Chronique de la semaine: Alain Juppé a-t-il été rattrapé par ses propres mots ?

9
0

Le fait de changer de langage en si de peu de temps, le ministre français des Affaires Etrangères  vient de démontrer aux yeux des Maliens et de l’opinion internationale, qu’il n’a pas de crédibilité dans ses propos. On se rappelle que l’assaut des soldats de l’OTAN contre le régime du défunt colonel et guide libyen, Mouammar EL Kadhafi, Alain Juppé était parvenu à tromper la vigilance de toutes les puissances du monde. Même la Russie et la Chine étaient tombées dans le piège qui leur avait été tendu par le ministre des Affaires Etrangères et porte parole du président Nicolas Sarkozy.

La suite est ce que tout le monde sait aujourd’hui. Le Guide de la révolution libyenne a été sauvagement assassiné, des islamistes ont été portés au pouvoir à Tripoli et la Libye continue de sombrer toujours dans le « Chaos ». De son côté la paix a fuit la Libye et la misère s’y est installée pour de… Après le désastre et les bévues causés en Libye, Nicolas Sarkozy et lieutenant de guerre ont vainement tenter de convaincre les autorités russe et chinoise, en prélude à l’ouverture d’une guerre contre le régime du syrien Bachar EL Assad. Alain Juppé, qui ne veut et qui ne souhaite pas rester libre sans avoir à faire une guerre quelque part dans le monde, pourrait voler dans l’avenir, la vedette à Adolf Hitler. L’homme veut tout le temps avoir quelque chose à dire aux français et au reste du monde. Toute idée qui explique ses récentes prises de position en faveur de la rébellion touarègue de notre pays. Après avoir reçu dans les locaux du Quai d’Orsay, des membres du MNLA, Alain croyait déjà avoir réussi son coup contre le Mali et contre son Président ATT. Pourquoi, parce que le Président a été le seul vrai chef d’Etat africain à se lever et dénoncer l’utilisation des armes contre le régime du Guide la révolution libyenne, le défunt colonel Mouammar El Kadhafi.  Pour parvenir à ses fins, Alain Juppé n’a eu d’autres stratégies que de créer des problèmes au septentrion du Mali avec cette rébellion sans fondement légaliste. Mais ce que Alain Juppé n’a pas appris sur l’histoire du Mali du temps de sa scolarité est que : « Le Mali, pays de l’abondance, demeure un et indivisible. Toute idée de scission est bannie à l’avance au Mali. Un Peuple-Un But- Une Foi, le sens de ces mots semble dépasser le degré de connaissance d’un certain Alain Juppé. Ce que Juppé doit retenir, le Mali n’est pas en face d’une rébellion touarègue, mais les autorités maliennes sont aujourd’hui confrontées à des bandits, qui pourraient bien être armés depuis l’Elysée et le Quai d’Orsay ».

Le film des faits

Des ennemis du Mali, avaient  déjà commencé à imaginer toute sorte de scénarios, quand Alain Juppé avait reçu dans son bureau une frange des membres du MNLA. Ils étaient nombreux à croire que le Mali allait sombrer dans un chaos sans précédent, oubliant que ces révoltes touarègues ne datent pas d’aujourd’hui. Je crois bien que ce fut le cas pour le puissant ministre français des Affaires Etrangères. Surtout dans le cas précis de la rébellion qui secoue, depuis le 17 janvier 2012, le nord du Mali. Eh bien, croyant qu’il tirait droit au but, en recevant et en déclarant que les rebelles ont enregistré des victoires sur l’armée malienne tout en gagnant du terrain ; le « gênant » ministre des Affaires Etrangères d’un Nicolas Sarkozy en proie à sa réélection (qui ne sera pas du tout facile face à un certain François Hollande du parti socialiste) avait au lendemain des sauvages tueries perpétrées par les rebelles à Ménaka, Tessalit et Aguelhok, salué une quelconque avancée souhaitée et souhaitable des rebelles sur le terrain.

Ne soyons pas avares avec les mots, Alain Juppé s’était bien réjoui de ces soi-disant victoires des rebelles sur l’armée malienne. A tel point que ses rebelles déclaraient quelques jours plus tard, sur les antennes de la Radio France Internationale, qu’ils n’étaient pas prêts voire même favorables à des négociations de paix ou de cessez-le-feu. Pourquoi, parce qu’ils se croyaient déjà en position de force sur le terrain. Erreur de leur part, car c’était ne pas tenir compte de la formation qu’ont reçue les éléments des forces armées maliennes.

En si peu de temps, face à la contre offensive lancée sur le terrain par les hommes du Général Gabriel Poudiougou, les langages de la France, principalement du président Nicolas Sarkozy et de son ministre des Affaires Etrangères, Alain Juppé ont vite changé. Quant ils apprenaient aux lendemains de ces déclarations fallacieuses, que les vaillants soldats de l’armée malienne marchaient gaillardement sur les rebelles (leurs amis et protégés), eh bien les mots qu’ils ont trouvé sont entre autres ceci : « débattre la paix autour d’une table et obtenir au plus vite un cessez-le-feu ». Quelle honte de la part d’un Etat et des hommes aussi importants d’une puissance ;  surtout quant il s’agit d’un Etat qui s’appelle : la France.

Le fait de se déplacer dans certains pays de la sous région au Mali, la semaine dernière, pour dit-il, trouver une solution à la crise du septentrion malien et permettre l’organisation des élections à venir aux dates indiquées, Alain Juppé a-t-il mesuré l’ampleur de tout le mal qu’il a causé au peuple Malien en soutenant et en saluant une victoire fictive des rebelles touaregs sur l’armée malienne. Mon cher Alain, comprenez, que le langage que vous tenez le plus souvent pour convaincre les uns et les autres, afin de parvenir à vos fins, ne peut et ne pourra trouver chemin au Mali.

Dans le pays des hommes de renommées historiques tels que : Soundiata Kéita, Soumangourou Kanté, Tièba Traoré, Babemba Traoré, Biton Mamari Coulibaly, El Hadji Oumar ; Sékou Ahmadou ; King Sonni Ali Ber ; Firhoun ; Da Monzon et N’Golo Diarra ; entre autres grands du passé ; les maîtres mots sont : l’union, l’unité, la sauvegarde de l’intégrité territoriale, la paix, la protection des personnes et de leurs biens et le sinangouya. Ces maîtres mots, faut-il le rappeler, ne tombent jamais.

Venir à Bamako et tenter de changer de langage, pour penser convaincre le peuple Malien à vous suivre dans vos propositions fallacieuses, alors cher Juppé, nous t’avons compris dans tes raisonnements. Et si les rebelles étaient les maîtres sur le terrain, vis-à-vis des autorités maliennes, qu’allait  réellement être votre position, M. Alain ? Bon, en attendant, nous vous informons qu’au Mali, toute idée d’autonomie, de cessation ou scission, de division ou d’indépendance d’une partie de notre chère patrie est bannie à l’avance et vouée à l’échec. La patrie malienne ne se vend pas et elle ne se partage pas non plus. L’intégrité du territoire n’est pas négociable et sachez qu’elle ne se négocie point.

Au passage, la rédaction du journal le Coq cocorico salue la réaction de l’Honorable Maître Kassoum Tapo sur les antennes de la RFI, le lundi 27 février dernier. Sinon mon cher Alain, nous peuples du Mali avons compris votre position. On peut être fort, avoir la force de faire ou de réaliser quelque chose, mais avec réflexion ; seule la sagesse peut prendre le dessus en définitive sur les esprits et les cœurs révoltés.

Par Zhao Ahmed Amadou Bamba

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
Sank27<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 9</span>
Membre
Sank27 9
4 années 6 mois plus tôt

Ce mec juppé est le prototype de l’homme vautour, cherchant à chaque lieu d’Afrique des reste des cadavres humains. Souvenez cet antihumain barbare est à l’origine de ce qui est appelé aujourd’hui le génocide de Rwanda, pour nous prouver qu’il n’ a rien regretté de ces crimes contre l’espèce humaine, il a précipité un voyage pour ne pas rencontrer le président rwandais en France. Le cas de la Libye est patente, il est encore sur les proies humaines libyens et pour se garder des stocks, il veut s’abattre sur le Mali, qu’il se rassure, notre patrie reste toujours le tombeau des esprits maléfices! A bon entendeur , salut!

sabour<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1087</span>
Membre
sabour 1087
4 années 6 mois plus tôt

EST CE QUE DES APATRIDES GRANDI EN LYBIE ET NE CONNAISSANT PAS LA CULTURE TOUAREG ET MALIENNE EN GENERAL CONNAISSENT LE SINAGOUYA ????!!! NON BIEN SURE !!!!

Djenfa<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 112</span>
Membre
Djenfa 112
4 années 6 mois plus tôt

Mr. le journaliste, je ne pense pas que le fait que ATT ai supporte Ghadafi etait flateur pour le Mali. C’est claire que c’est Ghadafi qui a finance et organise ces bandits depuis des annees, pendant que Alpha Oumar et ATT s’agenouaient devant lui pour mendier un peu d’argent de poche. C’est ici la vraie semie de la guerre d’aujourd’hui. La France, plus realiste, defend ses interets. Dites a ATT de defendre les interets du Mali. Si non, vous montrer vos limites…

Pmarc<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 13</span>
Membre
Pmarc 13
4 années 6 mois plus tôt

Monsieur le journaliste tu est vraiment qu un sale ??? ET un PUTAIN MOUTON DE PANURGE !!!!!!!! tu ne fais que répéter et répéter sans fondements ce que tes confrères ont déjà dit et redit!!!! VOUS LA PRESSE ete responsable dans le monde entier de mensonges et d hypocrisie ARRETEZ DE VOUS ACHARNER SUR DES ON DIT !!!!! le journalisme est un beau métier,mais a ce que je vois une fois de plus l argent prise sur le mensonge C EST MOCHE DE VOTRE PART Y EN A MARRE!!!!!!!

Lynx22<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 2901</span>
Membre
Lynx22 2901
4 années 6 mois plus tôt

Tu n’apportes aucun dementi aux propos du journaliste…Tu ne peux point cacher le role de la france dans ce grand banditisme avec ta langue… 😈 😈 😈

waritiki<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 604</span>
Membre
waritiki 604
4 années 6 mois plus tôt

me le journaliste vous étes pas crédible pour la libye juppe n étais pas le ministre des affaires étrangére ni porte parole de sarko c étais kouchener et sarko a plus de 5 porte parole chacun sont domaines et la guerre il ne faut pas s attaquer a la france la faute vient des journalistes de complaisance qui ne sont pas capable de nous donnes des vrais info exemple ortm n est pas là pour nous informés mais pour nous montrés des défilés de mode yélebougou top étoile etc etc et att est incapable de diriger un pays sans magouille et les malien ne se révolte plus et personne va venir faire le mali a notre place il est temps de se poser des vrais questions

VIRGULE<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 195</span>
Membre
VIRGULE 195
4 années 6 mois plus tôt

C’est le ministre de la cooperation qui a lui même avoué que la france a signé des accords avec les bandits pour securiser le nord Mali et eventuellement libéré les otages français. Certes, nous avons un président laxiste et complaisant, mais la responsabilité de ces criminels de sarko et juppé est belle et bien avérée. ces bandits ont été armés depuis la Libye par la france.

jospin<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 6</span>
Membre
jospin 6
4 années 6 mois plus tôt

c’est un rappel pour vous les français qui veux voire dans tout sauce au monde. vive le Mali 😆

samsdia<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 4</span>
Membre
samsdia 4
4 années 6 mois plus tôt

Il est très claire que la france est derrière les bandits armées qui destablisent – aujourd’hui – le nord du pays, la France a presque dit ça clairement, mais je crois qu’on ne doit pas fermer les yeux sur la position irresponsables de nos autorités fece à ces problèmes. Il faut denoncer clairement la position de la france qui abrite les responsables de rebelles. denoncer la postion de le France qui assure la couverture mediatique pour le bandits armées. denoncer la position de la France qui se rejouit pour le trionphe des bandits armées. denoncer la position de la France protectrice des bandits armées dans le desert du Mali, Mr A. Juppé ne devait pas etre reçu dans notre pays. Nous invoquons Allah le tout puissant qu’il protège le Mali et ses fils. qu’Ils les accord la victoire ecrasante contre tout ennemi du pays et de la nation. Amen! Amen! Amen! Yaa Rabbal aalamiine!

wpDiscuz