Billet : PĂ©tard et froussard !

1

18 pétards pour mettre la République sens dessus-dessous ! A la lecture de la peur-panique et du charivari provoqués par le spectacle pyrotechnique du mariage du rejeton d’une famille fortunée de la capitale, on est pété de rire face à tant de poltronnerie.

Après  ces malades qui nous gouvernent, bienvenue dans la République des trouillards !

Des galonnés qui allongent la foulée à la première détonation pendant que d’honorables députés, ministres et pontes du parti au pouvoir plongent sous le lit le cœur battant la chamade, à deux doigts de mourir de tachycardie ! Peuple du Mali, dors du sommeil du juste, tu as confié ton destin à de vrais garçons !

Dans un contexte de déception généralisée où l’image des gouvernants est au plus bas, cet épisode écorche encore un peu plus leur autorité.

Ces matamores qui promettaient de descendre dans l’arène pour en découdre avec les opposants au référendum se révèlent ce qu’ils sont : des guerriers en carton-pâte !

Ils doivent aujourd’hui nourrir plus de sympathie pour les fils des pauvres fumeurs de joint, appelé aussi pétard que pour les gosses de riches qui font joujou des pétards.

Et le ministre de l’insécurité résiduelle a ajouté à la honte de ses amis politiques en venant lui-même sur le plateau de Radio Pyongyang alias ORTM décréter l’interdiction de ces jouets sur toute l’étendue du territoire.

La confrérie des chasseurs avait été lourdement draguée par un  « marabout » de Banconi pour rallier le camp du OUI à la révision constitutionnelle.

Les «Donsos » savent désormais à quelles «tapettes » ils sont appelés à donner leur soutien.

J’enverrai d’ailleurs la liste complète des fuyards dans mon village à Kolongotomo pour que la main de nos filles soit refusée à n’importe lequel de ces froussards prêts à prendre la poudre d’escampette au premier boum.

Vous avez « versé notre figure par terre » comme disent nos cousins ivoiriens. Mais vous pouvez vous consoler avec Alexandre Breffort, journaliste et dramaturge français, qui a donné un jour cette définition du verbe Fuir : « prendre son courage à deux pieds ».

Sans pétard !

Tièfing

NB : cette chronique a été écrite avant la tentative d’assassinat du Maréchal Madou. Nous la lui dédions.

 

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here