il a espéré que la prochaine Conférence d’entente nationale « reflète cet esprit d’inclusivité ».

    Il a souligné que le Mali a besoin du « soutien sans faille et cohérent » de ses partenaires internationaux.

    Quelques jours avant cette réunion, j’ai lancé un appel à TOUS les acteurs, y compris l’ONU et la MINUSMA, pour une mise en œuvre diligente et un engagement franc, honnête et sans complaisance pour une mise en œuvre rapide de cet accord pour la paix et pour la réconciliation au Mali.

    Cet appel concluait comme ceci :

    Engageons-nous (tous les acteurs), honnêtement, franchement et sans complaisance, acceptons le partage de responsabilités (en particulier à Kidal) et mettons, TOUS/TOUTES, rapidement, en œuvre, indépendamment des bords politiques, l’accord de Bamako pour la paix et la réconciliation au Mali, pour l’intérêt général et pour le bonheur de TOUS/TOUTES.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC, Gouvernance et Sécurité
    TEL 00223 95 58 48 97

  13. UNION SACRÉE !! UNION SACRÉE !!

    L’Union sacrée dans ce pays ne peut se faire qu’après IBK. Il gouverne à la tête d’une majorité de presque 70 partis politiques et une majorité de plus de 70% de Députés. Au lieu de faire de cela un atout et se mettre au travail, il s’en sert pour préparer du tripatouillage électoral !! 😎😎😎😎😎

    Si avec tous ces avantages IBK ne fout rien et continue de blâmer le manque d’union, de quelle union parle-t-il ? L’Union sans lui ? 😎😎😎😎😎😎

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here