Cheik M. DIARRA au stade du 26 mars : Plus de peur que de mal

4

Cheick_ModiboLe candidat du RPDM et ex-premier ministre, Cheick Modibo Diarra, a lancé, le samedi 13 juillet, sa campagne pour l’élection présidentielle du 28 juillet où il se trouve en compétition contre 27 autres candidats. Après le lancement, le 7 juillet, de la campagne de son concurrent, Ibrahim Boubacar Kéita, au même lieu, l’homme de la NASA a cru pouvoir remplir le stade du 26 mars. Ce ne fut pas le cas.

 

 

En effet, alors que le meeting devait débuter à 10 heures, il y avait, à cette heure, une petite foule de 3.000 personnes dans un stade de 50.000 personnes.

 

 

Cheick Modibo Diarra y fera son entrée aux environs de 11 heures, sous les applaudissements des militants. Il se tenait débout dans un véhicule  4×4 noir, habillé en costume de couleur cendre et en chemise bleue claire.

 

 

Premier à prendre la parole, Aboubacar Sidiki Fomba, secrétaire général d’un parti allié, le PACP (Action civique et Patriotique), a déclaré que Cheick Modibo est un vrai leader, qui a pu payer régulièrement les salaires des travailleurs en période crise.

 

 

Le PACP soutiendra la candidature de l’astrophysicien en raison de sa vision du pays et de son pragmatisme. “Cheick Modibo incarne le changement qui mettra fin à 20 ans de corruption, de népotisme, d’injustice, de mauvaise gouvernance, de laxisme et de manque d’autorité de l’Etat.”, a martelé Fomba.

Oumou Dédé Damba, une chanteuse invitée pour la circonstance, dira que Cheick Modibo est la solution pour le Mali, un pays  qui souffre de tous les maux. L’Amicale des Jeunes de Niamakoro et l’association ”Moko”, alliés au candidat,  affirmeront à leur tour que Cheick Modibo a été envoyé par Dieu pour sauver le Mali. Ils ont demandé aux militants de voter massivement pour l’homme qui, selon eux, dépense 800 millions de FCFA à travers le monde pour la scolarisation  des enfants démunis.

 

 

Prenant la parole, Cheick Modibo Diarra a remercié les militants pour leur déplacement malgré le carême; il a réservé des salutations aux personnes handicapées venues le soutenir. Pour lui, tout candidat ne peut avoir d’autres priorités que le bien-être des Maliens: manger 3 fois par jour, santé, éducation, infrastructures, sécurité. Je suis venu au Mali pour le servir et non pour être président. Je ne proposerai rien aux Maliens que je ne puisse réaliser. Je ne marcherai jamais avec le mensonge, a-t-il déclaré.

 

 

Cheick Modibo assure n’être pas du genre à proposer terre et ciel aux Maliens comme le font certains candidats. Il a promis, une fois président, de recruter dans l’armée des jeunes prêts à mourir pour le Mali. Il a promis de construire une caserne dans tout périmètre de 250 Km afin qu’il y ait un militaire pour 150 habitants. Le Mali est à la recherche de ses repères et Diarra estime être le seul à pouvoir le lui donné.

 

 

Le candidat a plaidé pour un Mali juste, qui offre les mêmes avantages à tous ses fils. Il a proposé de reconstruire le Mali et de redonner espoir au peuple qui a perdu sa dignité en 2012. Il veut enfin créer un bureau chargé de contrôler la justice et de vérifier que les décisions de justice sont correctement rendues.

Fousseyni SISSOKO

 

 

SOUS-SECTION DE L’ADEMA DE KALABAN-CORO

Des cadres jeunes sur le départ

Il y a de cela quelques mois de nombreux organes de presse s’interrogeaient sur la façon dont se passerait la campagne au sein de l’ADEMA. Certains même ont affirmé qu’ils n’ont pas d’argent pour faire la campagne présidentielle de juillet.

 

 

Le cas de la jeunesse de Kalaban-Coro en dit sûrement  plus. De quoi il s’agit ? Selon notre source, qui a préféré garder l’anonymat, dira que pour  faire mener à bien la campagne présidentielle de juillet la sous- section de Kalaban-Coro a demandé la somme de 3 millions. Pour ce faire une réunion des donateurs a été organisée le lundi 8 juillet à la sous-section.

 

 

A  cette conférence, seul le secrétaire général de la section de Kalaban-Coro a pu  donner la somme de 200.000 FCFA à titre de sa contribution, et le bureau central un millions. Ce fut  la grande déception et l’amertume qui se lisait sur le visage des jeunes Adémistes de kalaban-Coro.

 

 

Selon notre source la toute première sous-section à soutenir le président Dioncounda Traore et la candidature de Dramane Dembèle dit Dra aux primaires et à la présidentielle; cela à travers sa présence aux réunions nocturnes du parti. Mais malgré leur bonne foi à faire avancer et porter haut la couleur du parti de l’abeille dans la commune de Kati, les jeunes voient, aux premiers responsables du parti, une sorte de mauvaise volonté à faire passer le candidat au second tour.

 

 

Pour ces jeunes, le quartier de Kalaban-Coro dispose de plusieurs directeurs nationaux, dont  3 élus municipaux et un député. Ce qui les a énervés d’avantage c’est au cours de la réunion quand ils ont appris que les femmes de leur sous-section ont eu 3 millions de FCFA afin de faire campagne. D’où viennent ces 3 millions ? Un acte de sabotage, s’est interrogé notre interlocuteur visiblement très remonté.

 

 

«Si l’on sait la capacité de mobilisation des jeunes comme : Abdoulaye Diallo, secrétaire général des jeunes de la sous-section de Kalaban-Coro, Yaya Konaté, président du bureau national des jeunes du parti et autres jeunes dynamiques». Ces jeunes ont depuis plus d’une année sillonné tous les villages environnants de Kalaban-Coro pour la cause de l’ADEMA.

 

 

Pour notre source, au-delà des différents comités, la sous-section a enregistré en son sein 17 clubs et mouvements de soutien au candidat de l’ADEMA. Il est inadmissible que cette section n’ait pas les moyens financiers de faire campagne pour le candidat Dra. Cet état de fait a été un motif de découragement des militants présents à la réunion. La réunion s’est alors terminée en «queue de poisson».

 

 

Au moment où les partis comme l’URD, le RPM, le CNID sont en train de donner des millions à la jeunesse pour faire une bonne campagne, un grand parti comme l’ADEMA, premier parti politique ne puisse pas donner à sa jeunesse les moyens de faire campagne ? S’interroge notre interlocuteur. Il dira enfin que dans les jours à venir des départs des jeunes de la sous-section ADEMA de Kalaban-Coro sont envisageables.

Fousseyni SISSOKO

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. « Je suis venu au Mali pour le servir et non pour être président. Je ne proposerai rien aux Maliens que je ne puisse réaliser. Je ne marcherai jamais avec le mensonge« MON TRES CHER CHEICK,JE PENSAIS QUE VOUS AVIEZ CREE VOTRE PARTI QUE DANS LE NOBLE BUT D’ETRE PRESIDENT UN JOUR?DONC LES MOUTONS QUI VOUS SUIVENT NE FONT PAS ATTENTION A VOS METAPHORES MENSONGERES?JE SUIS DESOLE,ON SE PRESENTE AUX ELECTIONS PRESIDENTIELLES,QUE DANS LE NOBLE BUT D’ETRE PRESIDENT,POINT BARRE.

  2. Pourquoi comparez vous CMD au ce jouisseur qui se dit”bourgeois” sur les deniers du pays?Un fils de fonctionnaire peut il être “bourgeois”.MR le journaliste soyez juste,le meeting de CMD s’est tenu en plein mois de carême alors que celui de IBK a lieu avant.
    J’aime bien IBK,ne créez pas de zizanie entre nous.Il a de la poigne contrairement à ses anciens compagnons de l’ADEMA comme SOUMI,MODIBO SIDIBE et consorts.
    Le vrai changement c’est:CMD,MARA,KONIBA SIDIBE et le docteur OUMAR MARIKO.C’est tout.
    Vive CMD!
    En avant pour le Mali!

    • Mon cher Cissé, on est en 2013. Beaucoup d’eau ont coulé sous les ponts depuis 2010, et Cheick Modibo Diarra, en quelques mois, nous a révélé son vrai visage. Comme on le dit en bamanan: “an té na kala yé, kan gnè tourou a la”. Autrement dit: on est déjà servi. Au suivant!

Comments are closed.