Focus : Le Mali se délite !

13
Processus de paix : Un chef touareg hisse le drapeau malien dans la région de Tombouctou

A cinq mois de la fin du mandat du président Ibrahim Boubacar Keïta, la principale préoccupation des Maliens n’est pas qu’il laisse derrière lui un quelconque bilan, mais qu’il sauve plutôt le Mali du chaos qui profile à l’horizon.

Aujourd’hui, la seule question que l’opinion se pose est celle-ci : la présidentielle aura-t-elle lieu au mois de juillet prochain ? Les régions Nord du pays ainsi qu’une grande partie du Centre échappent carrément à l’Etat. Ici et là, les administrateurs locaux ont abandonné leur poste, laissant le champ libre à des groupuscules armés et autres bandits de grands chemins d’occuper les lieux. Au vu et au su de tout le monde, les djihadistes se baladent dans les localités du Centre, organisent des prêches et enrôlent des jeunes, qui, pour la plupart, suivent le mouvement par nécessité et non par conviction.

A cinq mois de la fin du mandat d’IBK, le Mali est au bord de l’effondrement, faute d’un leadership.

Le plus grave est que le président qui clamait haut et fort sa volonté à assurer « l’honneur et le bonheur des Maliens » ne semble guère réaliser la gravité de la situation.

Or, la situation sécuritaire du pays demeure une préoccupation avec son lot de victimes dans les rangs de l’armée et des populations civiles.

Pendant ce temps, l’accord de paix, signé avec tambour et trompette, est dans l’impasse. Ce qui provoque la colère des membres du Conseil de sécurité de l’ONU. Ceux-ci n’excluent pas de faire recourt à des sanctions afin d’obliger les parties à honorer leurs engagements.

Mais, quand des individus ont fait de la crise leur fonds de commerce. Quand ces mêmes individus sont logés dans des hôtels et gracieusement rémunérés. Quand l’Etat, au lieu d’occuper le terrain, cède tout et abandonne les pauvres populations. Aucune sanction, fut-elle onusienne, ne saurait amener la paix et la quiétude dans le pays.

Il faut surtout une vision claire et un engagement ferme des autorités maliennes. Ce qui est attendu depuis plus de 4 ans. Pendant ce temps, le Mali se délite. Hélas !

C H Sylla

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. Les tarés et malades mentaux du réseau sont: Dah Monzon Diarra, Combats idéologiques et FB

    Parmi les internautes il y a 3 tarés qui envahissent les réseaux sociaux de leurs hystéries.
    Il s’agit de:
    * Dah Monzon Diarra, un fou furieux aux idées séparatistes
    * COMBATS IDEOLOGIQUES, un psychopathe mécréant anti-Islam qui a souvent des idées de suicide
    * et FB, un suppôt d’IBK qui ne rend pas service à IBK par ses courbettes et ses prises de position maladroites.

    Il faut identifier ces 3 malheureux pour les soigner.

  2. Le Mali est un pays sous Apartheid tribaliste. Les groupes communautaires qui passent leur vie à travailler péniblement sous un soleil tant ardent, brûlant et épuisant, qui payent régulièrement tous les impôts et taxes à l’Etat malien, qui respectent à la lettre toutes les lois de la République, sont le plus souvent, ceux qui sont persécutés, exploités, discriminés et parfois, même esclavagisés par la mafia politico-administrative du Mali.
    Il faut purement et simplement mettre fin à cette farce tant grossière que grotesque, qu’on appelle République du Mali. Trop de temps se sont écoulés dépuis l’indépendance du Mali, trop de sang d’innocents a coulé sur cette terre, trop de gens sont réfoulés par ces guerres de vautours guidés par les hyènes juchées sur la Tour Eiffel.
    Il faut que chaque peuple réclame ses droits et sa part du butin.
    Ceux qui ne font que ressasser des phrases vides comme Mali un et indivisible, sont dans la plupart des cas, ces mêmes vautours ou fils de vautours, ou parents de vautours, ou amis de vautours, qui profitent des fruits du travail des ethnies productrices exploitées et esclavagisées par le régime d’apartheid du Mali.
    Il suffit de regarder dans les bureaux climatisés, dans les rangs de la hiérarchie militaire, policière, douanière, à la Sécurité d’Etat, dans les ministères, les gouvernorats, les grandes sociétés d’Etat et vous allez découvrir ce qu’on vous cache au Mali dépuis des décennies. Seules quelques ethnies nanties sont réprésentées dans ces structrures de consommation abusive du fruit du travail des autres ethnies qui pourtant, sont générallement majoritaires au Mali, mais systématiquement mises à l’écart lors des prises de décisions et des partages de gâteaux
    Voilà la réalité sur ce régime d’apartheid au Mali !
    Il faut en finir avec ça, en laissant chaque ethnie créer son propre pays, dans lequel la langue de l’ethnie remplacera le français dans l’administration de l’Etat ethnique.
    C’est la seule façon d’éviter un génocide au Mali.
    Des Maïga et Touré partout dans l’administration et à la tête des grandes sociétés d’Etat, pendant qu’aucun des deux piliers de l’économie productive du Mali ne provient d’une terre de Maïga ni de Touré. L’or blanc et l’or jaune n’ont jamais été produits par les Sonrhaïs ni les Touareg, ni même les Peulhs, et pourtant, ce sont surtout ces trois ethnies qui occupent tous les postes stratégiques au Mali.
    L’hypocrisie n’a que trop duré au Mali. Maintenant, c’est l’heure des bilans, de la transparance et de la vérité, tant amère qu’elle soit.
    Abas ce Mali sous apartheid tribaliste !
    Vive les Etats ethniques en Afrique !
    Les ethnies pareusseuses crèveront de faim et de soif, tandis que les ethnies bosseuses créeront un nouvel eldorado admiré par le monde entier. Donald Trump enlèvera ces Etats ethniques de sa fameuse liste des pays de merde.
    Chacun pour soi, le travail pour tous !

    • Il faut essayer de te renouveler.On a déjà lu ce texte de haine imbécile. Ou peut être tu fais parti des ” ethnies paresseuses qui vont crever de faim et de soif “

  3. “Les Maliens doivent respecter leur Président qu’ils ont élu ! ”
    Qu’ils ont élu………..ET QUI LEUR A MENTI SUR TOUS LES POINTS TOUT AU LONG DE SA CAMPAGNE !!!!

    Désolé FB, comme ta phrase était astucieusement tronquée, JE ME SUIS PERMIS DE LA COMPLÉTER À TA PLACE!😎😎😎😎😎😎😎😎

    Quand à “respecter ” l’escroc qui t’a trompé, je ne crois pas que ce soit encore dans “nos gènes”😂😂😂😂😂😂

  4. “Mais, quand des individus ont fait de la crise leur fonds de commerce. Quand ces mêmes individus sont logés dans des hôtels et gracieusement rémunérés. Quand l’Etat, au lieu d’occuper le terrain, cède tout et abandonne les pauvres populations. Aucune sanction, fut-elle onusienne, ne saurait amener la paix et la quiétude dans le pays.
    Il faut surtout une vision claire et un engagement ferme des autorités maliennes. Ce qui est attendu depuis plus de 4 ans. Pendant ce temps, le Mali se délite. Hélas !”

    Pour une fois, CH SYLLA écrit ici des choses non seulement sensées, mais INCONTESTABLES !!!

    • Salut kopin Nfp, merci pour ton commentaire.
      Je vais ajouter un petit mot a celui du commentaire de FB:Mais l’attitude des prétendants à koulouba laissent les maliens perplexes. lololollllllllllllllllll.
      Je dirais : les attitudes du president IBK super-hyper vampire et sa gang de racailles de requins, crocodiles et vautours etc…. et toute l’opposition de super vampires et leurs racailles de rapaces, cobras, cameleons, loups, coyotes etc…..me laissent perplexes MOI.
      Voilaaaaaaa…………….Nous sommes tres loin de voir la lumiere du bout du Tunnel et ca va s’empirer si Nous, tous et toutes, peuple du Maliba ne se leve pour reconquerir notre pays, territoire, nation et liberte. nos valeurs, nos attentes envers ces politichiens demoniaques…..

  5. Il faut agir et vite avant que le Mali tombe dans un chaos généralisé. C’est à quoi le gouvernement et les maliens de bonne volonté s’attellent en apportant leur soutien inconditionnel au président IBK et à l’armée malienne.

    Mais l’attitude des prétendants à koulouba laissent les maliens perplexes. Dans ces moments difficiles où mes fondements de l’Etat dont menace ces gens s’en foutent et réclament à tout vent la tenue des élections présidentielles. On dirait que ces élections ont lieu sur une terre autre que celle qui est aujourd’hui menacée.

  6. ” … Le plus grave est que le président qui clamait haut et fort sa volonté à assurer « l’honneur et le bonheur des Maliens » … ” … /// …
    :
    Assurer le bonheur des Maliens… ?
    Voilà un défi énorme… ! Faire du bien pour les Maliens, ça, c’est une perspective accessible et raisonnable pour le moment !
    Leur bonheur, c’est autre chose. Même les Leaders politiques des pays riches et développés en campagne électorale ne prennent pas de risque à le promettre à leurs électeurs. Tout au plus, ils osent promettre d’améliorer leur quotidien, leur niveau de vie, en prenant des mesures contre le chômage par des créations d’emplois, favoriser l’investissement, baisser les taxes pour les entreprises, baisser les impôts… !
    Au MALI, on a un défi… !
    En venir à bout de ce conflit armé qui freine la marche en avant du pays pour son développement socio-économique. Retrouver la souveraineté plaine et entière sur son territoire. Œuvrer pour une politique du mieux ” vivre ensemble “. Lutter contre les inégalités sociales. Faire en sorte que le MALI ait pleinement accès à ses ressources naturelles sans conflits sociaux ni armés, comme cela se passe ailleurs dans le monde. Que la jeunesse, sans vouloir l’enfermer non plus , ne soit plus obligée de s’expatrier pour gagner leur vie au péril de leur vie… !
    Moi, je formule aussi un souhait. C’est que des Maliens cessent de dénigrer leur propre Armée, surtout sur les réseaux sociaux… !
    Si nous voulons encourager nos soldats, nous devons d’abord les respecter, écouter leurs doléances pour leur équipement. C’est eux qui savent de quoi ils ont exactement besoin pour mener à bien leur tache de Défense de l’intégrité du territoire national… !
    Le dénigrement permanent fait perdre l’estime de soit, rend moralement et mentalement faible, chose qu’un militaire ne doit pas se permettre, il en va de sa propre survie sur le terrain… !
    Les Maliens doivent respecter leur Président qu’ils ont élu ! S’ils se rendent compte qu’il n’est pas à la hauteur du défi. Eh bien qu’ils attendent la prochaine élection pour l’exprimer… !
    Si le Président s’enrichit, enrichit sa famille ou ses proches avec les deniers publics… Il devra rendre compte à la fin de son mandat… !

    • IBK est là jusqu’en 2023. Il faut aller chercher travail car le voleur certifié n’aura plus la force et la cause de te payer pour raconter tes bêtises.

      • FB la caniche d'IBK, tu es un suppôt, voilà la raison de tes réactions alimentaires sur les réseaux

        FB la caniche, toi, tu auras la possibilité tant que ton maître sera là pour te jeter des miettes ?
        Voilà pourquoi tu rêve qu’IBK soit là jusqu’à la fin de ta funeste vie.
        Saches que tous les maliens ne sont pas bornés et opportunistes comme toi.

      • Il te reste encore 5 mois.
        Je sais, c’est long. C’est tellement difficile de faire semblant pendant 5 mois. Prêcher dans le désert n’est pas aisé. Mais un laquais est infatigable. Il vit au dépend de celui qui l’entretien dans l’imbécilité.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here