Cheick Boucadry Traoré de la CARE à propos des accords de défense : “Notre priorité doit être d’investir pour équiper nos forces armées et de sécurité”

8

Face à la crise profonde que traverse notre pays, notre obsession doit être de préparer et protéger l’avenir de la nation. Nos politiques doivent désormais engager nos intérêts vitaux. Au milieu d’un monde bouleversé et troublé par l’éternel conflit des intérêts géostratégiques, notre pays doit unir toutes ses forces et toutes ses intelligences pour penser le rôle et la stratégie du Mali de ce XXI ème siècle.

 

Cheick-Boukadry

Cheick Boucadry Traoré, président CARE

Nous reconnaissons que les conséquences d’une gestion calamiteuse de nos forces armées et de sécurité au cours de ces dernières décennies continuent à apparaitre au grand jour et de la façon la plus dramatique. Cependant, nous sommes contre tout accord de défense avec une autre nation sans au préalable un débat réel avec le peuple malien. Le Mali indépendant a gagné deux guerres au-delà de nos frontières sans le concours ou l’assistance militaire de forces externes. Nos forces de sécurité ont toujours su se joindre aux politiques pour exiger et maintenir la paix à l’intérieur du pays. Notre passé doit nous servir de leçons et d’expérience. Notre priorité devrait être d’investir pour équiper et moderniser nos forces armées et de sécurité, dont la conception structurelle n’a pas changé depuis plus de vingt ans. La restructuration et le renforcement des capacités des forces armées et de sécurité est impérative, afin de garantir l’intégrité territoriale et de réagir efficacement lorsque l’intérêt du pays est menacé ou quand la sécurité des personnes et des biens est mise à mal.

 

Notre pays doit coopérer militairement avec d’autres nations pour assurer la sécurité collective et pour une meilleure intégration régionale. Cependant, le Mali doit faire ses propres choix et devenir le gestionnaire unique de son destin. Comme nous l’avons toujours souligné, l’avenir du Mali ne passera certainement pas par les remèdes des institutions internationales. Il ne passera sans doute non plus par la copie de modèles de politiques de gouvernance non adaptées. L’avenir du Mali ne passera sûrement que par les braves et honnêtes Maliennes et Maliens.

 

Aujourd’hui, nous devons engendrer des méthodes diplomatiques nouvelles. Définir une politique de sécurité nationale sur laquelle s’articuleront nos propres efforts. Nous devons établir des politiques bilatérales appropriées vis-à-vis des institutions internationales et régionales, ainsi que des pays amis. Notre diplomatie doit faire valoir nos intérêts nationaux par un usage judicieux des rouages diplomatiques. Nous devons mettre en place des politiques intelligentes pour permettre de mieux défendre les intérêts de notre pays avec des arguments valables et des solutions concrètes.

 

La reconstruction de notre pays implique les efforts de tous. Nous invitons l’ensemble des forces vives de la nation à prendre leur responsabilité et à placer l’intérêt supérieur du Mali au-dessus de toute autre considération. Aujourd’hui, nous devons tous comprendre que nous nous battons pour l’âme de notre Nation. Que Dieu nous assiste et qu’Il bénisse notre Nation.

 

Bruno D SEGBEDJI

 

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. vous manquez de tact!! monsieur, le pays auquel, vous faites allusion sans le nommer, est présent aujourd’hui chez nous, à travers ses valeureux soldats venus à notre secours on ne peut parler de guerre, plutôt d’escarmouches.il faut signaler au passage que nous avions perdu un certain nombre d’engins de combat lors de ces évènements en outre nos transmissions militaires ont démontré leurs carences leurs insuffisances, l’adversaire en a bien utilisé…nos soldats étaient ATTENDUS!!!d’ailleurs après ces petits combats le GENERAL en a profité pour radier certains des cadres de l’armée et d’autres mis à la retraite d’office!!!nos MIGS sont hors d’âge et incapables de voler d’effectuer des vols de nuit ALLONS DONC!! un peu de modestie sachons raison gardée, ce pays est à parfaire entièrement, reprendre tout!!! l’école ,l’armement moral du peuple VASTE PROGRAMME;

  2. Le Mali indépendant a gagné deux guerres au-delà de nos frontières sans le concours ou l’assistance militaire de forces externes.

    Hmm, ce n’est pas sûr qu’on pense la même chose sur les berges de la Volta du côté de l’autre belligérant des conflits auxquels il est fait allusion ici. Et comme on dit, on peut voir le verre à moitié vide ou à moitié plein, c’est selon…

    Par ailleurs, le fond de ce texte est cohérent. La vraie et meilleure politique de défense, c’est d’accord “de compter sur ses propres forces”. Mais en même temps, on frôle aisément la limite de l’honnêteté en voulant trouver une quelconque estime à l’armée malienne pendant les 40 dernières années (même si c’est pour défendre le piteux bilan d’un père – bidasse au demeurant…). Celle-ci s’est plutôt spécialisée en putsch au fil du temps en se détournant peu à peu de vraie mission : celle de défendre la nation.

  3. Le premier accord qui a décidé d’évacuer l’armée de toutes les grandes villes du nord du Mali, c’est l’accord de Tammarasset en Janvier 1990 en Algerie entre Moussa Traoré et les rebelles touareg.Pourquoi ? Parce que l’armée avait échoué à vaincre cette rebellion.
    Quel était l’etat des garnisons militaires à Kati, Bamako, Segou sous Moussa Traoré etc ? Des mouroirs pour soldats: insalubrité, lieu de divagation des animaux, ratios alimentaires misérables,infirmerie sans medicaments etc. Tout était detourné par les officiers militaires du clan Moussa Traoré.
    Les armements ? De vieux équipements sovietiques de la deuxième guerre mondiale,quelques anciens migs qu’un simple missile portable detruira sans effort?
    Si Moussa Traoré et son clan ont la memoire courte ceux qui ont vecu et suivi l’etat de l’armée sous son régimes sont nombreux à pouvoir temoigner de son incurie et de la destruction de ce pays entamée sous son règne dictatorial et sanguinaire. Des voleurs ont succedé à un voleur

    • Au temps de GMT l’armée a effectué deux guerres .Elle est deux fois supérieures à celle d’aujourd’hui. Et Bouga n’est pas responsable de l’inconscience des Généraux actuels , qui sont des hommes d’affaires au tant que les hommes de troupe.

  4. Mr Bruno, un très bel article, une belle profession de foi. Mais je me demande la pertinence de cet article dans les mains d’un IBK, au sens propre et au sens figuré, proprement INCONSCIENT. Tenez:
    1. On ne me trimballe pas. Il faut utiliser la manière forte pour libérer Kidal. Résultat catastrophique, car au lieu d’avions pour l’armée, on se retrouve avec deux avions pour le Président.
    2. Des terroristes d’hier sont élus députés RPM.
    3. Des présumés assassins terroristes sont libérés sans procès.
    4. Déclaration PUBLIQUE des biens du gouvernement : Rien à ce jour.
    5. Marchés d’armement et de l’avion présidentiel : acquis dans la plus grande opacité.
    6. Commission d’enquête après les inondations. Résultat : zéro à ce jour.
    7. Au lendemain des incendies : Même promesse, toujours rien.
    8. Du Mali d’abord à ma famille d’abord : même résultat.
    9. Les amis putschistes d’antan deviennent des ennemis d’aujourd’hui.
    10. De jeunes Premiers Ministres prometteurs sont sacrifiés sans état d’âme tandis que le Président s’empiffre au risque de s’étrangler : avions présidentiels, motos, voitures de luxe, voyages inutiles, chuchotements d’hélicos entre chez lui et Koulouba, le comble du comble : destruction dite rénovation d’un secrétariat flambant neuf, etc. etc.

    • Et alors les maliens se demandent “de quoi demain sera fait?”.
      They can rely only on miracles”.With God everything is possible.

  5. Vous ne comprenez pas que AOK a voulu plus mettre l’accent sur le développement économique et la prospérité du Mali et des maliens. Pour cela, il fallait faire un choix: ou mettre les ressources financières dans les forces armées ou donner la priorité au développement économique du pays afin de lui permettre de résoudre les problèmes prioritaires des maliens. C’est pourquoi, il a été décidé de rechercher une paix avec les mouvements rebelles pour se consacrer à l’essentiel. Aujourd’hui, vous critiquez, à posteriori, cette position qui était un choix éclairé d’AOK. Pourtant il ne s’était trouvé personne pour critiquer ces propositions de bon sens d’AOK.

  6. Celui-ci existe encore? Des gens qui ont été créés uniquement à la faveur de la venue du PM Plein Pouvoir CMD. On n’entend plus parler de ces gens, qui, en réalité n’existent pas et non jamais existé. Ils croyaient leur heure arrivée ces gens de la constellation GMT

Comments are closed.