Ethylotest : Déjà opérationnel

0
2

Dans le « Bilan des Accidents Corporels de la Circulation dans le District de Bamako » (année 2010), l’une des causes majeures des accidents de la route reste l’alcool.

Fortes de ce constat, les autorités de notre pays viennent de doter les services en charge de réguler la circulation tant dans le District de Bamako qu’à l’intérieur du pays de près d’une dizaine d’éthylotests. « Ce sont des appareils, explique l’inspecteur Cheick Oumar Traoré, chef de la VP à la compagnie de la circulation routière (CCR) qui permettent d’évaluer le taux d’alcoolémie dans le sang d’un conducteur. » « Il suffit juste de souffler en face d’une sorte de micro pour que l’appareil indique ‘NEG’ ou ’POS’ si vous avez pris ou non de l’alcool », a ajouté le commissaire principal Modibo Keita, commandant adjoint de la CCR. L’éthylotest est déjà opérationnel dans le district et à l’intérieur du pays. La CCR en possède déjà quatre alors que la gendarmerie dispose de trois. Dans la nuit du 24 au 25 décembre, une opération de contrôle a été entreprise par la CCR sur 179 conducteurs sur la rive gauche et la rive droite. Sur ce nombre, 9 personnes ont été contrôlées positives avec deux dans les normes, c’est-à-dire avec un taux d’alcoolémie de 0,3g/l. Les sept autres qui ont dépassé cette norme pont été conduites aux 3e et 4e arrondissements de police où elles ont été verbalisées. Ce nouveau dispositif va-t-il aider à la réduction du taux des accidents de la route dans notre pays ? Rien n’est moins sûr.

Gamer A. Dicko

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.