Coup de bec de Soloni : Le Mali vers une explosion certaine

3
An III de l’investiture du président Keita : INQUIÉTUDE ET ESPÉRANCE

Faudrait-il le rappeler ? En 2013, le peuple malien presque dans son ensemble  a voté pour IBK et non le RPM un parti  moribond qui n’existait que de nom.

Les éléments médiocres et opportunistes qui se sont agrippés au gagnant  sont entrain de pousser  le pays vers une explosion. Le président lui-même n’est- il  pas entrain de vouloir exploser le pays avec un projet de révision constitutionnelle?  Non, monsieur le Président ! Vous avez dit devant Dieu et les hommes le Mali d’abord. A l’époque, le peuple malien a eu confiance en cette parole  et  en votre intégrité. Faudrait-il encore le rappeler que votre mission est de conduire le peuple malien vers  l’unité et le bonheur ? La mission du Président  est avant tout comme vous l’avez dit le Mali d’abord et nom le RPM ou la famille d’abord.  M. le président  votre projet de révision constitutionnelle n’est pas d’actualité.

Le malien ne  vous demande qu’une seule chose : sécuriser le pays pour un développement harmonieux. A Mopti, depuis un certain temps, personne ne peut traverser le fleuve sans être attaqué et dépouillé. Dans le Macina, jusqu’ à Diabali,  aucune sécurité. Ne parlons pas du nord avec l’épineuse question de Kidal. Comment avec autant de problèmes qui doivent   normalement  empêcher un Président de dormir orientent plutôt ce dernier vers une révision constitutionnelle pour des intérêts occultes.

Les cadres fatigués du RPM demandent  la création d’un sénat pour pouvoir y loger.  Est-ce une solution pour pérenniser le RPM ? M. le Président évitez de rentrer dans l’histoire à reculons. Ne dit-on pas que chaque chose à son temps ? Que peut signifier  un referendum dans un pays à 80% analphabète ? Le résultat est connu d’avance avec les bourrages des urnes et l’achat des voix comme celui de la période dictatoriale. Pourtant les fonds qui seront destinés à cette mascarade de référendum peuvent servir de subvention pour baisser le prix du sucre ou encore du mil. M. le président,  le Mali d’abord comme vous l’avez si bien dit aucun pays ne peut se développer dans l’insécurité. Une seule actualité défait les chroniques aujourd’hui  au Mali : la paix. Toutes vos actions doivent convergées vers la paix avant tout autre chose. Une restructuration pour une gestion sérieuse de toute l’administration est indispensable pour le devenir du pays. M. le président nous commençons à avoir peur de l’orientation que vous voulez donner à notre cher pays. Inévitablement vous êtes entrain de pousser le Mali vers une explosion certaine. Loin d’être un oiseau de mauvais augure, retenez cet article qui aura eu le mérite d’attirer votre attention sur le futur du pays.

Réveillez vous pour un avenir radieux de notre pays. Il n’est pas trop tard.

Le chérif

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Mr le journaliste Merci 1000 fois de publier cet article l’élection de cet homme à été par par amour et mon par conviction il à dessus la plus par de ces électeur la sécurité est devenu insécurité les 200.000 emploies est devenu 300.000 chômeur le Mali d’abord est devenu ma famille d’abord la corruption est galopante . les véhicule d’etat ne sont plus utilisés en bonne échance Merci de n ‘est pas être le maitre de tes propos

  2. Tous les opposants et tous les journalistes savent que la révision constitutionnelle est obligatoire pour l’application de l’accord de paix . Sans une modification de la constitution l’accord de paix ne saurait être appliquée . Un accord de paix obtenu après huit mois de négociations et de discussions acharnées . Un accord de paix signé par tous les belligérants et sous l’oeil attentif de la communauté internationale . Même le dernier des imbéciles sait que IBK n’a nullement besoin d’une révision constitutionnelle pour gagner son second mandat . Cette révision constitutionnelle est prévue dans l’accord de paix . Une paix sans laquelle rien ne pourra se construire au pays . Une paix sans laquelle pas d’investissements non plus . S’il n’y a pas d’investissements le problème du chômage des jeunes ne sera pas réglé également . La priorité des maliens c’est la paix et la résolution définitive de cette crise qui n’a que trop duré . Malheureusement certains ne sont préoccupés que par leurs seuls intérêts personnels d’accéder au pouvoir à n’importe quel prix et par n’importe quel moyen . Quelle honte!!

  3. Je trouve inutile la création du cenat au Mali ,ça servira tout simplement à augmenter la lourde facture des parlementaires.D’abord de l’eau potable pour les mille cinq cents villages ou plus qui n’ ont encore pas accès à de l’ eau potable.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here