Échéances électorales de 2012 Les amis de Soumeylou Boubèye Maïga se mobilisent

0
0

L’Association des Amis de Soumeylou Boubèye Maïga (ASMA) organise ce samedi 14 janvier 2012 au Centre International de Conférences de Bamako une rencontre qu’on annonce grandiose et baptisée " Forum des leaders". Selon plusieurs personnes ressources proches de cette association, le chef de la diplomatie malienne, Soumeylou Boubèye Maïga, en fin tacticien politique et vice-président de l’ADEMA-PASJ, pourrait créer la surprise lors des prochaines joutes électorales.


Le samedi après-midi, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Soumeylou Boubèye Maïga réunira ses amis pour… échanger. Selon nos sources, ils viendront nombreux de toutes les communes du Mali qui se disent porteurs des valeurs qu’incarne cet ancien candidat à la présidence de la République et non moins ancien patron des services de renseignements du Mali. Il nous est revenu qu’il y aura une trentaine de délégations composées de ressortissants de la diaspora membres de l’ASMA, qui viendront prendre part à cette importante rencontre. Selon un haut cadre proche du patron du Quai d’Orsay malien, il s’agira de faire le point des actions que l’ASMA a menées depuis un certain temps dans le domaine essentiellement humanitaire. Il faut rappeler que cette association œuvre essentiellement dans le domaine scolaire (fourniture de bancs, de manuels scolaires, organisation de cours de soutien au profit des élèves en difficulté, organisation de cours de vacances, etc.), dans le domaine sanitaire (fourniture d’équipements et de médicaments), dans le domaine de l’eau, etc.


Ce Forum des leaders dénote, selon diverses sources, la nécessité de "se rassembler et de dégager des perspectives pour les enjeux de 2012 ". Rappelons que l’on ne cesse de prêter au ministre Soumeylou Boubèye Maïga l’ambition de briguer la présidence de la République lors de l’élection présidentielle du 29 avril prochain. Si cette ambition se confirme, on en aura certainement des signes annonciateurs lors de la rencontre de ce samedi. Dans ce cas, il semble que le ministre Maïga pourrait se préparer à démissionner de ses fonctions ministérielles dans les prochains jours pour mieux faire face à ses ambitions de présidentiable. Celles-ci seront alors un coup de poignard dans le dos de l’ADEMA-PASJ et de son candidat, le Pr Dioncounda Traoré.


Qui est Soumeylou Boubèye Maïga ?

Soumeylou Boubèye Maïga a fait des études de journalisme au Centre d’études des sciences et techniques de l’information (CESTI) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar au Sénégal, ainsi qu’en France où il obtient un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) de diplomatie et administration des organisations internationales en 1987 à l’Université de Paris-Sud et un diplôme de relations économiques internationales à l’Institut d’administration de Paris. Il exerce le métier de journaliste d’abord à L’Essor, quotidien d’État, puis au journal Sunjata.
Militant au sein du Parti malien du travail, il a été l’un des principaux artisans de la chute du régime de Moussa Traoré en 1991. Il entre au Cabinet d’Amadou Toumani Touré, alors président du Comité de transition pour le salut du peuple (CTSP), en qualité de Conseiller spécial d’avril 1991 à juin 1992.


Vice-président et membre fondateur de l’Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice (ADEMA/PASJ), il devient en 1992 chef de cabinet du président de la République Alpha Oumar Konaré.
En janvier 1993, il a été nommé directeur général de la DGSE (Sécurité d’État) période pendant laquelle il a empêché plusieurs coups d’État avant d’entrer au gouvernement de Mandé Sidibé en tant que ministre des Forces armées et des Anciens Combattants. En 2002, Soumeylou Boubèye Maïga est candidat à la candidature de l’Adéma/Pasj pour l’élection présidentielle de 2002 qui choisit Soumaïla Cissé.
Candidat à la présidentielle de 2007


En 2006, alors que l’Adema décide de soutenir la candidature probable du président sortant Amadou Toumani Touré à la présidentielle de 2007, Soumeylou Boubèye Maïga annonce son souhait de se présenter et fonde l’association "Convergence 2007". Lors de la conférence nationale des 24 et 25 février 2007 de l’Adéma, les délégués ont voté l’exclusion de Soumeylou Boubèye Maïga et de plusieurs de ses sympathisants : Issa Diarra, Ibrahima Kantao, Binta Yattassaye et Oumar Ag El Méhidi. Au premier tour de l’élection présidentielle, le 29 avril, il arrive en 6e position avec 1,46 % des voix. Le président sortant Amadou Toumani Touré est réélu. Avec les autres candidats de l’opposition regroupés au sein du Front pour la démocratie et la république (FDR), Ibrahim Boubacar Keïta, Mamadou Bakary Sangaré dit Blaise  et Tiébilé Dramé, il conteste les résultats d’un scrutin entaché de fraudes et dépose un recours devant la Cour constitutionnelle qui le rejette le 12 mai 2007.
Le 6 avril 2011, Soumeylou Boubèye Maïga est nommé ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale dans le gouvernement  de Cissé Mariam Kaïdama Sidibé.
Bruno D SEGBEDJI

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.