Cheick Boucadry Traoré, candidat de la Convergence africaine pour le renouveau

0
Cheick Boucadry Traore, alias Bouga, candidat à la présidentielle malienne.
Cheick Boucadry Traore, alias Bouga, candidat à la présidentielle malienne.

Cheick Boucadry Traoré se présente sous la bannière du parti Convergence africaine pour le renouveau. Le candidat est fils de l’ancien chef de l’Etat, le général Moussa Traoré.

 

Né à Kayes, Cheick Boucadry Traoré, surnommé « Bouga », est issu d’une famille d’hommes politiques mais ne s’implique que tardivement dans ce milieu. Après ses études au Canada et aux Etats-Unis, il fonde en 1996 Tanex Corporation, une société d’ingénierie financière mandatée par le ministère d’Economie et de Finances et par le ministère de l’Administration territoriale. Cheick Boucadry Traoré conseille ainsi les politiques sans s’y investir directement.

 

Ce n’est qu’en 2010 qu’il fonde la Convergence africaine pour le renouveau (CARE). La formation politique souhaite oeuvrer pour « la démarginalisation des populations rurales ; la démocratisation de la Santé, de l’éducation et de la connaissance, et du capital ; le renforcement des capacités ; le maintien de l’ordre public et la sécurité des personnes ; l’instauration de l’éducation et du droit civique ».

 

Son père préfère soutenir Cheick Modibo Diarra

 

Le président du parti a présenté sa candidature en 2012 pour les élections qui finalement n’ont pas eu lieu. A cette époque, son père, l’ancien chef de l’Etat Moussa Traoré, préfèrait soutenir la candidature de son gendre et ancien Premier ministre Cheick Modibo Diarra, candidat du Rassemblement pour le développement du Mali.

 

Cette année, celui qu’on surnomme « Bouga » met en avant la question de la justice, parmi les thèmes de sa campagne. Dans un entretien accordé à la télévision nationale, le candidat prône la « stabilité du pays » qui ne peut avoir lieu sans une « armée forte, musclée ».

 

 

Par Mélissa Barra/RFI

 

PARTAGER