Infos ou intox : Cadeau posthume du frère Guide

3
2

La classe politique, ses observateurs et certains confrères ne perdent jamais une occasion, bonne ou mauvaise, de se diviser. La présente pomme de discorde est relative aux prochaines élections. Sans prétendre la trancher, une mise au point parait nécessaire : même si l’élection présidentielle a lieu le 29 avril, il n’y aurait pas changement de régime le 08 juin 2012. Il y aurait juste une passation de témoin entre un président sortant et un président rentrant, sous le même régime. Que les analphabètes et incultes politiques arrêtent leur matraquage sur un prétendu régime ATT ou un régime AOK.
Le Mali a connu un régime socialiste de 1960 à 1968 sous la présidence de Modibo Kéita ; un régime militaire de 1968 à 1979 sous la présidence de Moussa Traoré ; un régime dictatorial de 1979 à 1991 sous, encore, Moussa Traoré ; un régime transitoire de 1991 au 08 juin 1992. Et depuis cette date, le Mali vit sous un régime démocratique. Concernant ATT, il s’agit plutôt de sa présidence.
Ceci dit, ce n’est pas sous sa décennie que le conflit dans le nord malien a commencé même si on semble lui lancer plus de pierres que de fleurs. Parce que sur cette question également, les avis sont partagés. Même si tout le monde, ou presque, est unanime que le chaos dans le nord est l’œuvre d’un grand ami non pas du Mali, mais des présidents maliens.
Vivant, il a tué. Mort, il continue de tuer.
Il s’agit du colonel Kadhafi. Vivant déjà, après avoir échoué à annexer les pays du Sahel, il y a semé la mort en soutenant matériellement et financièrement des rébellions armées dont les principaux meneurs ont été formés, armés, préparés et pervertis par lui. Mort, il continue de tuer à travers des mercenaires qu’il a recrutés et payés, qui, après avoir été défaits par des amateurs et inexpérimentés civils en armes, se sont enfuis pour venir tuer dans leur propre pays.
A ce propos, le coup de gueule de Madani Amadou Tall est légitime: le Mali est victime du cadeau posthume du guide libyen (L’Indicateur du Renouveau, 01 mars).
«Maitre Madani Amadou Tall», comme un lecteur du confrère L’Indépendant aime l’appeler, sait en effet se montrer très bon avocat par ses plaidoiries enflammées en faveur du pouvoir en place (ATT est d’ailleurs son conseillé) mais également très bon procureur par ses réquisitoires incandescents envers les ténors de la classe politique.
Les coups de gueule du président de l’ADM, également candidat à la prochaine présidentielle, est révélateur de la nature de ces ténors. Que nous apprennent-ils ?
Que ces ténors sont en réalité des acteurs d’une scène politique au contour noyé dans un flou artistique. Face aux incertitudes que fait planer l’insécurité dans le nord sur le respect du calendrier électoral, ces acteurs politiques se sont parés de leurs plus beaux atours et artifices pour jouer leur traditionnelle comédie et amuser la galerie. Depuis 1991, date à laquelle la virilité est devenue monnaie courante et pratique chez les nombreux hommes qui tous réclament le titre très glorieux de tombeur de GMT, ces acteurs ne se privent jamais d’être dans leur rôle. La preuve du spectacle ? A chaque congrès, conférence, convention ou cérémonie, le folklore est au rendez-vous avec tambours et trompettes, tamtams et balafons, chants et danses, discours et applaudissements. En lieu et place du programme de société ou du projet politique dont tout candidat prétentieux vraiment doit se munir et expliquer, les présentes sorties politiques sont l’occasion pour les acteurs politiques de réciter leurs textes sur les grandes questions qui effectivement préoccupent leur public: école, santé, sécurité, chômage, sous-emploi, pauvreté, cherté de la vie. N’étant visiblement pas encore prêts, hormis Moussa Mara, le président de Yéléma, tous promettent de présenter bientôt leurs propositions pour le Mali à la faveur de la campagne électorale officielle.
En attendant, c’est la course entre les acteurs pour savoir qui déposera avant l’autre son dossier de candidature à la Cour constitutionnelle ou qui restituera avant l’autre l’argent de la caution au trésor public. Le peuple, quant à lui, espère qu’il aura le plus de compétiteurs possible afin de récupérer son blé, sous réserve d’un audit et de très probables poursuites.
Mais même cette farce politique ne déride plus personne. En fait, ça n’intéresse plus le public, dont le regard est fixé sur le Septentrion où les vrais patriotes maliens sont en train d’en découdre avec des criminels de guerre et des criminels contre l’humanité.
Cheick Tandina

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
salif kante<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 13</span>
Membre
salif kante 13
4 années 6 mois plus tôt

Merci mon cher, laisser Kadhafi en paix, il ne peut pas tuer etant mort.. Au lieu d’accuser, ATT avait tous les moyens et le pouvoir de refuser des gens armes, entrer au Mali avec des armes en main. Les autres pays n’ont pas fait autant, le Niger a accepte les venant de la lybye, mais ils on ete desarme avant qu’on ne les accepte de rentrer, l’Algreie a refuse. Puis ton ATT la, il savait tout.. il pouvait bien sur agir. le jour ou il a recu les gens, lui et Kafougouna regardait les armes, les vehicules blindes et les as laisser sachant bien que ca pouvait se retourner contyre nous. De grac, laissons Kadhafi, si on doit attaquer quelqu’un c’est ATT et son gvt lache qui n’a rein fait, ils nous ont vendu, ils ont vendu le Mali, mais on verra ce que ca va donner. Tout ce que nous faisons maintenant c’est de prier et aider notre arme, qui continue de se battre sans armes, c’est Dieu qui les sauve, avec nos benedictions, sinon ATT a trahi le Mali, car il n’a pas ete vigilant, en tant que Militaire il a montre des faiblesses impensables.

Tougnatigui<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 30</span>
Membre
Tougnatigui 30
4 années 6 mois plus tôt

Un président imprudents à laissé nos frontières violé par des bandits et il les accueilli avec 4 ministre du gouvernement, c’est cela la réalité de cette guerre et il veut nous laisser un pays fragmenté, quand nous l,avons élu nous lui avons remis un pays entier et il a fait le serment devant Dieu et les homme de défendre son intégrité. Nous attendons qu’il nous donne notre pays entier telle qu’il la trouvé et d’honorer son serment. Nous dire que cela n’a pas commencer aujourd’hui etc…ce sont des balivernes pour nous. Qu’il se débrouille mais qu’il nous remette notre pays entier, Wa salam !

Rafale<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 423</span>
Membre
4 années 6 mois plus tôt

laisse kadhafi en paix m.dukon il tu est simplement de mauvaise fois quand tu dit que l’armée libyenne a été défait par des civils sans les avions de l’otan le CNT n’aurais jamais gagné soit honnête lorsque Kadhafi ouvrais les portes des magasin d’armement tous le monde savais a quoi s’entendre et surtout nous qui servons de passoire pour les narcotrafiquants les autres pays ont pris des disposition idoines pour maîtriser le mouvement des engins qui sèment la mort chez nous aujourd’hui qu’a fait ton fameux ATT? Gouverné c’est prévoir voir anticiper et s’apprêter a toutes les éventualités dans le cas malien car de la première a l’avant-dernière rebellion nos dirigeant devrais savoir que les bandits n’avaient jamais eu autant d’armes pour aller a un choc frontal avec les F.A.M pour quelle raison les ont y laissé passé allègrement nos frontières!!!laisse kadhafi en paix vote utile pour un president qui sais ce qu’il veux 8)

wpDiscuz