Entrenous : Ouvrons nos yeux !

1
2

Les 1er, 2 et 3 février dernier ont été particulièrement rudes à Kayes, Kati, Bamako, Ségou et Sikasso, avec des manifestations de rue des femmes des militaires, des enfants et surtout des élèves des établissements scolaires du fondamental et du secondaire. Des pneus brûlés, des barricades érigées sur des voies publiques, des slogans hostiles au président de la République, Amadou Toumani Touré, avec son lot d’insultes. La devanture du Palais de Koulouba a été prise d’assaut par des femmes et des jeunes en colère et des biens de particuliers ont été saccagés. La situation était à la limite insurrectionnelle. Ils voulaient tous manifester contre la gestion de la crise au Nord par les autorités de la République qui ont été interpellées, pour mettre tous les moyens à la disposition de l’Armée afin qu’elle puisse combattre les bandits armés. Les nouvelles venant du front, surtout les images insoutenables de la barbarie humaine d’Aguelhoc, ont pour effet dévastateur de provoquer une onde de choc au sein de l’opinion publique.

 

Face à la guerre médiatique déclenchée par les traîtres contre la patrie, guerre dont l’ultime but est de saper le moral des Maliens et des troupes sur le terrain, nous estimons que le peuple n’a pas à se lamenter ou à s’en prendre aux autorités ou au président dela République. Ouvronsgrandement nos yeux ! Mais la guerre est atroce, brutale, douloureuse, sans pitié. Tous les moyens qui peuvent être utilisés pour humilier l’ennemi sont les bienvenus. Il faudra que le peuple sache que la guerre ne peut se faire sans mort d’hommes. La guerre, c’est aussi l’atrocité, avec des images qui choquent toute âme pétrie d’un minimum humanisme.

Derrière les manifestations des jeunes et des femmes à Kayes, Kati, Bamako, Ségou et Sikasso, il y a la main invisible des officiers supérieurs corrompus qui veulent remettre en cause le processus démocratique en cours. Il ne s’agit ni plus, ni moins que d’une tentative de remise en cause de la démocratie car des tracts d’une mystérieuse organisation appelant l’Armée à prendre sa responsabilité circulent. Ces officiers corrompus à la solde d’une certaine race d’hommes politiques aigris, prévoyaient de se servir de la détérioration de la situation pour perpétrer un coup d’Etat militaire afin d’engager la marche en  arrière de notre pays. Non, à un coup de force militaire ! Non, aux militaires au pouvoir !

Dans le contexte actuel où les officiers corrompus ne cachent plus leur velléité de s’emparer du pouvoir, les partis politiques, les leaders d’opinion et de la société civile doivent au nom de la ‘’vigilance démocratique’’, barrer la route à toute velléité de remise en cause des acquis de mars 1991.

Les émeutes interpellent le président ATT. Depuis son retour, le général président a donné l’impression à l’opinion que c’est lui,la Républiqueoù tout tourne autour de sa personne. Les événements du jeudi dernier avec les enfants, ses chers amis, démolissent le héros du 26 mars et constituent aussi une personnalisation de trop du pouvoir. Mais, ATT (partisans et opposants louent tous son degré de patriotisme) ne peut pas souhaiter une pareille situation à son pays. Comme tout être humain, il a commis des erreurs de jugements par ses actes. Et au journal, le Challenger, nous n’avons pas toujours été d’accord avec le général président. Tous les fidèles lecteurs de cette rubrique savent que nous ne sommes pas de ceux qui ont ménagé notre cher général. Nous continuons à croire que c’est une honte pour toute la nation, pour l’Armée nationale d’entendre sur des ondes internationales que nos braves soldats ont fui pour se réfugier dans un pays voisin. Voilà des choses inacceptables, voire inadmissibles. Nous continuons à croire qu’il est de la responsabilité du président dela République, chef suprême des Armées, garant de l’unité et de la cohésion nationale, de doter les Forces armées et de sécurité des moyens nécessaires à l’exécution de leurs missions cardinales de défense de l’intégrité du territoire national  et des personnes et leurs biens.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
waritiki<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 604</span>
Membre
waritiki 604
4 années 7 mois plus tôt

le propleme de l armée malien ce qu il ne sont pas bien formé et une armée doit être pro et notre armée est champion du thé ses sa le probleme

wpDiscuz